RP LIBRES
TOUS LES RPS LIBRES!

Voilà comment je vois les choses. (Louis)
Thanks for the memories... - Jovan.
RSS
RSS



 
Bienvenue aux nouveaux membres sur Rainbow Community !
Vous trouverez l'annonce d'ouverture ici
Ainsi que le recensement pour les anciens membres ici !

Partagez | 
         

 Thanks for the memories... - Jovan.

avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Thanks for the memories... - Jovan.   Mar 16 Avr - 22:42





«Thanks for the memories...»

Feat. Darko & Jovan


La musique était assourdissante. Elle prenait possession de tout son être. Les basses résonnaient dans sa poitrine. Voilà ce que ressentait Darko à cet instant. Et il aimait ça. Il détestait arriver en boite de nuit sans un minimum de bon son. Il était exigeant. Surtout lorsqu’il devait faire une prestation. Il ne sortait pas pour rien ou du bas de gamme. A mesure de son ascension, il était devenu très pro et ne faisait plus rien si la musique qu’il allait jouer n’était pas de bonne qualité à ses yeux. Il venait d’arriver sur les coups de deux heures du matin par l’entrée VIP. Il prenait son temps. On ne lui imposait aucune heure. Il venait uniquement quand il le décidait bien qu’il remplissait à chaque fois ses contrats. Si c’était pour la musique, il savait se montrer professionnel. Si c’était pour une simple interview, c’était tout autre chose…

Il se laissa conduire jusqu’à un coin plutôt tranquille. Il avait donné ses conditions. Enfin, son agent l’avait fait. Il détestait se retrouver trop près de la foule quand il faisait son after de son côté. Il ne regardait même pas qui il croisait. Il savait que beaucoup de personnes étaient présentes pour lui. Il était l’évènement de la soirée. Etant mondialement connu, la boite se faisait une sacrée somme sur sa venue. Et le payait beaucoup également. Une table lui avait été réservée. Il y inviterait qui il souhaiterait par la suite. Pour le moment, il devait mixer. Et il allait le faire avec grand plaisir. Il allait enfin se retrouver dans son monde, dans son univers, ce pour quoi il était né. Il laissa ses affaires sur la banquette et se dirigea vers les platines. Ses platines. On lui avait installé son matériel en fin d’après-midi. La musique se coupa, faisant crier les clients et hurler ses fans. Car sa musique était très appréciée. Toutes ces personnes ne seraient pas là sinon. Ses doigts frôlèrent les boutons et… C’était parti.

Plus rien n’avait d’importance à présent à part sa musique et les cris, les exclamations des personnes qui l’écoutaient. Il enchainait les musiques, les sons, les mixant à son goût. Il avait préparé ce mix la nuit précédente. La nuit était sa vie, son mode de vie. Il n’y avait que là qu’il se montrait le plus créatif. Cela criait, cela dansait. Les lumières bougeaient, pouvaient aveugler. Mais le brun s’en fichait. Il mixait et c’était sa raison de vivre. Cela se voyait. Il n’y avait que là que ses expressions étaient vraies, réelles. Il ne faisait pas attention aux quelques groupies qui se trouvaient sur la piste juste devant lui. Il n’en avait que faire. Encore une fois, Darko décidait. Et il mixa ainsi pendant près d’une heure et demi alors qu’il était payé pour une heure de show. Mais il était comme ça, quand il sentait un mix il le montrait.

Le show se termina et le DJ de la boite prit le relais. Le brun ne salua même pas son public qui l’acclamait. Il se retira dans le coin VIP car son after allait enfin commencer. Son autre mode de vie. Son paradis artificiel. Ce qui le faisait sourire, croire que sa vie avait encore un réel sens. Car à part la musique, il n’avait rien et en avait conscience. Quelque-chose s’était brisé en lui. Mais ça, personne ne le savait. A part sa mère. Il s’installa à sa banquette et attrapa ce qui lui fallait dans sa poche. Sa poudre magique. Il ouvrit le sachet et en déposa sur la table devant lui. Il attrapa sa carte de crédit et commença à se faire des lignes. Une fois celles-ci bien droites, il prit un billet et le roula sur lui-même pour sniffer. Une fois la deuxième ligne faite, il pencha la tête en arrière le temps que cela fasse effet. Il voulait tellement que ça fasse effet. Il s’essuya le nez et se redressa. Et cela fit effet. Il commanda à boire. Il allait s’amuser. A sa façon. Il allait choisir quelqu’un pour s’amuser également. Mais cela restait à voir. Il choisissait toujours. Mais avant cela, la proie devait se montrer et l’attirer. Il pouvait se montrer extrêmement exigeant. Pour le moment, d’un hochement de tête, il fit signe au gars de la sécurité de laisser rentrer deux ou trois personnes pour venir à sa table. Comme à chaque fois, il ne connaitrait personne. Comme à chaque fois, il ne se dévoilerait pas et ne parlerait pas de lui. Comme à chaque fois, il allait finir par baiser quelqu’un et le faire partir au petit matin. Comme à chaque fois, il continuerait sa vie dans la solitude la plus totale, celle qu’il s’était créée…



(c) Spinelsuns


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Thanks for the memories... - Jovan.   Dim 5 Mai - 23:06


«Thanks for the memories...»





La soirée était bien avancée quand Jovan en bonne compagnie descendit d’un taxi devant l’une des boites les plus populaires et en vogue de Zagreb. Ce soir c’était la fête pour le jeune homme. Il était avec trois de ses potes mannequins avec qui il aimait sortir de temps en temps pour décompresser après des longues journées à courir les photoshooting et essayages de fringues en tout genre.
Depuis quelques semaines en plus son emploie du temps ne lui laissait pas beaucoup d’opportunité pour profiter et sortir. Entre Paris, New york et l’Italie, il revenait en Croatie totalement déglingué et fatigué. Alors quand enfin il pu profiter d’une semaine plus calme ici, il avait sauté sur l’occasion pour accepter une virée entre collègue mannequin dans une des meilleures boites de la ville.
Il en avait marre de faire attention à son sommeil, de ne pas trop boire non plus pour ne pas donner trop de taff à la maquilleuse. Allez c’était semaine off alors au moins un soir pour se déglinguer la tête, faire la fiesta avec des personnes qu’il aime bien. Il manquait Alex mais son best friends était en couple et heureux, il ne le pousserait jamais à faire ce genre de sortie un peu dragounette sur les bords. Non il était heureux, même s’il était un peu jaloux (logique hein) de son mec, il respectait et voulait que le bonheur de son meilleur ami.

Bref le ptit Jovan s’était fait beau, cheveux effet mouillé, chemisette noire ouverte un peu sur son torse blanc et si juvénile. Un fute serré noir aussi et des docs ouvertes. Look branché, un peu débraillé mais classe.
Avec sa team VIP , il franchit sans mal la porte et le barrage des vigiles et s’engouffra dans l’ambiance électrique, chaude et déjanté de la boite. Ils allèrent directe dans la zone VIP et s’y installèrent ayant le droit au service ultime et impeccables. Des serveurs aux petits soins de la clientèle jet set, c’était royal.
Le groupe commanda des cocktails en folies et une bonne bouteille de vodka glacé. La fête pouvait commencer et ils s’en donnèrent à cœur joie. La musique était bonne et pour cause le DJ de ce soir était très bon, le meilleur. Jovan dansa avec ses amis, délira, remua son corps en poussant des petits cris, rigolant bien et buvant une gorgée ou deux au risque de renverser son verre mais qu’importe, c’était la fête voilà !!!
Tout en remuant et s’éclatant, n’empêche il ne pouvait que saluer le choix de cette super play list de musique. Le mec à la platine mettait le feu dans la boite. Il n’était pas exprès en musique, Jovan réagissait en amateur mais à l’instinct et il aimait bien le choix des remix du coup il agrippa un de ses potes par la nuque, enroulant son bras autour et se pencha pour lui en parler fort dans l’oreille.
- Hey sérieux il est bon le DJ tu ne trouve pas ? Lui hurla presque dans l’oreille.
- Grave mais tu m’étonne vu que c’est pas un amateur tu sais.
- Ha ? Il est connu ?
- Bha ouais c’est une célébrité, quoi tu n’connais pas Darko ? Putain c’est un monstre de la nuit. Il met le feu dans les night club.
Du coup Jovan fixa le mec en question à fond dans son truc derrière ses platines. Du coup oui Jovan le mata et … Il dit tout haut ses pensées :
- Il ne met pas que le feu au night club hein… Ouais bandant un max le mec.
Son pote pouffa et le bouscula un peu manquant de faire renverser son verre sur sa chemise noire.
- Shit ! Fait gaffe mec !!!
- Non toi fait gaffe ! Ce type, sérieusement a très mauvaise réputation. Ho ouais il est beau mais c’est un connard fini !
Jovan ne décolla pas ses yeux bleus du DJ, il avait bien entendu l’avertissement mais…
- Tous ce qui me plait en faite… Encore une fois tout haut.
Son pote rigola, lui donna une bourrade dans l’épaule en lui disant « alors bonne chance » et ils continuèrent tous à faire la fête ensemble. Après tout le DJ était hors de porté, et pas trop de son monde… Enfin c’est se que pensait Jovan jusqu’à ce que le célèbre DJ en question termina sa session, qu’il fut remplacer par un autre et vint s’installer dans le carré VIP.
Jovan l’observa agir de sa place, zappant l’amusement de ses potes. Un verre à la main il vit le mec sniffer de la drogue et s’affaler avec un verre.

Sa team rigolait entre eux, faisait les cons mais lui ne zieutait que lui. L’envie de l’approcher le poussa à se lever. Il siffla le reste de son verre pour se donner du courage. Au pire il se ferait refouler mais au moins il tenterait sa chance. Il comprenait pas pourquoi mais il avait envie de l’approcher, d’essayer. Il l’attirait d’une troublante façon, même si on lui avait dit qu’il était con, Jovan malheureusement était toujours attiré par les enfoirés. Il était viril un max, très masculin et totalement dans son style de mec. Il s’approcha et se retrouva avec trois autres personnes apparemment intéressés. Jovan scanna la « concurrence » avec une certaine surprise. Oui donc il était vraiment célèbre et so famous pour que des « groupies au masculin » se pressent devant les gardes du corps. Un instant le mannequin hésita, dans quoi il se fourrait là ? Et puis il était bien plus « gamin » que certains… Il faillit renoncer et s’écarter de ce guet-apens, avant de se plonger dans les emmerdes mais… C’était sans compter de croiser son regard. Car oui le mec matait le groupe comme s’il faisait ses courses. Son regard défoncé scanna un à un les mecs qui se présentaient à lui. Un examen à la fois dérangeant et captivant. De la marchandise… de la viande fraiche… c’était kiff kiff comme s’il choisissait son menu à consommer sur place et rapidement. Les gardes du corps sous un signe discret du boss, poussa celui autorisé et sélectionné par le DJ à s’avancer, Jovan senti une main ferme dans son dos pour le faire franchir le cordon de sécurité. Il était entrée, dans l’arène et face au type le plus sexy mais aussi le plus prédateur et inquiétant… Mais le danger avait aussi un truc terriblement excitant.
Ce regard le mettait dans un état étrange, mais le jeune brun n’était pas du genre si timide et farouche, après tout il avait eu l’audace de venir. On l’avait prévenu que ce n’était pas un mec bien, il allait assumer.
Il s’approcha de lui et lui sourit chaleureusement.
- salut ! J’ai kiffé à fond ta musique, tu as mis le feu dans la boite. Bonjour l’approche naze!!!! Mais bon face à lui, il se sentait totalement démuni et teubé.
- Enfin on doit te le dire à chaque fois quand on t’aborde non? Jovan fit un petit sourire et continua sur sa lancé, maintenant qu'il était là, autant y aller jusqu'au bout de sa démarche stupide et impulsive.
-Je voulais aussi te dire que je te trouve très attirant et sais pas pourquoi mais voilà je n’ai pas pu résister à tenter ma chance. Il glissa un regard sur la longue banquette et passa sa main dans sa tignasse de cheveux au rendu décoiffé.
- Je ne suis pas très calé en musique, suis juste un mannequin mais en tout cas tu me plais beaucoup. Il ne pouvait pas être plus cash, mais oui il lui avait tapé dans l’œil ce mec.
© B-NET

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Thanks for the memories... - Jovan.   Mar 7 Mai - 23:18



« Thanks for the memories... »


La drogue faisait peu à peu son effet. Et Darko adorait. Elle l’emmenait là où il voulait être. Là où il devait être. Il fuyait ce monde si faux, si artificiel. Ce monde qui n’avait aucun réel sentiment. Grâce à son paradis artificiel, il se sentait un minimum bien. Et cette nuit, il allait à nouveau baiser quelqu’un et l’espace d’une nuit, il se sentira bien avec cette personne, dans une étreinte, un baiser, aussi sauvages qu’il pouvait les donner. Cela ne voulait pas pour autant dire qu’il se montrerait aimant, doux et compréhensif. Loin de là. Il restait impassible et ne respectait personne à part sa mère. Le DJ était complètement défoncé, son léger sourire le prouvait et montrait qu’il était ailleurs. Il était là où il aimait. Et était arrivé le moment où il allait bien s’amuser maintenant que son taffe était fini. Il observa les mecs qui se pressaient à l’entrée de l’air VIP. Ils savaient qu’ils avaient une chance avec lui. C’était connu. Darko rentrait toujours avec quelqu’un pour finir sa nuit à sa manière.

Son garde du corps savait parfaitement ce qu’il voulait. Il connaissait ses goûts. Il ne les aimait pas trop efféminé. Alors certains étaient virés d’office. Mais le regard du DJ se posa sur un jeune, beau gosse, classe et mignon. Il ne voyait déjà plus les autres. D’un signe de tête, il donna son feu vert et le mec de la sécu le laissa entrer et l’approcher. Les autres avaient compris, ils n’auraient rien de sa part ce soir. Le brun ne dit rien et le laissa se rapprocher de lui. Il le détailla. Il n’allait pas s’empêcher de le mater, le dévorant déjà des yeux. Il ne cachait jamais ce qu’il ressentait et ce qu’il pensait. Pauvre petite chose qui allait avoir le droit à ses faveurs pour cette nuit. Avant d’être totalement oubliée. Il reporta son attention sur son visage quand sa voix retentit. « Salut ! J’ai kiffé à fond ta musique, tu as mis le feu dans la boite. » Comme toujours. C’était son boulot et la musique était sa vie. « Enfin on doit te le dire à chaque fois quand on t’aborde non ? » Il haussa les épaules. « En gros. » Pas de bol, il n’était pas le mec le plus bavard du monde.

« Je voulais aussi te dire que je te trouve très attirant et sais pas pourquoi mais voilà je n’ai pas pu résister à tenter ma chance. Je ne suis pas très calé en musique, suis juste un mannequin mais en tout cas tu me plais beaucoup. » Darko haussa un sourcil, ne quittant pas son visage. Un bref sourire se dessina sur ses lèvres. « Mannequin ? Intéressant… » S’il était mannequin, Darko se disait que sa beauté n’était pas surfaite à cause de la drogue. Il lui indiqua de le rejoindre sur la banquette. « Et crois-moi, la musique tu n’as pas besoin de la connaitre pour ce qu’on va faire. » Le DJ était tout aussi cash. Il voulait baiser ce soir et il allait le faire avec ce beau petit mannequin qui venait de s’installer à ses côtés. Il se pencha vers la table basse pour attraper son verre et boire un peu de sa vodka. Il se réinstalla – s’avachit serait plus exacte – dans la banquette et pencha une nouvelle fois la tête en arrière en fermant les yeux. Elle était vraiment très bonne cette drogue. Il frotta légèrement son visage avec sa main pour que finalement celle-ci se glisse sur la cuisse du mannequin.

« Ton nom ? » Il rouvrit les yeux et se redressa pour se rapprocher de lui. « Non en fait, on s’en fout... » Il ne lui laissa pas le temps de répondre et colla sa bouche à la sienne. Sa langue força le passage et il l’embrassa fortement, avidement. Pas besoin de se poser plus de questions. Ils se plaisaient l’un l’autre alors pourquoi parler alors qu’on pouvait agir ? Il lui bouffa les lèvres. Il ne faisait que prouver à quel point il le voulait. Et il allait l’avoir. Il ne le sentait pas peu farouche. Il n’allait pas non plus le prévenir sur sa manière d’agir. En étant là, il devait se douter qu’il n’était qu’un connard. Il lécha une dernière fois l’intérieur de sa bouche et se détacha de lui. « Pas mal… » Il n’avait pas encore goûté le reste donc il verrait bien par la suite. « T’en veux un peu ? » Il lui montra d’un geste de la tête la drogue qui était encore sur la table. Il ne cachait rien à personne. S’il voulait se droguer, il le faisait.

Au mannequin de savoir s’il voulait totalement s’éclater avec lui ou non. Un peu de poudre les ferait aller tellement plus loin tous les deux. Sa main glissa à l’intérieur de la cuisse de l’androgyne qu’il trouvait plus qu’à son goût. Il imaginait déjà les positions dans lesquelles il le prendrait un peu plus tard. Pour le moment, il devait toujours rester en boite même une fois sa prestation terminée. C’était le contrat. Les gens étaient là pour le voir, lui, la star du moment. Ce statut de star lui servait à voyager, réussir à faire ce qu’il voulait et ce qu’il aimait en musique et à goûter au luxe. Il n’allait pas s’en plaindre. Il s’affala un peu plus sur la banquette et regarda le plafond. « J’espère que je me plante pas en te choisissant pour cette nuit. » Il avait balancé ça comme ça. Au brun de lui prouver qu’il avait raison. Les proies venaient toujours à lui. Il attirait. Mais surtout, les proies devaient également prouver qu’il devait les choisir.


(c) Spinelsuns

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Thanks for the memories... - Jovan.   Mer 8 Mai - 1:35


«Thanks for the memories...»





Ses potes l’avaient prévenu hein, il ne pouvait pas dire, non non mais j’ignorais que c’était un enfoiré de première… On lui avait clairement annoncé la couleur. Alors pas de fausse excuse si après il se brûlait… Il n’aurait qu’à assumer. En tout cas le mec face à lui, avachit contre le dossier de la banquette était apparemment un monstre vivant du monde de la nuit… Shooté à mort, scannant d’un regard intéressé et pervers sa silhouette, ouais autant dire qu’il affichait clairement la couleur et l’ambiance, ce soir le ptit Jovan allait passer à la casserole.
Pour ne pas perdre de son assurance, Jovan n’aimant pas le silence et cet examen appuyé sur sa personne, parla donc en premier et sorti à son grand damne des phrases tellement bateaux que cela semblait si pathétique… Il se maudit intérieurement alors il joua plus cash par la suite.
« En gros. » Oui donc très bateau tant puis allons dans le « tu m’attire et puis voilà »
Le jeune mannequin enchaina et à sa surprise son attitude cash sembla plaire un peu plus. Comme aussi sa condition…

« Mannequin ? Intéressant… Et crois-moi, la musique tu n’as pas besoin de la connaitre pour ce qu’on va faire. »
Bon bha dans la cashitude, il pouvait que s’incliner, il était le champion ce mec. Il était clair et net que ce soir il allait se faire baiser, sauf qu’au lieu de balancer « non mais j’crois pas, suis pas un mec facile » allez savoir pourquoi mais le fait qu’il lui parle aussi crument, qui le matait comme une biatch qu’il allait troncher et qu’il tapotait d’une manière nonchalante la place à côté de lui pour qu’il s’y installe, lui donna l’effet contraire, lui donna même l’envie de s’approcher. Pourquoi ? Oui pourquoi il ne fuyait pas ou l’envoyait-il pas bouler en lui disant « nan mais va te faire voir pauvre type », pourquoi au contraire il s’approcha, réduit la distance et pire que tout posa son cul à côté de lui comme il lui ordonnait avec son air princier et shooté à mort. Qu’est ce qu’il clochait chez lui ? Ce fameux Darko était tout ce qui pouvait être de détestable sauf qu’il était grave sexy et bandant… Mais pourtant, y avait un truc captivant chez lui, qu’il n’arrivait pas à définir et qui lui donnait envie de succomber au charisme du prédateur faisant fit de ses principes et de sa fierté pour cette nuit.

Il sentait bon, un parfum épicé, mentholé avec une soupçon de sueur… Son corps se rapprocha, son bras se glissa sur le dossier et son regard brun se rapprocha du sien, son souffle alcoolisé se mélangea au sien. Sa voix profonde, rauque un peu et pâteuse le coupa du reste, de l’ambiance survolté de la boite, de la musique, de l’agitation… Y avait plus rien d’autre que lui et puis sa main qui se colla sur sa cuisse.

« Ton nom ? … Non en fait, on s’en fout... »
Il en avait rien à foutre de lui et de sa personnalité, il voulait juste le baiser, ça le message était clair. Jovan pourtant accueilli le plaquage de bouche avec plaisir et gourmandise. La langue du DJ s’enfonça directe dans sa bouche et vint danser et batailler avec la sienne. Le jeune brun appliqua sa main sur sa joue et répondit plus que motivé, fermant les yeux et gémit un peu sous la force et la rudesse de l’échange.
Il sentait l’expérience, la puissance, la pulsion sexuelle et animal… Autant dire qu’il allumait bien le jeune mannequin et qu’il abandonnait toute retenue. Il pouvait être content, sa petite proie était plus que consentant de se faire prendre, se faire retourner comme il le désirait et troncher toute la nuit s’il voulait.
Il y avait dans sa façon d’agir un truc, une ivresse qui l’attirait… Cette pulsion animal le transcendait, il le voulait autant que Darko voulait en faire son affaire cette nuit… L’après il réfléchissait même pas, il n’était pas assez lucide pour ça.
Darko le dévorait encore et encore, enfonçant bien sa langue, lui baisant la bouche à fond et au final il s’écarta car il fallait bien respirer à un moment donné. Jovan haletant laissa sa nuque s’affaler sur le dossier, observant son « amant » de la nuit se lécher la lèvre et sourire avec ce petit air nonchalant plutôt sexy et agaçant de suffisance.

« Pas mal… »
Le mannequin ne pu retenir un haussement de sourcil et une petite moue, quoi juste « pas mal ? » il espérait bien avoir le droit à un meilleur qualificatif plus tard. Il repoussa juste ses tiffs en arrière et se lécha aussi la lèvre en souvenir de ce contact sauvage et gourmand.
- J’espérais un meilleur compliment mais je prends… Avait-il le choix ? Non Darko n’était pas le genre à faire plaisir, fallait prendre se qu’il donnait et en être honoré. Mais Jovan avait aussi son p’tit caractère joueur, il glissa un sourire en coin et un peu peste :
- Cette nuit y aura pas de pas mal entre toi et moi… J'veux qu'après tu puisse me dire que je suis génial. Et il émit un petit rire, qu’il était con de sortir ça, franchement. Mais il n’était en rien intelligent depuis qu’il s’était approché de ce mec, il agissait comme une petite pouffe prête à se faire baiser. Juste il y avait encore une fierté mal placé, prouver à ce type suffisant et égocentrique bien que terriblement bandant en plus de ça, qu’il était une affaire au pieu.
Stupide ? Il l’était totalement…

Le DJ d’un mouvement de la main et d’un signe de la tête lui montra la poudre restante sur la table.
« T’en veux un peu ? »
Jovan un peu saoul braqua son regard sur le matos et la came. Il n’avait jamais touché à ses choses là, mise à part un p’tit joint de temps en temps. De l’herbe oui mais les drogues dures non… Il hésita, fixant la Coke, la carte de crédit qui trônait. Il sentait l’autre l’observer et le tester. Sa main toujours sur sa cuisse, caressant un peu l’intérieur, serrant fort de ses doigts puissants. Elle remonta a la limite de la décence, effleurant presque l’entre jambe.
Jovan dégluti, ses mains plaqués sur le divan… les paumes plus moites, le sang battant ses tempes… La coke lui brûlait les yeux tellement il la fixait. Ses secondes d’hésitations lui semblèrent interminables et Darko rajouta un peu plus pour appuyer ou cela faisait mal et l’inciter à se soumettre un peu plus :

« J’espère que je me plante pas en te choisissant pour cette nuit. »
L’androgyne esquissa une petite grimace et aussitôt se pencha vers la table, il se rapprocha et prit la carte de crédit pour faire une ligne de cette poudre. Il n’avait jamais fait, mais avait vu faire dans les films qu’il matait souvent sur le canapé d’Alex… Il chassa l’image de son meilleur ami de la tête, sachant très bien qu’il désapprouverait se qu’il allait faire là. Il ne voulait pas qu’une conscience vienne gâcher ce moment, il la refoula bien vite, fit sa ligne un peu maladroitement, il se rapprocha de la table et prit le petit tube qu’il mit devant sa narine. Bouchant l’autre d’un doigt, il inspira la ligne et aussitôt renifla avec force et ce pinça le nez en secouant la tête.
Il s’affala ensuite en arrière et se frotta le nez en fermant les yeux sous les effets immédiats bizarres. Il n’en avait jamais prit, il avait l’impression d’avoir respiré de la braise tellement ça chauffait sur l’instant dans ses sinus… et puis peu à peu… il se senti dans un état second, enclin à rire et s’éclater. Il cala sa nuque, il ouvrit les yeux, ignorant que ses pupilles étaient à fond dilatés et il posa sa main sur celle du type, sur celle du DJ toujours à l’intérieur de sa cuisse.
Il l’agrippa et la dirigea sur son entre jambe la pressant dessus. Il tourna son profil et avec un sourire effronté il balança en réponse :
- Et maintenant ? Tu doute toujours de ton choix ?.... Il rigola et frotta son bassin contre la paume de cette main le fixant avec un air de bitch total. Alors ? C’est quoi la suite ? Tu veux qu’on commence par quoi ?... Hm ?... Il se lécha la lèvre et sourit un peu plus, son regard bleuté totalement shooté, dilaté, déphasé. Il se sentait speed, excité mais aussi totalement relaxe, plutôt bluffant comme effet.
© B-NET

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Thanks for the memories... - Jovan.   Mer 8 Mai - 21:05



« Thanks for the memories... »


Le DJ n’en avait rien à faire de son nom pour la simple et bonne raison qu’il ne comptait pas le revoir après cette nuit passée en sa compagnie. Il ne revoyait jamais personne. Enfin, cela arrivait d’en recroiser certains dans quelques soirées mais il ne couchait jamais deux fois avec la même personne. Ou si cela lui arrivait, c’était parce-qu’il avait oublié la première fois. De toute façon, il était presqu’à chaque fois défoncé quand il le faisait alors… Alors quand il lui demanda son nom, il rajouta rapidement qu’il s’en foutait et l’embrassa. Il ne perdait pas de temps et ne s’encombrait pas de détails inutiles. A la limite, savoir son nom pour le gémir quand ils baiseraient, pourquoi pas.

Le baiser se fit dur, violent, dominant à souhait. Darko faisait toujours cette impression et il le savait. Il ne changerait pour personne. Il n’avait jamais eu à le faire et il n’avait personne pour qui le faire. Il ne cherchait pas à être auprès de quelqu’un. Tant qu’il pouvait bosser sur sa musique, cela lui allait parfaitement. Et là, pour le moment, il voulait s’amuser. Et cet androgyne était là pour le distraire cette nuit. En l’approchant, il savait ce qui l’attendait. La réputation du DJ n’était plus à faire. Tout le monde connaissait ses agissements et sa façon de faire. Sa langue s’enfonça dans la bouche du mannequin et il l’embrassa durement. Il le sentit gémir et adorait déjà ça. Autant il n’aimait personne, autant il adorait ce genre de réaction chez ses partenaires. Il aimait susciter le désir et l’envie. Il savait qu’il plaisait et en profitait allègrement. Il le sentit répondre à son baiser avec envie. Il lui succombait déjà totalement par un baiser. Cela allait sans aucun doute donner par la suite.

Et fidèle à lui-même, Darko dona un compliment digne de lui. Pas mal oui en effet. Il ne disait jamais plus à quelqu’un. Ce n’était qu’un baiser. Ce n’était qu’un avant-goût pour la suite donc il pouvait, pour le moment, qualifier ce simple baiser de pas mal. Mais Darko était quelqu’un qui se montrait extrêmement provocant. Il ne parlait pas pour ne rien dire. Il le faisait essentiellement dans un but. Là, il voulait le faire se montrer plus entreprenant. Il ne fit pas attention à la petite moue du brun. « J’espérais un meilleur compliment mais je prends… » Il ne fallait pas qu’il s’attende à mieux de la part de Darko. « Cette nuit y aura pas de pas mal entre toi et moi… J'veux qu'après tu puisse me dire que je suis génial. » Darko haussa un sourcil et le regarda du coin de l’œil. Justement, il n’attendait que ça, qu’il lui montre mieux. Le DJ ne se vantait pas mais il savait qu’il était un bon amant. Un peu rude et violent pendant ses ébats car il ne montrait pas de tendresse. Mais il était bon. Alors il exigeait que ses partenaires le soient eux aussi. « On verra ça. »

Histoire d’en rajouter un peu, il lui proposa un peu de poudre magique. A lui de voir s’il voulait en prendre et faire partie de son monde pour cette nuit ou non. Il n’obligeait pas mais c’était recommandé si jamais il voulait être dans le même tripe que lui. Il le vit hésiter. Oh un petit prude à ce sujet ? Il tenta de le motiver un peu plus en bougeant sa main à l’intérieur de sa cuisse. Il rajouta quelques mots pour dire le fond de sa pensée. Il ne supporterait pas s’être planté en le choisissant. Il ne voulait pas qu’au dernier moment il ne veuille plus rien faire ou autre. Il était venu à lui et ce n’était pas pour rien. Cela serait sa seule et unique chance. Puis il le vit enfin bouger. Il le vit préparer maladroitement sa ligne. Il rit très légèrement. C’était sa première ligne apparemment. Mais il salua le courage. Au moins, il prouvait qu’il voulait vraiment passer la nuit avec lui. Il se redressa après avoir pris sa ligne et appuya sa main carrément sur son entre-jambe. Oh, encore plus intéressant tout ceci.

« Et maintenant ? Tu doute toujours de ton choix ?.... Alors ? C’est quoi la suite ? Tu veux qu’on commence par quoi ?... Hm ?... » Darko eut un petit rire. « La suite ? J’te baiserai bien là sauf que j’peux malheureusement pas. » Et cela le contrariait pas mal. Son visage redevint sérieux alors qu’il appuyait plus fortement sa main sur son entre-jambe. « Et j’me dis que c’était ta première ligne de coke. Me fais pas un bad trip sinon la nuit ne va pas vraiment se passer comme on le souhaite. » Et ça, il en était hors de question. Il y avait donc grand intérêt que ce beau brun ne se soit pas pris une trop grosse ligne sinon il ne la supporterait pas. Darko se rapprocha de son corps, sa main toujours placé sur son entre-jambe qui risquait de ne pas trop tarder à réagir à ses attouchements.

« C’est bon pas vrai ? De se retrouve dans mon monde… » Il se mit à lui mordiller l’oreille et descendit dans son cou. Il goûta sa peau, la léchant légèrement alors que sa main continuait de malaxer cet endroit si intime. Il les exposait tous deux aux regards des autres. Certains partirent dégoûtés. Darko avait bel et bien choisi sa proie pour cette nuit. « Tu me veux ? » Il marqua une légère pause avant de reprendre doucement. « Prouve-le. » Et il se détacha de lui pour se réinstalla dans la banquette tout en attrapant son verre. Ce n’était pas simplement en se présentant devant lui tout en lui affirmant qu’il lui plaisait et en plaçant sa main sur son entre-jambe qu’il se montrait très convaincant. Darko en voulait plus. Il en exigeait toujours plus. Chiant ? Juste un peu. Pourquoi ça serait à lui de faire tout le boulot ? Les gens le voulaient, qu’ils montrent jusqu’où ils étaient capables d’aller dans ce cas.

Le DJ posa son regard sur l’autre DJ qui bossait pour la boite. Il n’était pas si mal que ça. Il arrivait à bien mixer et faire les passages d’une musique à une autre sans bousiller le morceau et l’ambiance. Il faisait exprès de détacher son attention du mannequin. Il appréciait voir quelqu’un se donner à fond pour l’avoir. En tout cas, une fois qu’il l’aurait, il allait passer un très bon moment, c’était certain. La drogue faisait toujours autant effet. Il se sentait un peu cotonneux, sa libido augmentant un peu plus. Il but une gorgée de son verre et attendit la suite des évènements.


(c) Spinelsuns

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Thanks for the memories... - Jovan.   Jeu 9 Mai - 1:43


«Thanks for the memories...»





Jovan se plongeait dans l’inconnu total avec cette « rencontre ». Osez approcher un mec de son genre et le provoquer, le chercher, accepter aussi son jeu, non vraiment tout ça n’était pas prévu pour lui. Il agissait à l’instinct total. Animé juste dans l’idée d’avoir du plaisir, rien de plus. Déjà le baiser était un bon début, la rudesse du mec avait vraiment quelques choses d’excitant… Puis son côté connard l’attirait alors il se laissait malmené pour cette nuit. Après tout c’était ça le deal sans avoir besoin de se creuser la tête avec des questions. Non se serait juste du sexe au plus directe et brutal. Jovan y était pleinement consentant et lui montrait dans son comportement et ses mots. Par contre il semblait lui vouloir l’impressionné ou le satisfaire pleinement. C’était nouveau chez lui de promettre qu’il passerait un bon moment. En général un coup de baise on s’en fiche, on se laisse aller, on baise, chacun prend son pied et on ne demande pas un compliment en retour. Ce Darko allait le prendre pour un vraiment gamin, même s’il en était un, après tout il n’avait même pas encore 20 ans… Comme quoi Jovan adorait se faire mettre par des types bien plus mûr que lui, son kiff sexuelle qui le rendait totalement crazy et teubé.

« On verra ça. »

Ouais après tout il s’en foutait de sa performance, enfin tant qu’il pouvait l’enculer et y prendre son pied certainement cela suffirait. Le génial importait peu, le minimum, mais bon Jovan avait dans l’idée de donner le maximum. Il l’attirait un truc de dingue, c’était la première fois qu’il succombait dans l’instant à un mec, voulant à tout prit coucher avec et voulant lui faire… ouais putain lui faire plaisir à lui… Nan mais vous vous rendez compte ? Jusque là… Pour ça qu’il ne se reconnaissait pas et agissait sans vraiment réaliser pourquoi tant d’ardeur et ferveur pour lui plaire un tant soit peu.

Lui plaire jusqu’à prendre sa first ligne de coke. Il venait d’en sniffer et se vautrait dans un canap de façon bitch en frottant son bassin contre cette main. Tout allait vite, tout semblait irréel et la poudre blanche le mettait dans un état de transe sexuelle phénoménal. Il se sentait libre, totalement désinhibé de tout principe à la con.
Il appuya cette main puissante contre ses parties et sa voix excitée balança des propos digne des films porno… La suite ? Où ? quand ? et comment ? devrait-il faire déjà des trucs ici ? Sérieux vu son état décomplexé ça lui poserait même pas un problème…

« La suite ? J’te baiserai bien là sauf que j’peux malheureusement pas. »
Jovan étouffa un grognement et fit une grimace du genre « trop dommage » Le DJ serra fortement sa bosse de plus en plus dure et le mannequin lâcha un hoquet renversant un peu sa nuque contre le dossier.

« Et j’me dis que c’était ta première ligne de coke. Me fais pas un bad trip sinon la nuit ne va pas vraiment se passer comme on le souhaite. »

-Hmm… Nannn ça va je gêre, je me sens pas mal… Aucun risque que je parte en bad… Suis bien là… Il pouffa et tourna un profil souriant, son regard bleuté étincelant shooté à fond. J’ai juste supra méga envie de toi.
Il chauffait un max, il avait envie de passer àl’acte maintenant, peu importe la position et où… Même se foutre à quatre pattes… Tant qu’il lui passerait dessus, qu’ils baiseraient c’est tout ce qu’il voulait.
Il sentit plus proche, venant vers lui, son corps se collant un peu à lui. Jovan effleura de ses lèvres cette mâchoire virile. Huma son parfum épicé, il aimait vraiment son odeur masculine, truc de fou.


« C’est bon pas vrai ? De se retrouver dans mon monde… »
- Hmmm… ho Oui putain… Il étouffa un petit rire mêlé à un couinement de plaisir, vu qu’il lui mordillait son oreille.
- J’adore… Tu sens putain de bon… Il ne contrôlait plus rien de ses réactions, de ses mots. Il balançait tout se qu’il venait à l’esprit et pour le moment c’était lui qui l’obsédait de toute les manières possibles. Sauf que le plaisir se coupa, frustrant même Darko s’était aussitôt écarté et se montra distant, laissant le jeunot terriblement sur sa faim. Il ignorait mais il se retrouvait avec le roi de la manipulation. Darko arrivait sans mal à retourner le cerveau de ses proies, les pousser à bout et amener la situation en sa faveur. Il en faisait des salopes prêtes à se faire troncher. Très doué comme tactique et Jovan sautait à fond dedans, oui tant qu’il se ferait sauter en retour.

« Tu me veux ? … Prouve-le. »
Distant et froid, le laissant du coup prendre l’initiative. Jovan fronça les sourcils, dégluti et observa quelques secondes l’attitude du mec. Avachit avec nonchalance, buvant son verre et sans le calculer. La fierté du mannequin fut mise à mal, il se décolla de son dossier et directe s’installa à califourchon sur lui, lui piqua son verre, avala une gorgée qu’il garda en bouche et fondit sur ses lèvres pour l’embrasser et faire couler l’alcool sur sa langue, dans sa bouche.
Il frotta son petit cul sur son bassin et déboutonna sa belle chemise soyeuse pour y glisser ses mains et caresser son torse, découvrir son corps taillé en V, doux muscle bien dessiné et épiderme chaude et douce. Il décolla sa bouche, laissant dévier ses lèvres gourmandes et humides sur sa gorge, sa jugulaire, la léchant, la mordillant et suçant sa pomme d’Adam. Il passa ses pouces sur ses tétons, lui prouvant ainsi qu’il le voulait cette nuit, qu’il voulait coucher avec, qu’il état prêt à faire tout et n’importe quoi cette nuit. Frottant son ptit cul contre son bassin, il remonta sa bouche, mordillant son menton et s'arrêta face à son visage plongeant son regard dans le sien.
- Et là? Ça prouve assez? Ou faut-il que j'aille jusqu'à te sucer peut être? Il osa le sourire explicite et assuré. Il appliqua sa main sur l'endroit où se trouvait l'engin de son partenaire, il se montrait cap de le faire en plus.
© B-NET

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Thanks for the memories... - Jovan.   Sam 11 Mai - 11:21



« Thanks for the memories... »



Darko continuait d’en découvrir un peu plus sur sa proie du soir. Enfin découvrir… Non même pas. Il ne cherchait pas à le connaître, à en savoir plus sur lui, ce qu’il faisait de sa vie ou autre. Il était plus occupé par la façon de prouver qu’il le voulait. Car Darko aimait être le centre de l’intérêt de l’attention de la personne qu’il allait baiser dans la nuit. Par contre, il se soucia d’une seule chose. Il avait remarqué que c’était la première ligne du mannequin. Cela se voyait dans sa façon d’hésiter juste avant de la prendre ou sa façon de se faire sa ligne. Enfin il s’en souciait… C’était vite dit. Il ne voulait pas se retrouver avec une overdose sur les bras. « Hmm… Nannn ça va je gêre, je me sens pas mal… Aucun risque que je parte en bad… Suis bien là… J’ai juste supra méga envie de toi. » Petit ricanement de la part du DJ. La drogue avait fortement tendance à augmenter la libido. La preuve en était avec ce gamin. Il voyait bien qu’il était jeune mais il n’en avait rien à faire. S’il avait pu rentrer, c’était qu’il avait l’âge légal non ? Bien que ça lui importait peu. Il était venu vers lui, il savait ce qui l’attendait. Et puis il était à son goût. « Hmmm… ho Oui putain… J’adore… Tu sens putain de bon… » Sourire de Darko. Il était en train de plonger. Il plongeait dans son monde et ne voyait déjà plus que lui. Et c’était ça qu’il voulait. Il ne voulait que ça.

Le DJ s’écarta un instant du brun pour se poser tranquillement sur la banquette et prendre son verre pour boire un peu. Il ne rajouta que quelques mots. Jovan devait lui prouver qu’il le voulait sinon il pouvait aller faire son trip ailleurs et surtout, sans lui. Soit il le cherchait et se montrait provocant à souhait. Soit il laissait tomber. Heureusement pour lui, pour cette nuit, le mannequin décida de jouer la provocation. Darko reporta son attention sur lui quand il vint s’installer à califourchon sur lui. Il osa même lui piquer son verre pour en boire une gorgée. Mais il ne s’arrêta pas là. Il l’embrassa. Un baiser au goût d vodka. Délicieux. Le DJ répondit à son baiser, sa langue cherchant la sienne, le dominant dans l’échange. Et l’androgyne commença à bouger son cul contre son bassin ce qui enhardit Darko dans le baiser. Les mains du gamin se glissèrent sous la chemise qu’il venait de déboutonner. Le baiser cessa et le DJ baissa le visage vers l’arrière pour le laisser s’occuper de son cou. « Et là? Ça prouve assez? Ou faut-il que j'aille jusqu'à te sucer peut être ? » Darko ne rouvrit même pas les yeux et sourit quand il sentit cette main sur son entre-jambe. « Si j’te dis oui tu l’fais ? » Il rit et redressa la tête pour l’observer. Il serait bien capable de lui dire de le sucer là, tout de suite. Il adorait l’idée. Un nouveau beau scandale à son actif. Il frémissait rien qu’à l’idée. Mais non, il allait le faire attendre un peu pour jouir en lui une fois chez lui. Car une fois chez lui il pourrait lui faire ce qu’il voulait. Et c’était ça qu’il voulait. Se le faire à sa manière. « Si tu l’fais t’es interdit de revenir ici et tu seras qualifié de suceuse par les magazines. » Il lui fit un signe de tête. On pouvait voir un paparazzi en train de les mitrailler. Le mannequin serait fiché dès le lendemain aux yeux de tous comme la nouvelle proie du DJ. Darko fixa l’objectif du paparazzi et se redressa pour littéralement violer la bouche de son futur amant. La photo serait tout de même aguicheuse pour le lendemain. Il sourit dans le baiser alors qu’il sentait le mannequin y prendre encore plus goût et gémir. Il continuait de bouger son petit cul que le DJ attrapa dans ses mains pour le malaxer et appuyer encore plus sur son bassin. Il le cherchait, il le poussait à bout.

Il suçota sa langue une dernière fois avant de stopper le baiser. Il voyait son amant fondre à chacun de ses attouchements. La drogue aidait beaucoup apparemment. Cela se voyait qu’il n’était pas habitué à celle-ci. A croire que les effets étaient décuplés. Tant mieux. Cela allait donner cette nuit c’était certain. « Tu m’suceras. Chez moi. » Il serra un peu plus son cul dans ses mains pour le faire gémir une dernière fois. « On va s’amuser, tu peux m’croire. » Il récupéra son verre et le termina en une gorgée. Son regard se posa sur la piste de danse puis le DJ et enfin les quelques mecs qui avaient toujours un infime espoir qu’il en choisisse un autre. Il lui arrivait de repartir avec deux des fois. C’était plus rare mais cela lui arrivait. Mais pas ce soir. Il n’en avait pas envie. Pas qu’il ne préférait que le mannequin. Juste qu’il voulait s’amuser avec un seul mec cette nuit. Pourtant, il ne s’empêcha pas de les mater ouvertement. Il ne devait rien à personne et s’en foutait des ressentis des autres. Il en vit un mignon et se lécha les lèvres. Pas mal celui-ci. Si jamais il revenait il se le taperait bien. Sur le coup, il ne s’occupait même plus de celui qu’il avait sur les cuisses. Il était comme ça. Il ne se souciait de rien à part son plaisir personnel. Et encore, la notion de plaisir était relative.

Il sentait les effets de la drogue se faire moindres. Il grogna. Il était trop habitué à celle-ci. Il devait prendre des doses de plus en plus fortes. Il ne voulait pas quitter ce monde qu’il adorait. Le seul qu’il acceptait. Il reporta son attention sur le mannequin. « On s’casse. » C’était clair. Il voulait rentrer. Il aurait de quoi s’amuser chez lui. Il se leva, entrainant l’androgyne également. Il allait pour sortir de la zone VIP quand son manager fit son apparition. « Tu ne peux pas encore y aller. Tu dois rester ici encore une bonne demi-heure. » Darko planta son regard dans le sien d’un air agacé. « C’est soit j’me tire, soit je reste là et je le baise sur la banquette aux yeux de tous. De toute façon, rester ici pour me montrer sur une banquette n’a aucun intérêt. » Et il s’en alla précédé par son garde du corps histoire de pouvoir sortir d’ici sans heurts. C’était surtout que Darko pouvait se montrer agressif et violent si on le soûlait de trop. Donc le garde du corps c’était plus une sécurité pour les autres vu à quel point il adorait chercher les autres. Ils réussirent à sortir de la boite. Un van les attendait. Darko y grimpa en compagnie du mannequin. A peine la porte fut-elle refermée qu’il replongea sur ses lèvres, sa main se posant sur son entre-jambe pour l’y masser. Le trajet ne serait pas long mais il serait intense. Vu comment tous les deux en avaient envie, Darko se demandait s’il ne le prendrait directement pas dans le couloir d’entrée de son appartement. Car monter les escaliers pour rejoindre sa chambre en mezzanine serait des plus difficiles. Le DJ se montrait déjà sec dans ses mouvements, indiquant que non, il n’y aurait aucune douceur et aucun sentiment cette nuit. Il ne faisait même pas attention au chauffeur qui avait déjà eu le droit à pire que ça. « Tu me montreras tes talents. » Cela sonnait plus comme un ordre dans sa bouche mais c’était sa nature. Darko commandait absolument tout.


(c) Spinelsuns

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Thanks for the memories... - Jovan.   Sam 11 Mai - 17:57


«Thanks for the memories...»





Le DJ était un vrai con, dans sa façon d’être de traiter les autres comme des objets, comme s’il était un dieu et que de le côtoyer était un honneur. Un vrai con et pourtant Jovan le voyait pas comme ça, se pliant à ses demandes pour le satisfaire car il le voulait, oui clairement il voulait qu’il l’embraque avec lui pour se faire baiser.
Ses potes étaient plus loin, il devait voir de loin comment il agissait, mais Jovan n’y songeait pas, il s’en foutait royal. Il n’avait qu’en tête le DJ. La drogue ne l’aidait pas à voir aussi plus lucidement les choses, même si avant ça il avait été fasciné par lui et acceptait l’idée d’être chopé comme une petite pouffe et de se faire sauter comme une pute.
Sauf que là Darko allait loin dans la provoque pour le tester, sans la ligne de coke peut être qu’il aurait agis différemment, il l’aurait toisé avec son regard bleu plus sérieux, fait sa petite moue, son nez se plissant et lui aurait dit « là mec va foutre quelqu’un d’autre suis pas une bitch !!! »… Oui peut être sans cette ligne, mais encore pas sûr… Faut dire que Jovan avait besoin de s’envoyer en l’air, il était venu faire la fête car depuis quelques temps il cogitait et déprimait.
Son job de mannequin était merveilleux, mais il faisait le tour des hôtels de la planète, revenait déglingué par le décalage horaire et repartait de plus belle, puis pour achever un peu plus le jeune brun. Son fantasme roucoulait avec un mec, s’était installé depuis et lui se retrouvait comme un con, un cœur encore un peu blessé d’avoir perdu l’homme de sa vie, pas l’ami non, mais il avait toujours été un peu comme l’homme avec qui il se voyait finir, vivre un amour merveilleux…
IL était heureux pour lui, pour eux, mais y a des soirs, des jours où ça fait un peu plus mal que cela ne devrait. Perdu entre Paris et Milan, il se sentait si vide et seul parfois. Songeant à un ami qui devait bien moins l’attendre vu qu’il avait à ses côtés une belle créature l’aimant et lui donnant tout le bonheur possible. Oui Belle créature, à l’agence il avait vu un composite de Saez, du mec d’Alex et il comprenait parfaitement pourquoi son ami en était dingue… Il était à tomber. Jovan ne faisait pas le poids face à une telle créature de rêve.

Ce soir il s vidait la tête de ses dernières semaines à l’humeur en yoyo, à cogiter et à se sentir le pire des nazes sur terre. Mais par contre il ne faisait pas la meilleure rencontre pour apaiser son mal. Enfin Darko c’était comme le verre d’alcool en trop ou cette ligne de coke qu’on sniffe… Les effets sont immédiats, grisant, apporte l’euphorie et l’envie mais à la clef aucun truc durable. Pas de bonheur en final… Jovan était con lui aussi, ses potes et la photo qui allait faire la une d’un tabloïd n’allaient certainement pas arranger la rumeur et cette mauvaise image qu’il donnait en chauffant le DJ ouvertement dans carré VIP.
Mais voilà il réfléchissait à rien, au après il s’en foutait total. IL était grimpé sur son bassin, l’allumait, l’embrassait, frottait son petit cul et gémissait qu’il avait envie de lui tout proche de son oreille.
Il osa même ouvrir sa chemise pour caresser son corps musclé, lécher sa peau, mordiller sa clavicule et laisser sa main descendre sur le bas ventre. Il osa même une petite provocation : fallait-il qu’il suce ici maintenant pour que monsieur l’exigent daigne le troncher chez lui comme il faut ?

« Si j’te dis oui tu l’fais ? »
Les doits du mannequin jouèrent avec l’ouverture du fute pour montrer que oui il serait capable. Un haussement de sourcil accompagnant ce geste. Darko sembla s’en amuser et un instant il cru lire son visage un vif intérêt… Hm il avait réussi quand même à titiller son envie. Jovan en sourit de façon perverse, caressant et massant cet entre jambe le laissant lutter un peu contre l’idée ou alors succomber. En tout cas il lui dirait, il se fouterait a quatre pattes entre ses jambes et boufferait sa queue sans problème. Trop shooté pour penser à sa réputation après, mais le DJ bizarrement lui rappela :

« Si tu l’fais t’es interdit de revenir ici et tu seras qualifié de suceuse par les magazines. »
A son signe de tête vers l’extérieur du carré VIP, Jovan braqua son regard dans cette direction et oui y avait du monde et quelques flashs et après ?... Il haussa les épaules nonchalantes.
- J’m en fous… Osa-t-il lâcher avec un rire et faisant face à son partenaire. Enfn là oui il s’en foutait mais lucide … certainement pas, surtout quand son agent viendrait lui botter le cul et que sa famille lui passerait un savon par téléphone … Quoi que dise Darko pour faire comprendre qu’il agissait comme une bitch, le mannequin n’en avait rien à carrer.
Puis alors qu’un flash lui éblouit un peu le coin de l’œil, le corps du DJ se colla à lui et avant qu’il n’eut le temps de réaliser, sa bouche avide se plaqua à la sienne, sa main pressa s fort sa nuque que Jovan étouffa un souffle et un couinement en laissant entrainer dans un baiser violent, intense et passionné. Il succomba très vite, enroulant son bras autour de sa nuque puissant, lissant ses doigts dans ses cheveux sombres, un peu durci par du gel à certain endroit.
Les mains du DJ s’agrippèrent à son cul et se mit à le malaxer poussant à se frotter plus fort alors que sa langue et ses lèvres lui bouffaient les siennes, lui baisaient littéralement sa bouche avec force.
Puis plus doucement, onctueusement il cassa le baiser, laissant Jovan reprendre une goulée d’air avide et vibrer avec un sourire défoncé et happy.
IL frotta son nez sur cette mâchoire, il était plus que fin prêt à servir de plat de résistance et en plus le petit état totalement consentant pour se faire bouloter dans toutes les positions possibles.

« Tu m’suceras. Chez moi. On va s’amuser, tu peux m’croire. »
Il serra plus fort son cul, plaquant son bassin contre le sien. Il gémit et leva son visage juvénile plongeant son regard noircie d’envie.
- Avec plaisir… J’ai tellement envie qu’on fasse joujou… Il pouffa et se mordilla la lèvre s’y voyant déjà plié de plaisir sous les coups de reins puissants et brutaux de son amant de cette nuit.
Jovan plongea son profil dans son cou et l’embrassa longuement, léchant, mordillant. Laissant son partenaire finir son verre et se décider quand ils bougeraient pour enfin aller chez lui. Il ne s’occupait pas de se que pouvait penser de lui Darko, se qu’il faisait, matant la salle et les autres mecs. Jovan shooté à mort ne s’occupait que de cette peau chaude, épicé et savoureuse qu’il goûtait encore et encore et son attitude ne semblait pas déplaire au musicien. Le diner du DJ était avancé et prêt, il n’avait plus qu’a le déguster. C’est dans cet optique, que ce dernier fini son verre, fit descendre le jeunot de son bassin pour se lever et lui choper le bras afin de sortir d’ici au plus vite.

« On s’casse. »
Jovan le suivit titubant un peu mais souriant d’une oreille à l’autre plus qu’enclin à oui finir ailleurs tout ça. Sauf que brusquement il buta dans le dos de son « amant » qui venait de s’immobiliser. Il glissa un regard par-dessus son épaule et le vit en grande discutions avec un autre mec, ha oui le gars qui l’avait laissé entrer et l’approcher d’ailleurs, oui oui il le reconnaissait le type.
« Tu ne peux pas encore y aller. Tu dois rester ici encore une bonne demi-heure. »
« C’est soit j’me tire, soit je reste là et je le baise sur la banquette aux yeux de tous. De toute façon, rester ici pour me montrer sur une banquette n’a aucun intérêt. »
L’androgyne n’avait rien à dire, toute façon il essayait de rester assez clair pour rester debout et se diriger vers la sortie, alors leur problèmes et leurs querelles il s’en foutait un peu. Ca tournait un max autour de lui, debout, les effets de la coke était plus transcendant… Il se sentait speed mais comme déconnecté sur une autre planète. Tout semblait tournée vit autour de lui, les gens plus speed encore, y avait que Darko lui tenant le bras qui demeurait comme un élément stable et fiable. Il appuya sa main dans son dos et le caressa pendant qu’il réglait son petit désaccord avec l’autre mec là…

Puis leurs voix s’arrêtèrent et Jovan se senti tirer en avant, houla… Il démarra brusquement et suivit son partenaire hors de la boite, filant entre les gens et la foule jusqu’à sentir l’air plus frais puis enfin se faire engouffrer à l’arrière d’une belle bagnole. Là la porte claqua et l’ambiance sembla plus feutrée et calme. Seul à seul, enfin mise à part le chauffeur, Darko fondit sur lui, sur ses lèvres, plaqua sa bouche, glissa sa langue et força la sienne à jouer avec. Sa main se glissa entre ses cuisses et vint masser son entre jambe. La salive chaude mouilla ses lèvres, Jovan les yeux clos gémit fortement et senti ses reins et son sexe s’éveiller sous la pression ardente de ses doigts.
Il s’agrippa à lui d’une main, suça sa langue, répondit avec ferveur au baiser sans se préoccuper du mec qui conduisait la voiture et il enroula une jambe autour de la hanche de son partenaire, frottant son bassin contre la paume qui l’excitait.

« Tu me montreras tes talents. »
- Hmmm…Hannn ouais… T’inquiète… tout…Hmmm… Il bloqua sa jambe sur ce bassin et faufila sa main sous la chemise encore ouverte de son amant. Glissant vers ses reins, remontant le long de la colonne vertébrale et allant jusqu’à son épaule. Tout en lâchant des petits couinements d’envie contre cette bouche, puis il la retira brusquement sa lèvre pour fixer cet homme qui l’allumait à mort.
- Hm… s’tu veux je peux te montrer un de mes talents là… Plutôt qu’attendre d’être chez toi… Il agrippa sa main libre et la porta à ses lèvres pour lécher langoureusement un de ses doigts puis sucer deux tout en fixant son amant d’un air joueur et pervers.
- Suis doué avec les sucettes… Tu veux voir maintenant ?... Ça te fera une petite mise en bouche sympa… Il reprit son petit léchage de phalange afin de motiver Darko à le laisser l’initiative de lui faire une petite gâterie pendant le trajet.
© B-NET

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Thanks for the memories... - Jovan.   Lun 13 Mai - 23:22




« Thanks for the memories... »


Le DJ en avait assez de cet endroit. Il voulait rentrer chez lui. Il voulait surtout baiser chez lui. Il ne voulait pas se la jouer exhibitionniste. Pourtant, s’amuser dans des backrooms, il avait déjà fait. Mais là, ici, le coin VIP était bien trop exposé. Alors sans attendre plus longtemps et après quelques moments de pures chauffes avec le mannequin, il décida de se barrer. Pourtant, il était convenu dans son contrat qu’il devait rester encore un petit moment. Mais ce gamin… Putain il lui donnait bien trop envie. Il avait réussi à le faire succomber. Pour cette nuit en tout cas. Sauf qu’avant de quitter l’espace VIP, il dut expliquer son envie de se barrer plus tôt. Enfin expliquer… Il ne s’expliqua pas vraiment. Il imposa son choix. C’était soit il se barrait, soit il le baisait là aux yeux de tout le monde. Il lui donna sa façon de penser et continua son chemin. Il ne faisait même pas attention aux réactions de sa proie pour la nuit. Il le suivait bien docilement.

Ils quittèrent enfin la boite et Darko ne fit aucunement attention aux quelques fans qui pouvaient l’attendre dehors pour une photo ou autre. Il s’en foutait d’eux. Seule sa nuit et son futur plaisir l’intéressait. Il se contenta d’entrer à l’arrière du van en compagnie du brun et c’était parti en direction jusqu’à chez le DJ. A peine le véhicule parti, Darko échangea un baiser brûlant avec le mannequin. Sa main partit aussitôt masser son entre-jambe. Il ne jouait plus. Il le voulait. « Hmmm…Hannn ouais… T’inquiète… tout…Hmmm… » Il ne s’inquiétait de rien puisque ce qu’il lui montrait lui plaisait assez. Pour le moment. Il ne valait mieux pas qu’il se lasse entre temps. Cela lui était déjà arrivé plusieurs fois. Il partait avec quelqu’un mais la personne le soûlait et il lui disait de rentrer sans la toucher. « Hm… s’tu veux je peux te montrer un de mes talents là… Plutôt qu’attendre d’être chez toi… » Voilà pourquoi il lui plaisait. Il savait ce qu’il voulait, comment lui donner envie. Les yeux du DJ foncèrent quand son doigt se retrouva entre les lèvres du brun qui se mit à le lécher. Il comprenait parfaitement où il voulait en venir. Et il adorait l’idée.

« Suis doué avec les sucettes… Tu veux voir maintenant ?... Ça te fera une petite mise en bouche sympa… » Il le laissa lui lécher le doigt avec envie. Car cela se voyait qu’il voulait le sucer, là maintenant. Darko eut un sourire pervers aux lèvres et se détacha du corps du brun pour lui indiquer son bas-ventre d’un signe de tête. « Vas-y. Fais-toi plaiz. » Et il attendit qu’il s’en occupe. Il pencha simplement la tête en arrière et ferma les yeux, le laissant lui faire ce qu’il voulait. Car oui, il pouvait clairement le sucer sans aucun problème. Il le sentit lui ouvrir le pantalon et s’occuper de son sexe qui n’attendait que ça. Il ne le touchait pas. Il ne faisait aucun geste qui pouvait se montrer un minimum affectif. Alors, caresser une nuque pour encourager les va-et-vient pendant une fellation, il en était hors de question. Il sentit cette chaleur, cette humidité entourer son membre dressé. Il soupira de bien-être mais aucun gémissement ne passa ses lèvres. Il releva la tête et se contenta de regarder ce qu’il lui faisait. Ce qu’il préférait, voir comment on s’occupait de son sexe ou quand celui-ci pénétrait le corps de son amant d’une nuit.

Alors que le plaisir grimpait au creux de ses reins, quelques mots et l’arrêt du véhicule ramena un instant Darko sur Terre. Ils étaient arrivés. Il repoussa le mannequin qui était pourtant bien parti pour le finir ainsi et referma rapidement son pantalon. Il ne remercia même pas le chauffeur et sortit du van, rapidement suivi par le brun. Ils étaient arrivés devant un immeuble très classe de la ville. Darko ne vivait pas dans n’importe quoi non plus. Il avait un duplex. Il vivait au dernier étage. Bordel, le trajet en ascenseur allait être bien long. Ou pas. Darko utilisa son pass pour rentrer dans l’immeuble et appela l’ascenseur. Coup de bol, il était déjà là. Il se faufila à l’intérieur, toujours suivit par le mannequin. Il appuya sur le bouton du dernier étage, les portes se refermèrent et… C’était parti. Il plaqua son amant contre une paroi et lui bouffa à nouveau les lèvres, ses mains ouvrant déjà son pantalon et l’une d’elle se plaqua contre son entre-jambe qu’il massa. Il allait le faire gémir pendant un bon moment. Il ne lui laissa aucune seconde de répit. Il lui bouffait les lèvres, encore et encore. Et comme par magie, le trajet se fit beaucoup moins long qu’il ne l’avait imaginé. Les portes s’ouvrirent et il prit bien son temps pour terminer le baiser, léchant la lèvre inférieure de l’androgyne. Puis il quitta son corps chaud pour sortir de l’ascenseur et s’avancer vers la porte d’entrée de son duplex. Il l’ouvrit et une fois sa proie à l’intérieur et la porte refermée… Il le plaqua au mur, le retournant contre celui-ci pour qu’il se retrouve dos à lui. Il lui mordilla la nuque alors qu’il ouvrait un peu plus son pantalon pour le lui baisser et découvrir son cul si délicieux à première vue.

Darko n’était pas un grand parleur. Cela se voyait. Il préférait agir. Il plaqua son bassin excité et toujours recouvert de ses fringues contre ce fessier dont il allait violemment s’occuper d’ici peu de temps. L’une de ses mains passa sur le ventre du brun pour venir s’occuper de son sexe qu’il branla vite et fort. « Tu vas prendre cher… Cela sera si fort… » Tout ce qu’adorait Darko en fait. Il n’était jamais doux et ne le serait jamais. Mais ça, son amant devait s’être fait à l’idée. Il donna un coup de rein impatient. Bordel, il était à deux doigts de le prendre ici, maintenant, sans protection, sans préparation. Seulement, il avait encore une once de bonne conscience sur certaines choses. Il s’écarta de son corps et le laissa remonta son fut’ histoire de pouvoir marcher et le suivre. Il ne lui présenta en rien son duplex. Pour lui, ce lieu n’avait rien de spécifique à part cette pièce consacrée à sa musique. Mais c’était sa pièce et personne ou presque n’y allait. Ils arrivèrent dans un immense salon mais Darko ne s’y arrêta pas. Il le traina derrière lui jusqu’à l’escalier qui menait à la mezzanine. Sa chambre. Une fois arrivé, il balança presque le mannequin sur le lit et vint se placer au-dessus de lui. Il planta son regard dans le sien, sa tête penchant légèrement sur le côté. « Alors vas-y, montre moi tes talents. Avant que je ne te montre les miens. » Un sourire. Un jeu commençait…


(c) Spinelsuns


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Thanks for the memories... - Jovan.   Jeu 16 Mai - 20:48


«Thanks for the memories...»




Dans la voiture, Jovan apprécia le baiser rude et les attouchements sur son entre jambe. Il se sentait si excité, si impatient de finir troncher par lui. Le caractère dominateur et con de celui qui allait lui passer dessus le mettait dans un état de transe total. Allumé à mort, il se mit à faire sa « pétasse ». Il arrivait à le rendre dingue, pourtant il n’y avait rien de plaisant et de doux dans son attitude, tout le contraire, un vrai salaud et pourtant… Comment pouvait autant vibrer pour un enfoiré comme lui ? C’était quoi son truc pour dégager autant de sex-appeal ?
Jovan ne s’entendait même pas minauder et proposer une fellation directement dans la bagnole. Il ne s’entendait pas aguicher le DJ lui caressant l’entre jambe à son tour prêt à s foutre à quatre patte et sucer sa queue. En tout cas la proposition motiva son partenaire qui offrit un sourire pervers joueur. Il se régalait de voir sa petite proie prête à tout pour le satisfaire.
D’un signe nonchalant de sa tête sans perdre son sourire il balança son accord comme s’il faisait un grand honneur à ce gamin si docile :

« Vas-y. Fais-toi plaiz. »
S vautrant contre le dossier, il laissa le jeune brun se faire plaiz comme il disait. Jovan s’écoula au sol, s’en foutant que le chauffeur pouvait tout voir. Qu’est ce qui pouvait toute façon ce soir être important ? Putain rien, il ne pensait qu’à lui et à la partie de baise qu’il y aurait chez lui.
Jovan déboutonna et dézippa ce fute pour plonger sa main dans l’ouverture, glisser ses doigts sous le boxer et sentir la douceur et la dureté chaude de son membre. Il sourit content de le sentir si dressé, il le sortie avec soin de son écrin de tissu et contempla d’un œil gourmand ce sexe gonflé qui allait dans la soirée s’enfoncer en lui et le faire crier. Il était si gros, bien courbé, de belles veines épaisses qu’on devaient sentir passer à l’intérieur. Ce gland bien gros, appétissant… Le mannequin sans hésitation se pencha et effleura l’embout, il le suça doucement, le lécha, donnant de grand coup de langue sur la courbe. Il l’engouffra dans sa bouche et l’avala bien, puis se mit à pomper doucement, massant la basse, branla un peu le sexe en venant ensuite le faire rouler sur sa langue. Il y donnait tout son art et son cœur pour faire plaisir à son « amant » de la nuit. Il le reprit en bouche et glissa dessus avec plus d’ardeur, serrant les joues, pressant cet énorme sexe et le chatouillant bien ses grosses veines avec le plat de sa langue. Il savourait son goût mâle, boisé et mentholé. Le liquide séminal coula un peu de sa fente qu’il titilla du bout de sa muqueuse agile. Là aussi ce petit goût particulier qui le faisait lui-même gémir. Comme il avait hâte de le sentir ce gros membre en lui, entre ses cuisses. Il sentait aussi la force dans ce bassin… Il en vibrait d’avance de se faire ravager le cul.
Jovan saliva dessus la verge, la mouilla, la bouffa avec ferveur. Il sentait le véhicule rouler à bonne allure, passer des dos d’ânes, prendre des croisements, s’arrêter, le moteur tourner. Mais après le trajet et le chauffeur il s’en battait les couilles totales. Pas un moment Darko ne gémit, il le regardait faire, toujours avec ce petit sourire satisfait et pervers.

Puis la voiture s’immobilisa et le chauffeur annonça à ses occupants qu’ils étaient arrivés. Aussitôt le DJ vira la bouche du mannequin de son entre jambe, se rhabilla et sorti directe de la bagnole laissant au mannequin loisir de le suivre. Peut importe s’il état groggy et titubait, il fallait qu’il se démerde pour lui emboîter le pas et aller jusqu’à l’appart tout en haut d’un magnifique e immeuble.
Jovan fit de son mieux pour rester un peu lucide et arriver à faire un pas devant l’autre jusqu’au bout. Il s’occupa pas du décor, des lieux, il fixait ce dos carré qui avançait impitoyablement jusqu’à l’ascenseur. Il se stoppa à ses côtés, la porte s’ouvrit aussitôt. Sans un mot, sans un geste de plus, ils entrèrent dedans et la porte se referma. Darko appuya sur le bouton du dernier étage et… Brusquement Jovan senti son corps ce coller contre la paroi et une silhouette puissante l’y acculé, le coincé contre. Il n’avait même pas le temps de réaliser se qu’il ce passait qu’il avait déjà la langue du DJ dans sa bouche et une main dans son pantalon contre son boxer pour masser son sexe. Le jeun brun couina dans la bouche de son amant, s’accrochant à sa nuque, à ses épaules, alors que son corps se mit à onduler et frémir sous l’attouchement et la violence du baiser. A peine une goulée d’air qu’il se faisait prendre encore les lèvres et dominer par sa langue vorace. Cette main sur ses parties le grisait, il se sentait si dur et humide. Son boxer se tâchait sous le liquide séminal qui coula de sa fente excité. Le tintement de la porte annonça que l’ascenseur était arrivé à l’étage, la porte s’ouvrit dans un bruit feutré et pourtant Darko n’avait pas fini, comme si l’ascenseur lui aussi devait accepter l’humeur de l’occupant. L’ascenseur devait attendre que monsieur DJ ai fini de fouiller les amygdales de son ptit sex toys de la nuit.
Il se décida à sortir, ils franchirent le palier et Darko déverrouilla la porte de son duplex. Une fois Jovan à l’intérieur, la porte se claqua et il n’eut pas le temps d’une petite visite guidée car à nouveau il termina face contre un mur et le DJ sur lui. Sa bouche mordillant sa nuque, sentant son souffle chaud s’écraser avec excitation contre sa peau sensible. Ses mains s’occupèrent de son fute, ouvrant plus grand et l’une de ses mains fit descendre un peu le vêtement sur son cul, faisant glisser aussi le boxer avec, découvrant ce qui allait se faire malmener cette nuit.
Son bassin vint se plaquer vivement contre ses fesses. Jovan plaquant sa main sur le mur, gémit en sentant son frottement, son sexe était dur, il pouvait le sentir malgré le vêtement encore. Darko poussa le truc fort, il glissa sa main dans l’ouverture de son fute et chopa son membre pour le branler.

-Hannnnn…. Jovan renversa sa tête en arrière et leva son visage excité vers le plafond en gémissant sous la branlette. Il se mit à frotter ses fesses, ondulant ses reins, c’était brutal mais bon. Darko ne disait rien, il s’occupait juste de son cas. Et il faisait ça bien, le mannequin chauffait et il poussa son cul se courbant un peu, limite il le prendrait là directement comme ça avec juste le fute sur ses chevilles, il aurait kiffé à fond. Il avait tellement envie, tellement pressé de passer à la casserole là.

« Tu vas prendre cher… Cela sera si fort… »
Il était facile de le comprendre vu ses gestes rudes mais intenses. Jovan mordilla sa lèvre et couina de plaisir. Il s’en foutait qu’il déguste tant qu’il l’encule bien profond et bien fort lui ça lui allait, il n’attendait que ça.
- Hmmmm…. Ça m’va… j’veux bien la prendre… Glapi-t-il avec un sourire d’extase toujours appuyé contre ce mur totalement en rute sous ses attouchements brutaux.
- Hannn ptainnnn Darkooo …. J’ai envie de baiser là… Gémit l’androgyne haletant alors qu’il pressait toujours contre son cul et dans des frottements secs son bassin et son pénis planqué sous l’étoffe. Il arrivait à le rendre dingue là rien qu’en le branlant, en se frottant à lui et lui balançant des mots ultra crus. Sérieusement, il était plus que prêt de passer à table là.

Et apparemment Darko jugea que c’était effectivement le moment d’y aller, il cessa tout brusquement encore une fois, s’écarta et laissa une nouvelle fois sa proie docile à le suivre à l’étage et dans sa chambre. Le mannequin remit en hâte son fute sans l fermer et l’attacher. Il le tenait d’une main et emboita le pas pour gravir les marches et pénétrer dans la pièce où il allait y passer et prendre donc si « rudement cher dans son cul »
A peine franchit le seuil, rapidement il le poussa sur le lit et l’y fit tomber dessus pour aussitôt grimper sur son corps et le supplanté du sien. Jovan était maintenant entre le matelas et lui, y avait pas d’échappatoire et en même temps il l’avait clairement cherché tout ça.
« Alors vas-y, montre moi tes talents. Avant que je ne te montre les miens. »
Jovan posa sa main sur sa nuque et se redressa sur un coude pour plaquer sa bouche contre la sienne. Il suça sa lèvre, la mordilla, quémanda qu’il ouvre la bouche et accepte sa langue venir danser avec la sienne. De son autre main il la coula entre leurs deux corps et vint se poser contre l’entre jambe de son partenaire. Il re déboutonna son fute pour introduire sa main et caresser la bosse énorme. Il massa, puis osa glisser plus loin l’attouchement, passant sous le boxer pour branler son amant. Sa bouche après avoir savouré les lèvres et joué avec la langue du DJ, dévia pour mordiller son menton, lécher sa gorge, sucer sa pomme d’Adam. Il retira un instant sa main de son pantalon pour pouvoir juste défaire la chemise, l’ouvrir et découvrir ce corps musclé, carré, viril. Il pencha goulument son profil contre son buste et il se mit à lécher mordiller sa peau, caresser de sa langue ses muscles et ses lèvres humides et roses vinrent se coller à ses tétons pour lécher et mordiller les petits bouts de chaire, les faire durcirent doucement sous sa langue. Sa main revint à son endroit plaisant, la douceur humide et soyeuse du sexe.
- Il est si chaud et gros… Hmmmm… souffla-t-il avec un petit sourire tout en venant prendre l’autre téton et le dévorer délicatement. Il le suça avec plaisir, glissant une main sous les pans de sa chemise ouverte, vers ses flancs, ses reins et malaxant ce fessier dur et musclé appétissant même avec encore son étaux de tissu épais qui l’enveloppait.
© B-NET

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Thanks for the memories... - Jovan.   

Revenir en haut Aller en bas
         

 Thanks for the memories... - Jovan.

 Sujets similaires
-
» Thanks for the memories. [Heath]
» Some memories never end ❀ Heather

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit