RP LIBRES
TOUS LES RPS LIBRES!

Voilà comment je vois les choses. (Louis)
Frédérique LeeRoy ~ l'étrangère
RSS
RSS



 
Bienvenue aux nouveaux membres sur Rainbow Community !
Vous trouverez l'annonce d'ouverture ici
Ainsi que le recensement pour les anciens membres ici !

Partagez | 
         

 Frédérique LeeRoy ~ l'étrangère

avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Frédérique LeeRoy ~ l'étrangère   Mer 29 Mai - 22:28




On n'invente pas

les personnages,

ils existent dans

l'inconscient, et il faut

les laisser sortir...



CARTE D'IDENTITÉ
nom complet : LeeRoy
prénom : Frédérique
age : 26 ans
date de naissance exacte : 13 novembre 1986
lieu de naissance : Johannesburg, Afrique du sud
nationalité et origines : Française, originaire d'un trop grand nombre de pays
statut : Célibataire
occupation : à la recherche d’emploi
orientation sexuelle : Lesbienne


CARACTÈRE

Si l’on devait lui donner des qualités, on dirait passionnée, calme, posée, réfléchi, sincère, ardente, déterminée et ambitieuse…
Si l’on devait lui donner des défauts, on dirait jalouse, possessive, rancunière, colérique, méfiante, têtue, acharnée, extrême, pessimiste, fière, impétueuse et surtout tyrannique...
Mais le très de caractère que est le plus marquant chez elle est la sagesse... Vous la trouvez ambigu… ? Et encore, vous n’avez pas tout vu…
Frédérique sort de l'ordinaire. C'est un personnage tout en excès, étant un peu celle du tout ou rien. Ainsi, son itinéraire sera susceptible de la conduire vers de hauts sommets, comme vers certains abîmes. Elle ne veut laisser personne indifférent et peut aller haut et loin si elle se sent portée par les autres. Cela sera d'autant plus important qu'elle s'impliquera de manière désintéressée. C'est un personnage hors normes, qui ne suit pas les sentiers battus et ne connaît pas de frontières. Elle cherche à se dépasser, à aller au-delà de ses limites, de ses habitudes. Cela la rend souvent difficile à saisir. Elle voit souvent en grand, son idéal étant illimité. Ses goûts la portent vers l'inaccessible, l'étrange, le mystère, l'occulte. Elle est difficile à cerner et à suivre, son coeur étant, à l'image de son idéal, immense même si tout ce qu’elle entreprend est souvent périlleux.
Mais quand elle aime, c’est à l’infini et pour la vie...
PARTICULARITÉS

Frédérique possède deux tatouages. Un scorpion sur l’omoplate droit et un œil d’Horus sur la cheville gauche. Elle est grande et élancé. Même si on pourrait la trouver un peu trop maigre, elle peut pourtant assurer qu’elle mange plus qu’il ne le faut. Mais sa nature stressée et toujours en mouvement lui donne la bonne grâce d’une taille de guêpe. Elle porte des cheveux châtains ondulés dans une coupe longue rebelle qui n’a rien de stable. Ses yeux sont chocolats.
Elle se passionne démesurément au basket-ball et aux livres. Donc quand on ne la voyait pas dans une bibliothèque le nez dans des dizaines d’ouvrage, vous la trouverez sur un terrain de sport. Ce qui était étonnant venant d’une fille qui aimait particulièrement étudier et s’instruire et se montrer à la fois comme une brillante sportive puis une grande militaire. Elle a toujours aimé voyager, bouger, changer d'air. Elle est de nature à ne pas rester en place. Il lui est arrivé, trop souvent selon son entourage, de sortir en pleine nuit pour se promener. Elle aime le feu et la chaleur. Plus il fait chaud, plus elle sera de bonne humeur.
Elle aime particulièrement le Vert, et le Noir, couleur à partir duquel elle adore organiser sa garde robe. Elle ne cherche pas à se mettre en valeur mais surtout à ce que sa tenue soit confortable et pratique. Jean, pantalon droit, chaussures plates, chemisier, haut simple… Elle n’aime pas être féminine, elle n’est pas pour autant androgyne.




Désespérément libre, désespérément seule…
Je ne suis qu’une présence, comme un point égaré,
une vision imparfaite et sombre...

Je suis un Songe angoissant, au milieu de la pureté,
un champ de coton écrasant la cendre...

Frédérique LeeRoy était née à Johannesburg, en Afrique du sud, alors que son père, Thomas Lee était en opération extérieure. En effet, ce dernier était Colonel pour l’armée française et tous les trois ans il était contraint de déménager pour des raisons de service. Afrique du sud, Italie, Chine, Londres, Australie, France. Ainsi, sa mère, Catherine Roy, n’avait jamais eu de travail fixe. Elle faisait de son mieux pour s’adapter dans les nouveaux pays où ils doivent résider, elle et sa petite famille. Tout comme chaque membre de cette famille, elle parlait de très nombreuses langues. Parfois elle parvenait à avoir un emploi dans les casernes ou bases militaires où son mari était muté, et les autres fois elle œuvrait surtout pour des associations. La jeune femme avait deux frères et n’avait jamais éprouvé de déception de ne pas avoir de sœur. Son frère ainé, Dominique LeeRoy était militaire de carrière comme leur père mais affecté dans l’infrastructure, en parfait ingénieur qu’il était, il ne subissait pas les même mutations lointaines qu’il avait connu durant son enfance. Son petit frère, Daniel avait choisi d’entrée à l’université française et malgré une première année délicate, il souhaiterait poursuivre de longues études, contrairement aux deux ainés.
Ainsi Frédérique avait déménagé dans divers pays tous les trois et elle parlait ainsi de si nombreuses langues qu’elle était capable de s’adapter dans n’importe quel endroit du monde. Même si une langue lui était inconnue, elle parvenait à l’apprendre à une rapidité troublante. Mais elle gardait un adorable accent français qu’elle ne cherchait jamais à dissimuler. Dès sa plus tendre enfance elle se passionnait à la fois pour les livres et le sport, deux choses qu’elle pouvait retrouver dans n’importe quel pays où ils se trouvaient. Le sport, notamment le basket-ball où elle se perfectionna, lui permettait de s’ouvrir aux autres bien qu’elle puisse se trouver tantôt réservée, tantôt excentrique. Mais bien trop occupée par ses livres et le sport, ce ne fut qu’à son entrée au lycée, à Londres, qu’elle s’intéressa aux autres réellement, notamment aux filles qui semblaient l’attirer bien plus que pour une simple discussion. Elle comprit rapidement que les hommes ne l’intéresseraient jamais. Il fallait dire que ces derniers l’exaspéraient plus qu’autre chose. Ils n’avaient rien en commun, ni le caractère, ni le comportement et elle ne voulait rien avoir en commun avec eux. De l’amitié, pour les plus sympathiques, mais rien de plus. Elle avait toujours été certaine de ses convictions, de ses gouts, de ses sentiments.
Alors que depuis le début elle cachait chacune de ses relations, jusque là non sérieuses, elle fut surprise un jour par ses parents alors qu’elle embrassa l’une de ses conquêtes. S’attendant à des fureurs de leur part, elle fut surprise de constater leur compréhension. Pour eux, se cacher n’était pas la meilleure des choses, il fallait toujours être fier d’être soit. Mais se dévoiler et se montrer, que l’on soit homosexuel ou hétérosexuel, était déplacé. A leurs yeux, le bonheur seul comptait. Mais l’intimité devait rester dans l’ordre de l’intimité. Elle avait été élevée dans cette idée et elle l’acceptait parfaitement. Mais ce fut son frère ainé qui accepta le moins sa sexualité et le lui en voulut au point de chercher, à chacune de leur retrouvaille, à lui montrer qu’elle avait fait un très mauvais choix. Il fallait dire qu’il avait très mal accepté son entrée dans l’armée ou ses pratiques excessives de sport. Pour lui, une fille devait rester une fille. Une femme ne devait pas sortir de son rang de femme.
N’aimant pas les études, bien qu’elle était bonne élève, Frédérique voulut quitter le lycée le plus rapidement possible et prendre enfin son envol et parcourir le monde comme elle avait toujours fait tout au long de sa vie. Pour elle, la vie n’était belle qu’avec un sac à dos et dans la rencontre avec les autres. On apprenait toujours beaucoup des autres. Mais ses parents lui laissèrent deux choix, passer son baccalauréat ou entrer à l’armée. Elle choisit la seconde proposition et ce fut ainsi qu’elle passa cinq ans au sein de l’armée de terre comme linguiste/interprète. S’épanouissant dans les efforts physiques qu’on lui demandait, mais au travers de l’emploi qu’elle exerçait et qui lui plaisait, elle devint plus réservée que jamais en entendant les propos de ses camarades au sujet des homosexuels. Le pays où elle exerçait sa fonction était loin d’être tolérant et les actes extrémistes se faisaient encore trop fréquents. Cela la blessa bien plus qu’elle n’acceptera de le dire. A la fin de son contrat avec l’armée et ne choisissant pas de le renouveler, elle décida de reprendre les déplacements qu’elle faisait autrefois et qu’on ne lui acceptait plus. Une femme n’avait pas les moyens physiques pour vivre les opérations extérieures comme un homme lui répétait-on. Vexée, elle décida de prendre son destin en main à la grande déception de ses parents et soulagement de son frère ainé. Ce fut là, quittant la France, en vélo et avec un sac à dos, et après trois mois de route où elle avait le temps d’apprendre la langue dès qu’elle entra dans ce pays, que ses pas la l’arrêtèrent à Zagreb vers où les échos de cette ville ne pouvait que lui être favorable…




Dernière édition par Frédérique LeeRoy le Mer 29 Mai - 22:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Frédérique LeeRoy ~ l'étrangère   Mer 29 Mai - 22:28




Ceux qui emploient mal leur

temps sont les premiers à

se plaindre de sa brièveté...


RPs en cours
Quoi : ...
Où : ...
Qui : ...
Pourquoi : ...
Comment : ...

RPs en cours
Quoi : ...
Où : ...
Qui : ...
Pourquoi : ...
Comment : ...

RPs en cours
Quoi : ...
Où : ...
Qui : ...
Pourquoi : ...
Comment : ...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Frédérique LeeRoy ~ l'étrangère   Mer 29 Mai - 22:28




Les humains disent que le

temps passe. Le temps dit

que les humains passent...


RPs terminés
Quoi : ...
Où : ...
Qui : ...
Pourquoi : ...
Comment : ...

RPs terminés
Quoi : ...
Où : ...
Qui : ...
Pourquoi : ...
Comment : ...

RPs terminés
Quoi : ...
Où : ...
Qui : ...
Pourquoi : ...
Comment : ...

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Frédérique LeeRoy ~ l'étrangère   

Revenir en haut Aller en bas
         

 Frédérique LeeRoy ~ l'étrangère

 Sujets similaires
-
» Saisie numérique
» Le Polonais comme Langue étrangère
» 1963 - A957 (Amérique du Sud - Méditerranée - Canaries)
» La reconstruction numérique de Varsovie de 1945
» Le livre numérique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit