RP LIBRES
TOUS LES RPS LIBRES!

Voilà comment je vois les choses. (Louis)
Prendre connaissance des horreurs de ce monde et ne plus y penser ensuite. [Tara]
RSS
RSS



 
Bienvenue aux nouveaux membres sur Rainbow Community !
Vous trouverez l'annonce d'ouverture ici
Ainsi que le recensement pour les anciens membres ici !

Partagez | 
         

 Prendre connaissance des horreurs de ce monde et ne plus y penser ensuite. [Tara]

avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Prendre connaissance des horreurs de ce monde et ne plus y penser ensuite. [Tara]   Lun 31 Mar - 21:43


Tara Luna Walker
Je parcourais à nouveau mes vieilles rues, comme un genre d’expert médico-légal qui tenterait de trouver du sens à tout. C’est un comportement que j’ai eu toute ma vie, provoqué par la peur d’oublier. ▲ MUNRO
carte d'identité
nom complet ▲ Walker prénoms ▲ Ses parents n’ont pas fait de rechercher compliqué pour ses prénoms, Tara et Luna, du banale derrière lesquelles aucune signification ne se cache. age ▲ 19 ans date de naissance exacte ▲ 4 avril 1994 lieu de naissance ▲  Zagreb nationalité et origines ▲ Ses parents sont anglais mais ils vivaient déjà depuis une vingtaine d’année à Zagreb quand elle est née. statut ▲ Célibataire. Il faut pouvoir croire en l’amour et en les mots de l’autre pour ne pas être seule. C’est une épreuve loin d’être facile. occupation ▲ Prostitution par obligation et sûrement un peu par choix aussi. Elle aurait pu chercher comment s’en sortir autrement mais elle reste enfermée dans ses habitudes.  orientation sexuelle ▲ Il aurait fallu se poser réellement la question pour pouvoir le savoir. Comme toutes les petites filles , elle est tombée amoureuse des garçon et comme chaque ados, elle a trouvé le mauvais garçon qui lui convenait. Seulement il lui arrive de vouloir trouver cette proximitié avec une fille. Un délire illusoire. Ou pas tant que ça… C’est compliqué les sentiments. groupe ▲ losing control of myself.avatar ▲ Maria Rondinella
✎ CARACTÈRE
Naïveté, c’est sans doute le mot qui lui colle le plus à la peau quand on parle des relations. Elle gobe facilement ce que les gens lui laissent entendre. Elle ne cherche pas plus loin que les apparences, ce qui lui a déjà joué des tours mais ça ne l’a pas fait changer pour autant. Elle se borne à penser que les gens ressemblent à ce qu’il montre. Facilement dupable et manipulable, elle a toutefois appris à développer un peu d’endurance pour ne pas s’écrouler à la moindre occasion. Une petite contrepartie pour tous les coups endurés jusqu’alors. Surtout quand elle persévère à foncer tête baissée vers la douleur et les mêmes idées. Une fois en tête, il est dur de lui retirer les idées, mêmes les plus idiotes. Heureusement qu’elle ne soit pas tombée que sur des gens mal intentionné car sa persévérance s’est révélé parfois positive, surtout lorsqu’il s’agissait de trouver un toit à avoir au-dessus de la tête. Ça peut souvent la rendre agaçante. Comme lorsque sa mère confondait son comportement têtu avec un comportement d’enfant capricieux. Un non est un non. C’est bien l’une des rares fois où son caractère se fait ressentir aussi fort. Une fois que les crises de jalousies sont passées, que cela soit en couple ou en amitié. Il suffit d’un manque d’inattention trop forte pour qu’elle se sente enfermé dans une relation. Ou simplement de trop. Comme un enfant, elle cherche ce qui lui appartient, lorsque ce n’est pas l’inverse et qu’elles ne prennent pas la fuite pour laisser de l’air à ceux qui lui paraissent si importants. Car les inconnus si ce n’est pour se vendre, elle ne leur adresse pas la parole. Ils n’ont rien d’intéressant et les fois où c’est le cas, elle les aborde plus que timidement.
✎ PARTICULARITÉS
Le sac à dos toujours sur l’épaule est probablement aussi indicative de sa personne que la couleur de ses cheveux. Comme un aventurier de la vie, elle n’a que le nécessaire pour ne pas se sentir retenue à un endroit. Sa vie tient en un sac qui ne contient que des vêtements, son argent et une carte d’identité. Et entres les t-shirts long et les robes trop courtes, elle a quand même gardé le luxe de garder deux paires de chaussures. Les moins usées à cause de leur difficulté à marcher pour se tenir chaud.  Il lui est arrivé de trainer aussi des livres, mais là encore rien d’intéressant qui puisse tenir au chaud plus d’une semaine. Les rares bouquins qu’elle a pris le temps de lire ont fini par bruler page par page, une fois leur lecture finie. Elle se laisse bien plus facilement toucher par d’autre forme d’art. La musique en particulier. Même si elle a dû perdre la plupart de ses notions en batterie. Elle a pu passer des heures dessus au point de se provoquer des crampes dans les bras mais ça l’amuse assez pour qu’elle n’ait jamais vu le temps défiler aussi vite.  Même si à présent, ce serait plus la présence de cloque sur ses doigts qui paraitrait normal. Depuis la mort de ses parents, elle s’est découvert des tendances  pyromanes, si les livres qui servaient à alimenter les feux n’en étaient pas déjà un bon indice. Quitte à laisser un endroit ou un objet autant ne pas devoir le partager avec de prochain occupant ou se les faire voler comme elle a pris l’habitude de faire avec les objets qui attirent son attention. Ça lui a valu pas mal d’ennui et notamment une cicatrice le long du dos à cause d’un petit commerçant qui a jugé bon de se protéger contre le grand bandit qu’elle est.  C’est pas forcément une marque très esthétique mais ça reste mieux que ses ongles rongé par l’angoisse de ne pas trouver comment s’en sortir demain.


derrière l'écran
PSEUDO ▲ Chaetana PRÉNOM ▲ écrire ici AGE ▲ 19 ans SCÉNARIO ? ▲ Nop, pi :D PRÉSENCE ▲ Autant que possible COMMENT ES-TU ARRIVE ICI ?▲ Lulu   CE QUE TU PENSES DU FORUM ? ▲ Il est cool, ça faisait déjà un moment que je trainais autours…     CODE DU REGLEMENT code oki by le staff AUTRE ▲ écrire ici   DIVERS CREDITS ▲ gif on tumblr
POUR NOUS AIDER
Code:
» <b>MARIA RONDINELLA</b> ▲ tara l. walker




Dernière édition par Tara Walker le Lun 31 Mar - 21:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Prendre connaissance des horreurs de ce monde et ne plus y penser ensuite. [Tara]   Lun 31 Mar - 21:47


My story, my life
Un jour de tendresse, je lui ai demandé pourquoi elle rejetait tant la lecture, l'écriture et l'école, elle m'a répondu qu'elle avait peur que sa tête aille plus vite que son coeur. ▲ BERGE

In a close world …
L’envie de tout brûler reprend doucement possession de ses entrailles. Elle a envie de tout voir partir en cendre. De cet entrepôt qui sert de gardien à toute sa vie à ceux d’à côté.  Un grand feu de joie. Une trace de la détresse qui a pris place dans son cœur au fil des jours. Dans le fond cramer avec le tout est presque une idée attirante. Il ne faudra plus se soucier du lendemain. Tout à quitter son contrôle en quelques phrases maladroites. Du moins les siennes, celles qui lui ont annoncées la rupture ne l’était pas. Il a réussis à planter le couteau dans son cœur. Elle a tout quitté pour lui. Jusqu’à la vie aux yeux de la société. Elle en a été folle au point de tout sacrifier pour lui mais maintenant c’est la folie douce des regrets qui se fraye sa place. Un conte de fée dans lequel le méchant triomphe n’aurait pu paraitre plus réaliste à ses yeux.  Il a été un peu la méchante fée qui se penche sur le berceau d’Aurore. Il a été là depuis le début. Lui aussi était là à sa naissance. L’adorable petit gamin qui tient le nouveau-né de parrain et marraine Ils ont dû être destiné. La mère de la gamine a toujours gardé une photo de son premier sourire dans les bras du garçon, dont les 10 ans en plus n’a jamais empêché qu’ils aient un bon contact. Au point qu’elle courrait presque plus facilement vers lui que vers ses géniteurs lorsqu’elle se faisait mal. Et si son père s’en inquiétait, ça amusait beaucoup sa mère. Elle n’arrêtait pas de dire qu’ils allaient finir par se marier à force de se courir autant l’un derrière l’autre. Il faut dire, qu’elle l’a toujours bien aimé aussi. Aleksander, c’était un peu son idée du petit garçon parfait. Et pas seulement car ses parents étaient de bon amis… Bien que ça ait dû y contribuer en grande partie.
 
Ils ont laissé Tara se servir d’Aleksandar comme d’un grand frère au point qu’elle l’ait appelé comme ça de nombreuse année sans que ça n’ait gêné personne. Mais malgré leur différence d’âge, le garçon servait un peu de confident en plus du simple rôle de chevalier. Et si les années scolaires ont passé sans qu’elle ne  change d’appellation pour lui, ses sentiments ont évolués. Elle ne s’est pas rabattue sur tous les garçons de son âge, il n’y en avait qu’un qu’elle idéalisait assez pour lui porter toute son attention.  Et pourtant à 9  ans, Aleks n’était sans doute pas le type à idéaliser. Il n’était pas rare que sa mère la voit revenir avec des bleus qu’elle s’était fait en jouant. Tout en considérant que le jeu avait été de coller le jeune homme juste ce qu’il fallait pour l’énerver. Et même en cachant l’origine de ses maux, ce qu’elle n’a jamais compris, c’est que ça plaisait bien au garçon d’avoir une petite chieuse dans les pattes sur qui faire passer la colère. Elle le mettait simplement sur un geste qu’elle n’aurait pas dû faire, il lui donnait assez de chose pour accuser le coup et trouver où était sa faute. C’était toujours sa faute si les coups partaient. Mais dans tout ça l’amour, lui, est resté. Il est resté, même quand la peur est venu.  A 14 ans, il est possible d’éprouver la peur de sa vie…

Ça avait encore été une soirée comme les autres depuis quelques mois. C’était disputes sur disputes tous les soirs. Une nouvelle berceuse pour les nuits trop calmes. Des sons si dérangeant au début qui deviennent aussi banale que les moteurs des voitures lorsqu’on habite en ville. On n’a d’autres choix que de s’y habituer. Même si on cherche toujours à en desceller quelques informations différentes. Papa parlait de l’âge, des problèmes financiers alors que maman criait qu’à presque cinquante ans ce n’était pas  uniquement sa faute si elle était encore enceinte. Elle a réussis à en faire abstraction le temps de trouver le sommeil. Celui qui n’a pas duré plus de deux heures, quand des assiettes se sont mises à se briser et que deux bruits sourds ont retentis dans le salon. Après ça le silence avait retrouvé sa place de maitre des lieux. La peur au ventre, elle n’a pas réussi à faire bouger ses jambes pour aller passer la tête par la porte. Elles n’ont pas bougées autrement que pour venir se coller à son ventre dans l’espoir de retrouver le pays des rêves en se rassurant. Mais la nuit a paru longue, le sommeil trouvé à peine une demi-heure avant que le réveil ne sonne.  Le cerveau juste assez endormi et fatigué pour que les mouvements habituels se fassent. Direction la salle de bain sans rien regarder d’autres. Les parents ont dû trainer plus longtemps au lit que d’habitude, la machine à café ne fait pas son bruit habituel de cette heure-ci. A moins qu’ils ne se soient pas levé du tout. Dans le salon, il y a deux flaques de sang qui se rejoignent et au milieu ces deux êtres chers qui se sont disputés hier soir. Elle n’a pas envie d’y croire, elle a envie de penser que ce n’est qu’un mauvais rêves. Et dans les rêves, on ne se préoccupe pas de tous les détails. Elle déjeune dans la pièce d’à côté, avant de partir pour les cours comme si tout avait été banale. Un matin comme un autre. Une journée de cours banales aussi. Il a fallu attendre de pouvoir rejoindre Aleksander à son kot pour qu’elle ose sortir un « Je crois que mes parents sont morts. ». Il ne l’a pas cru sur le coup. Il a préféré lui faire peur sur ce qui se passerait si on l’apprenait. Les flics, l’enquêtes, les ragots sur leur famille et de loin le pire : l’orphelinat qui l’emmènerait loin de lui.  Elle n’a pas beaucoup parlé. Elle l’a laissé faire en sentant la boule de la veille revenir dans son ventre. Elle ne veut pas vivre avec deux personne immobiles dans son salon, alors elle a juste pensé à l’inviter à la maison pour qu’il constate lui-même les dégâts. Elle a pu lire sur son visage qu’il était heureux de ne pas avoir fait médecine mais elle n’a pas vu la lueur passer dans son regard lorsque son plan a germé dans son esprit. Elle l’a simplement vu revenir après deux heures avec des bidons d’essence et autre produit inflammable. Elle n’a pas faibli lorsqu’il lui a dit que faire passer toute la maison pour morte était la meilleure idée. Elle ne l’a pas encouragé non plus. Elle a juste allumé le briquet qui est tombé dans la nuit au milieu de la flaque de liquide.  Le corps collé à celui d’Aleks à la recherche d’une autre chaleur que celle qui a pris petit à petit les environs. Ils ont regardé la maison se faire engloutir par le feu jusqu’à l’arrivée des pompiers où il l’a fait fuir en cachant bien son visage.

La petite chieuse sous son total pouvoir était le plus cadeau qu’il ait pu se faire. Il ne doit pas savoir s’il l’a lui-même aimé un jour. Il y a eu l’échange de leur corps, rapidement, mais aimer, il lui a bien dit que c’était une notion abstraite pour lui. Il a dû l’apprécier comme une bonne distraction, tout au plus 3 ans. Il s’en débarrasser un an plus tard entre deux disputes et quelques coups. Elle était enfin majeure, et lui plus en âge de s’occuper de gosse. Il allait enfin avoir son job et ses rêves plein la tête ne méritaient pas qu’une gamine vienne tout détruire avec son monde d’amour, prêt à tout supporter. C’est sûrement ce qui l’a le plus énervé, il n’est jamais parvenu à la faire décrocher de son addiction à lui. Même si au jour d’aujourd’hui, devant son entrepôt, elle a plus envie de le tuer lui que sa propre personne. Mais l’endroit est toujours sa location à lui. Et dans le fond à part ses papiers pour lui rappeler son identité, elle ne possède rien. Une carte avec un nom, des affaires inutiles, un sac de vêtements et son corps, c’est tout ce qu’elle possède depuis plus d’un an pour trouver comment s’en sortir. Mais parmi ses objets, elle n’en a trouvé qu’un à vendre au détour d’un bar et d’une proposition malsaine au tarif alléchant. Le geste et les paroles sont vite devenu une habitude à répéter jusqu’à satiété monétaire. De quoi rapidement lui faire comprendre pourquoi certaines filles se font engager par un mac. Entre les clients qui ne paye pas et ceux qui ne comprennent pas un non, elle a quand même trouvé sa place et la manière de survivre sans devoir avoir trop peur du lendemain. Son poing vient cogner une dernière fois dans la porte métallique avant de faire demi-tour. Il ne faudrait pas que le dernier train parte sans elle. Elle ne veut pas rester coincée dans les rues d’une ville qu’elle ne connait pas.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Prendre connaissance des horreurs de ce monde et ne plus y penser ensuite. [Tara]   Lun 31 Mar - 21:48



welcome ma Nana toute à moi  :hiii:    :yaaay:   :yaaay:  :mikaa:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Prendre connaissance des horreurs de ce monde et ne plus y penser ensuite. [Tara]   Lun 31 Mar - 21:49

Hello toi. 8D
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Prendre connaissance des horreurs de ce monde et ne plus y penser ensuite. [Tara]   Lun 31 Mar - 21:57

Et pourtant je sais que je dois avoir peur de la meilleur stalkeuse de tout les temps. :P Mais tu es à moi aussi maintenant.  bisous 

Merci, loup !   (Oui entre luciole et loup j'aime bien, moi   Et pis nan, Lulu à pas le choix  :bouhh: )
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Prendre connaissance des horreurs de ce monde et ne plus y penser ensuite. [Tara]   Lun 31 Mar - 21:59

Ca sert à rien que je te stalk si tu as peur  :snif: Ouiiiiiii ! Il a de place pour toi dans mon lit   
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Prendre connaissance des horreurs de ce monde et ne plus y penser ensuite. [Tara]   Lun 31 Mar - 22:15

Bienvenu <3 Trop beau ton vava !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Prendre connaissance des horreurs de ce monde et ne plus y penser ensuite. [Tara]   Lun 31 Mar - 22:18

Bienvenue parmi nous =)
Si jamais tu as besoin, sonne le staff  :clindoeil: 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Prendre connaissance des horreurs de ce monde et ne plus y penser ensuite. [Tara]   Lun 31 Mar - 22:20

Comme si on peut avoir peur de toi !  bisous 
Oh , tu as enfin accepté le fait que tu sois une luciole !   Pour une fois que je n'avais pas l'esprit mal placé.  :P 

Merci !  lovee 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Prendre connaissance des horreurs de ce monde et ne plus y penser ensuite. [Tara]   Lun 31 Mar - 22:21

  
Pis les Lucioles, ça éclaire dans le noir, comme Lulu pour Tare    
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Prendre connaissance des horreurs de ce monde et ne plus y penser ensuite. [Tara]   

Revenir en haut Aller en bas
         

 Prendre connaissance des horreurs de ce monde et ne plus y penser ensuite. [Tara]

 Sujets similaires
-
» 101 heures sous la douche :Record du monde
» L'HOMME AU PLUS GRAND PÉNIS DU MONDE A DU MAL À PRENDRE L'AVION
» A 103 ans, ces jumelles sont les plus vieilles du monde et ont passé leur vie à prendre soin l’une de l’autre !
» master 2 "monde du livre" à aix
» Rejetons les paroles sans valeurs de ce monde éloigné de Dieu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit