RSS
RSS



 
Bienvenue aux nouveaux membres sur Rainbow Community !
L’événement spécial Halloween est lancé ici
Le concours d'écriture vous ouvre ses portes juste ici !
Pour finir, la partie débat est ouverte ici !

Partagez | 
         

 Dream is more complicated than live. [Wes et Tobias] (HOT)


Je suis arrivé à Zagreb le : 30/03/2018 J'ai posté un total de : 461 kunas en banque. On me dit que : Julien Doré Je crédite : Fae pour l'avatar. MORPHINE pour les images de ma signature et CRIMSON DAY pour le codage de ma signature. donc j'ai : 35 ans à : trešnjevka La classe hein ! Côté cœur je suis : célibataire Me, myself and i :





Kieran ♥️ Le plus beau.
Matea Colocataire 1
Stacey Cliente
Gaelan Voisin
Anja Ma petite soeur
Jouni Mon meilleur ami



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Dream is more complicated than live. [Wes et Tobias] (HOT)   Mer 10 Oct - 22:09

La chaleur ambiante fait doucement oubliée celle extérieure qui se refroidie progressivement avec l’automne. Ce n’est pas grave car les volutes de fumées sont un effet transitoire. Lentement, je dépasse l’entrée après avoir payer l’entrée pour m’introduire dans cet habitacle curieux. Assez sombre pour camoufler les pires secrets mais comme un rappel assez doux des boudoirs parisiens du 18ème siècle. Un autre temps où la musique délicate, parfois plus entêtante fait danser les corps.

Lentement, mon ascension me mène vers la scène, les corps aussi graciles que voluptueux dansant sur une rythmique particulière. Percussion, un coup de violon, le murmure d’une voix à peine audible. L’envie de s’approcher pour entendre mieux et pour voir mieux. Un murmure aussi doux qu’une caresse tandis que j’effleure du bout du doigt la scène de bois. Caresse sur ma main, le danseur me sourit espiègle, dans ses yeux la folie du jeu. Et quel jeu !

J’observe amuser, m’asseyant non loin sur une petite table semblable à une méridienne, elle rappel les tables rondes des bars de cow-boys et lentement je souris à cette idée. Très vite, un serveur très peu vêtu m’apparait, me demandant ce que je souhaite boire.
« Un whisky s’il vous plait. » Le jazz ambiant est entraînant, je ferme les yeux un instant repensant aux accords que je connais. A la guitare, une folk cela rend bien. Le piano s’entête et je repense à ses pianistes des années 20 à la Nouvelle-Orléans, berceau du jazz. Une autre époque, où les femmes étaient prêtes à porter des robes à perles. Où les corps dansaient dans la folie des sons de voix à capella. Les cigares fumés dans les salons privés, les discussions des poètes.

J’ouvre brusquement les yeux lorsqu’une caresse me frôle, observant l’homme insaisissable face à moi, espiègle dans le regard. Ses belles boucles brunes tombant par moment sur ses yeux. Son corps est une invitation, une belle mélodie de jazz. Pas aussi belle que Kieran mais, assez pour enivrer le temps d’un soir ?

Je souris levant mon verre pour trinquer avec lui. Trinquer à quoi ? Peut être trinquer à une possible victoire, à l’abandon vers l’autre. Lentement, je bois mon breuvage, appréciant l’ardeur de l’alcool sur mon palais. Les applaudissements retentissent, l’homme quitte la salle avec un regard vers moi. Désormais mon verre est vide, abandonné sur la table. D’un mouvement gracile je me relève pour le suivre, comme un papillon suit une lumière. Peut être ne voudra-t-il pas de moi ? Qui sait ?

Lentement, je me faufile vers les loges, personne n’est présent pour m’en empêcher. D’une démarche lente j’observe la sienne, chaloupant tandis qu’il avance jusqu’à une petite salle. Je retiens la porte qui se ferme par le pied, mes chaussures semblables à des rangers arrêtant l’élan de la porte.
« Beau spectacle… » que j’annonce un sourire dans la voix. Il me foutera peut être dehors, mais j’ai l’ambition que non. Comme à mon aise, je viens m’assoir sur le sofa de la pièce pour l’observe un instant, mes pensées dérivant vers le lieu. Il est vraiment particulier. « Tu danses depuis longtemps ? Tu es doué. »





Smile at the sun, cry with the stars
Revenir en haut Aller en bas

Je suis arrivé à Zagreb le : 04/10/2018 J'ai posté un total de : 65 kunas en banque. On me dit que : Landon Liboiron Je crédite : LemonTart donc j'ai : 27 ans à : Gentlemen's Club La classe hein ! Côté cœur je suis : brisé et célibataire avec : moi-même pour le moment


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Dream is more complicated than live. [Wes et Tobias] (HOT)   Ven 12 Oct - 23:47

Chaque soir se répétait les mêmes représentations, avec quelques modifications pour certaines d'entre-elles. Cependant certains soirs, de rares clients arrivaient à nous faire sentir différents. Cela était souvent arrivé à des collègues, mais je n'avais pas encore ça... Du moins avant ce soir.

J'avais enfilé mon costume très léger, un simple boxer moulant sombre et en velours où les reflets des lumières lui donnaient des reflets presque hypnotiques. Le maquillage que j'avais me donnait des airs de fée, ainsi que la forme qu'une de mes collègue m'avait donné en glissant ses doigts avec du gel dans ma tignasse pour ainsi donner une fore de vague dans ma chevelure et la faire folle mais, en quelque sorte, disciplinée.

Je m'avance alors la scène et je commence mon numéro de charme sous la musique et les lumières qui donnaient une ambiance presque onirique. Je bouge sur scène comme je le fais d'habitude, puis mon regard se balade dans la salle et je viens à capter un regard particulier. Un regard vairon, qui me fit sourire. Mon regard braqué sur lui, car oui ce regard si rare appartenait à un jeune homme aux cheveux fou un peu comme moi mais un peu plus long que les miens.
Lorsque mon numéro se finit je jette un dernier regard au client avant de ramasser l'argent des autres clients et de me diriger vers les coulisses. Mes pas m'entraînaient vers les loges, je sentais qu'on me suivait et je me retournais en souriant lorsque je vis que c'était l'homme au regard vairon qui venait de bloquer la porte avec son pied. Ses intentions semblaient claires: il n'était pas là pour boire simplement un verre.
Ses mots me firent sourire et je le laissais entrer.

Merci beaucoup monsieur.

Sa présence était appréciable de loin, mais j'avais, du moins ce soir, avoir envie de continuer à le regarder, à me perdre dans ce regard particulier. Il s'installait sur le sofa tandis que j'allais me chercher une bouteille d'eau dans mon sac. Je la portais à mes lèvres pour en boire quelques gorgées. Je manquais de m'étouffer lorsqu'il me demandait si j'étais strip-teaseur depuis longtemps, en profitant de me complimenter sur ma précédente performance. Je repose la bouteille sur la table et me tourne vers lui, m'appuyant sur la coiffeuse derrière moi.

Et bien... Je fais cela depuis quelques mois à peu près. Je vous remercie et j'en suis heureux que le spectacle a été à votre goût.

Je croise les bras en fixant mon regard dans le siens, décochant un petit sourire en coin. J'avais des questions à lui poser.

Mais dites moi... Pourquoi m'avez-vous suivi ici, monsieur... ?

La fin de ma phrase laissait la possibilité à cet homme de me révéler son identité.


A part of me died with you this night.
I didn't know how I did to survive without you by my side. Breathing is hard
Revenir en haut Aller en bas
         

 Dream is more complicated than live. [Wes et Tobias] (HOT)

 Sujets similaires
-
» Live chat MAC
» LIVE CHAT sur le site de MAC le 11 mai de 16h à 20h
» Assister "en live" à vos émissions préférées.
» ... "if you can dream it you can do it"
» Escorte live ou seulement pour le spectacle ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit