RP LIBRES
TOUS LES RPS LIBRES!

Voilà comment je vois les choses. (Louis)
Les Ghettos Gay
RSS
RSS



 
Bienvenue aux nouveaux membres sur Rainbow Community !
Vous trouverez l'annonce d'ouverture ici
Ainsi que le recensement pour les anciens membres ici !

Partagez | 
         

 Les Ghettos Gay


Je suis arrivé à Zagreb le : 08/07/2014 J'ai posté un total de : 32 kunas en banque. On me dit que : Miles McMillan Je crédite : Angeldust. donc j'ai : 22 ans. à : l'Université de Zagreb. La classe hein ! Côté cœur je suis : dans une situation floue


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Les Ghettos Gay   Lun 16 Mar - 20:22

Bonjour,
j'ai tenu à vous transmettre mes notes sur un cour de géographie qui m'a particulièrement intéressé. Nous parlions de la ségrégation voulue ou non dans l'espace et nous sommes arrivé à la question des ghettos gay. Je parlerai surtout de celui de Paris car c'est celui duquel nous avons parlé.

Tout d'abord, il est intéressant à noter que la dénomination de Ghetto Gay a été faite par les gays eux-même. Il s'agit d'une stratégie des mots afin de priver leurs adversaires de la violence de ceux-ci. Il y en a partout dans le monde, celui de Paris est surtout celui du Marais.
Le Marais a commencé à rassembler des gays et à ouvrir des boutiques gays dans les années 1980. À cette époque, le quartier était mal-entretenu ainsi les lieux étaient peu chers, c'est une des raisons de ce choix de lieu pour l'installation.
Le quartier se rend volontairement visible pour ces raisons. Ils s'agit d'une volonté assumée de s'insérer dans la vie, d'une appropriation territorial, d'une appropriation territoriale avec un but militant. L'entre-soi doit permettre une visibilité et donc une intégration dans la société pour une meilleure insertion.

Rappel : Ville et homosexualité ont toujours fait bon ménage car la ville était associée à liberté, une idée que la ville serait l'espace de tous les possibles et notamment idée qu'il serait possible de s'écarter de la norme dans une relative indifférence. Ils ont toujours été présents même si ce n'était pas ostensible (St Germain, puis la rue Ste Anne ). Il y a toujours eu une géographie homosexuelle dans Paris, une géographie mouvante car invisible. Maintenant qu'elle s'est affirmée, elle s'est ancrée dans le lieu.

Désormais le nom est en train de changé vers "Village gay" avec toutes les idées de relations amicales que cela suppose. En effet, Le Marais n'est un ghetto gay, c'est un endroit tourné vers l'extérieur. Il est maintenant identifiée comme lieu branché, comme lieu de sortie non réservée aux gays. Par conséquent, c'est une réussite, ce n'est pas un lieu d'enfermement, pas un placard.

Il s'agit de la théorie du cône (E. Redoutey). Il y a la pointe du cône, Le Marais qui s'affiche et s'expose publiquement. Cependant, il y a pleins d'autres lieux gays répartis à travers tout Paris. En monopolisant tous les regards, la pointe fait changer les mentalités et permet ainsi que les gens soient moins choqués par la présence de gays dans la ville.


Bien maintenant. Parlons lesbienne. Il est intéressant de noter que Le Marais est surtout constitué d'une population masculine. Les lesbiennes ne cherchent pas, ainsi cette visibilité ainsi.
Cela s'explique par la théorie de la flâneuse (Salley Hunt). La communauté lesbienne est beaucoup plus éclatée car cette communauté a moins d'endroits propres. Elle ne s'approprie pas l'espace de façon aussi marquée que les hommes, lieux plus dispersés, plus grandes appropriation de l'espace public. cette appropriation de l'espace public qui s'explique par le fait qu'il est étrangement ancré dans les esprits que voir deux femmes s'embrasser est moins choquant que deux hommes.
Autre point nettement moins réjouissant. Des études ont montré que ce quartier, les quartiers gays en général ne sont pas exclus des héritages malheureux de la société patriarcale. Les femmes ont en moyenne un salaire moins élevé. Cela est d'autant plus gênant dans le cas de couple car en effet cela a un effet additionnel. Et donc le salaire d'un partenaire n'est pas rééquilibré par l'autre, et apparaît une inégalité sexuelle d'autant plus déséquilibrée.

(Oui, ma prof n'aime pas les happy end)
Voilà, entre quelque que cour. Je pensais que cela vous aurait intéressé. Bonne journée. ^^
Revenir en haut Aller en bas

Je suis arrivé à Zagreb le : 12/03/2015 J'ai posté un total de : 6 kunas en banque. On me dit que : Jensen Ackles donc j'ai : 35 ans à : [EDM] We are the hearts La classe hein ! Côté cœur je suis : Le néant total


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les Ghettos Gay   Lun 16 Mar - 21:01

Et bien en effet, moi, ça m’intéresse ! Je squatte, si tu me le permets ♥

J'ai même quelque petite chose à ajouter, si tu n'y vois pas d'inconveniant. Parce que les "quartier gay" ( Ouh, que je n'aime pas cette appellation... ) ne se font pas qu'à la capitale. Pour ma part, je vis actuellement dans une "grande" ville de Bretagne ( 140 000 habitant ). J'ai vécu dans une petite ville avant cela ( Un ratio d'environs 5000 habitants. Donc après le village, mais avant la grande ville. Vous me suivez..? ). Là bas, il n'y avait que deux bars "ouvertement LGBT", dans la même rue. La rue dans laquelle ils étaient c'est vue attribué le nom de "quartier des pédales" ( Véridique, hein. ), et aucun autre bar, boite de nuit ou autre n'y a vu le jour depuis. Qu'ils soit LGBT ou non. C'était très mal fréquenté à l'époque. Bref, j'ai déménagé, grâce à dieu, et je suis arrivé en grande ville. Le truc, c'est que ça n'a malheureusement pas été aussi différent que je l'espérais. Il y avait effectivement un quartier que l'on pourrait qualifier de "gay". Malheureusement, c'est un quartier très zoné comparé à Paris. Il est presque hors de question d'ouvrir un bar LGBT en dehors. La preuve en est, j'ai connu un ami qui a essayé et qui c'est essuyé un revers de la mairie. Bref, je pense vraiment que l'existence du marais, cette histoire de cône et tout le bordel, c'est principalement dû au fait que ça se passe en capitale. C'est généralement plus ouvert, plus grand, plus propice au partage qu'en périphérie. Dans les bourgades et les villes moyennes, les homos ( hommes ou femmes, d'ailleurs ), vivent toujours leur soirée retranché dans des quartiers zonés. Enfin, après, c'est dans les villes que je connais, bien sûre. Je ne dis pas que c'est une généralité ! x)

Je ne sais pas si j'ai été très clair dans ce que je viens de dire... xD
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Ghettos Gay   Mar 17 Mar - 18:11

Alors oui tu as bien fais Gaëtan,c'est toujours bon d'en parler un petit peu, et ou de l'ajouter aux annexes par la suite ^^
J'admet qu'autant je savais que les quartiers gays existaient, autant le terme Ghetto Gay, je ne le connaissais mais absoluement pas.
Alors pour ma part, moi qui vie dans une grannnnnde ville, Lyon. Même si je n'ai pas foncièrement chercher, je pense pas qu'il y est comme à Paris un quartier gay, peut être d'une manière moins assumée, mais en tout cas, rien qui s'y rattahce, en revanche plus comme à la manière de Logan, on retrouve beaucoup de bars etc dispersés un peu partout dans le centre de la ville.
Revenir en haut Aller en bas

Je suis arrivé à Zagreb le : 08/07/2014 J'ai posté un total de : 32 kunas en banque. On me dit que : Miles McMillan Je crédite : Angeldust. donc j'ai : 22 ans. à : l'Université de Zagreb. La classe hein ! Côté cœur je suis : dans une situation floue


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les Ghettos Gay   Jeu 19 Mar - 6:41

Oui, dans le cadre de ghettos gay, il s'agit d'une volonté assumée de s'afficher à la face du monde avec les drapeaux arc-en-ciel attachés sous les fenêtres et tout. Avant le Marais, c'était en effet plus discret même à Paris.

Mais c'est vrai que, personnellement, de Rennes à Paris, je n'ai jamais vu aucun bar gay mais les gays m'ont toujours semblée assez bien intégrés (du moins dans le milieu étudient). Après c'est vrai que mon entourage proche était constitué d'une bisexuelle et d'une lesbienne, les deux en couple donc je n'avais peut-être pas une vue assez globale.
(Après, oserais-je supposer que les différences sont mieux admises dans un environnement plus intellectuel que scientifique ... :P )
Revenir en haut Aller en bas

Je suis arrivé à Zagreb le : 25/06/2012 J'ai posté un total de : 468 kunas en banque. On me dit que : Mathias Lauridsen donc j'ai : 22 ans à : Funhouse! By Pink La classe hein ! Côté cœur je suis : En plein doute mais quand même Célibataire aux dernières nouvelles. avec : Aucun Me, myself and i : Quand on cède à la peur du mal, on ressent déjà le mal de la peur.




Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les Ghettos Gay   Jeu 19 Mar - 7:43

+1



Quand on cède à la peur du mal, on ressent déjà le mal de la peur.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Ghettos Gay   Jeu 19 Mar - 8:17

Oh dans ce cas tu mentionne les drapeaux, bah à Lyon y'a un endroit ou un appartement en a un ( au dessus d'un sex shop pou tout veut dire et en face d'un cinéma, non non j'vais pas dans le sex shop o/ ) Donc je pense qu'ils en sont de ce "mouvement" si on peut dire. Après la question de l'intégration est difficile tu sais, parce que, ça reste une communauté et malgré tout c'est toujours spécial ce genre de choses. C'est vrai que par expérience, surtout notre génération, et dans un milieu assez intellectuel, les homos sont plus acceptés.

ZACK ICI C'EST PAS POUR VOTER o/ Haha.
Revenir en haut Aller en bas

Je suis arrivé à Zagreb le : 26/03/2014 J'ai posté un total de : 262 kunas en banque. On me dit que : philip ellis Je crédite : .reed donc j'ai : vingt ans La classe hein ! Côté cœur je suis : des murs. avec : yuri tymoshenko


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Les Ghettos Gay   Sam 21 Mar - 0:02

Oh, c'est intéressant, c'est vrai. (Même si je suis un peu fatiguée, pour le coup, et que je n'ai probablement pas tout capté. Mais c'est pas si grave, hein ? Tu vas pas me frapper ?)
Autrement, pour rebondir sur Rennes, je crois qu'il y a quelques coins (bars, boites, ..) "gays" (j'ai entendu ça, cette semaine, je crois). A Brest aussi, il me semble.

Après, niveau intégration, il y a peut-être une légère différence entre ville et campagne, déjà, non ? ('fin, en campagne, y'a pas les quartiers, et généralement, les vieux idéaux prédominent encore un peu, d'après ce que j'ai vécu, et d'après quelque questions que j'avais eu l'occasion de poser à quelques potes, à une certaine époque.)

Mais cela dit, je relirais bien ton truc demain, avec les yeux en face des trous.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Ghettos Gay   Sam 21 Mar - 0:44

Mon petit amour qui est fatiguuuuuééééééééée ♥
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Les Ghettos Gay   

Revenir en haut Aller en bas
         

 Les Ghettos Gay

 Sujets similaires
-
» 19 avril... Faits divers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit