RSS
RSS



 
Bienvenue aux nouveaux membres sur Rainbow Community !
L’événement spécial Halloween est lancé ici
Le concours d'écriture vous ouvre ses portes juste ici !
Pour finir, la partie débat est ouverte ici !

Partagez | 
         

 ϟ Wren Matijašević (Bill Sarsgard) - Oh Lord tell us so...


Je suis arrivé à Zagreb le : 12/10/2018 J'ai posté un total de : 3 kunas en banque. On me dit que : Bill Skarsgard Je crédite : ironshy donc j'ai : 28 ans La classe hein ! Côté cœur je suis : célibataire Me, myself and i :



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: ϟ Wren Matijašević (Bill Sarsgard) - Oh Lord tell us so...   Ven 12 Oct - 21:48


Wren Matijašević
✱ Citation citation citation citation ✱


Passes ta souris sur la dernière image !


Que pensez vous de Mila Nola ? Et Goran Horvat ? : Réponse ici
Quelle est votre position sur la cause LGTB+ ? Réponse ici
pourquoi êtes-vous à zagreb et comment êtes-vous arrivés là ? Réponse ici
dans quel groupe souhaiteriez vous être et pourquoi ? Réponse ici
quel est votre avis sur les différents groupes (militant, neutre, ignorant, opposant) ? Réponse ici
A Zagreb, 9 habitants sur 10 se déclarent catholiques. Quelle est donc votre confession ? En avez vous une? Quel est votre point de vue sur la religion? Réponse ici


Informations générales


Nom Matijašević  Prénom Wren Date de naissance Le 31 octobre 1990 Age 28 ans Nationalité Croates Origines Croates et alrméniennesOrientation sexuelle Hétérosexuel Statut Marié à AmaniaMétier ou études Médiateur culturel Zone du travail Réponse ici (ci un sujet d'aide : http://rainbow-community.forumgratuit.org/t3365-les-metiers-proposes) Quartier de résidence Réponse ici Statut financier Correct

Caractère & Particularités

Réponse ici réponse ici réponse ici



Ft célébrité

Pseudo Mr Hyde Age Bientôt 23 ans  Comment es-tu arrivé ici ? J'en suis la détentrice    Ton avis sur le forum ? Plus d'anarchie encore Veux-tu voir la "partie câline" ? Cette partie est réservée aux rps sexuels ou/et violents. L'accès est autorisé à partir de 18 ans.



Dernière édition par Wren Matijašević le Mar 23 Oct - 22:41, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas

Je suis arrivé à Zagreb le : 12/10/2018 J'ai posté un total de : 3 kunas en banque. On me dit que : Bill Skarsgard Je crédite : ironshy donc j'ai : 28 ans La classe hein ! Côté cœur je suis : célibataire Me, myself and i :



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: ϟ Wren Matijašević (Bill Sarsgard) - Oh Lord tell us so...   Ven 12 Oct - 21:49


Est-ce que mes pensées et mes croyances sont les miennes ?
*Citation ici citation ici citation ici*

Le bruit du vent dans les arbres. Au loin, un chant, comme une ritournelle qui se fait empressant. Je le sais, mes pas ne vont pas assez vite pour atteindre la chapelle, pas assez vite. Le soleil brille assez fort dans le ciel de l’Arménie, non loin du lac Sevan. Une beauté, une merveille bleutée qui est le seul trésor du royaume du Salut. Un bijou chéri par mon père chaque jour tandis qu’il se jette à l’eau, bénissant Dieu pour ce cadeau si magique.

La prière s’accentue avec la ferveur presque enivrante d’un cor de guerre, les voix tantôt plus forte, tantôt plus basse répètent incessamment des paroles en arménien. :

« Հայր մեր որ յերգինս ես
սուրբ եղիծի անուն քո
եկեսծէ արքայութիուն քո
եղիծին կամ քո որպես յեղկինս և յերկրի
Զհած մեր հանապազորդ տուր մեզ այսօր
և թող մեզ զպարտիս մեր որպես և մեք թողումք մերօծ պարտապանած
և մի՝տանիր զնեզ ի փործութիուն
այլ փըրկեա՝ի չարէ :
Զի քո է արքայութիուն և զօրութիուն և փարք յաւիտեանս յաւիտենիս
ամեն »


Une prière pour un père, celui de tous qui guide nos pas chaque jour. Un père aimant qui aime chacun de ses fidèles avec la même miséricorde et la même passion, peu importe qui vous êtes. Pour cela il faut le mériter, ou du moins faire en sorte de ne pas lui faire honte. Papa dis toujours que nous ne sommes jamais à sa hauteur, que jamais le sacrifice n’est assez grand pour lui.

Le vent de l’Arménie me pote jusqu’à la chapelle où j’entre le plus discrètement possible alors que les regards se portent vers moi. Je suis le fils de Mirhan Pirimian, leader et guide spirituel de la communauté de Salut. Un homme aussi charismatique que fort qui aussitôt mon arrivée, fige son regard de glace, ses deux obsidiennes vertes sur moi. J’ai la silhouette un peu frêle, portée de ces coups à force de demander pardon. Mon retard est impardonnable et Dieu ne pourra me le pardonner que si je m’en excuse corps et âme avec une dévotion fervente.

Je pose mes genoux à terre, la tête inclinée devant mon guide, mon père et plus loin devant Dieu, donc la silhouette de son fils est protée en croix près de l’autel. Lentement ma voix récite la prière au Seigneur avec véhémence, sentant par anticipation les coups glaçant que je vais recevoir de la part de Mirhan. Il dit toujours : il faut être fort ! Être fort pour tous les autres. Puisque tu es le plus important de mes fidèles.

La foule se décale, s’éloignant vers son quotidien, laissant son leader face à son fils irrespectueux. Un exemple aux yeux de tous, la preuve vivante que la dévotion peut atteindre son apogée mais aussi parfois être réfutée. Il doit faire de moi un exemple et sa main se porte lentement, avec une froideur calculée jusqu’à mon visage pour claquée avec ferveur. Le premier coup s’abat comme la prononciation de sentence, ma litanie désormais un peu plus tourmentée ne s’éteint pas, pas même lorsque la salve des pénitences retombe à nouveau, m’arrachant parfois un cri.

« Plus fort Diraïr... » clame sa voix, toujours aussi maitrisée. Diraïr, qui veut dire Homme de Dieu en arménien. Puisqu’à ses yeux je ne serais jamais quelqu’un d’autre. Seulement son fils, sa fierté, son plus beau trésor. Il m’a transmis tout l’amour dont il sait faire preuve, moi son fils, représentant du Christ. Alors je clame plus fort, le doute ne faisant pas surface tandis que ma peau accroît les rougeurs apparaissant à la suite des coups. Je le sais, ce n’est que le début d’une longue pénitence, j’ai raté l’office, la pire erreur. Je ne le referais plus c’est juré….

La froideur de l’hiver englobe les silhouettes tandis que je marche, incertain dans les rues. Il faut que j’achète un cadeau de Noël pour Amania, ma femme. Dans quelques jours les fêtes vont commencer et il est grand temps de remplir le pied des sapins. Cette fête a quelque chose de magnifique, de divinement doux. L’époque où j’étais prisonnier de la communauté du Salut est loin, tout comme mes souvenirs d’enfance de ce moment tragique. Parfois j’ai l’impression de me souvenirs des échos des voix tôt le matin lorsque l’office avait lieu. Les regards des autres membres de la communauté, les sourires des autres enfants. Amania aime me voir admirer les décorations de Noël.


Noël, la fête la plus chrétienne de toute, qui pourtant n’était en rien fêter dans la secte où j’étais. Papa disait que c’est une fête noble, la naissance de Jésus, il disait que pourtant les cadeaux et le monde autour ne sont que des créations erronées de l’homme. Puisque dans la communauté tout n’était que don de soi. Chaque homme, chaque femme devait se débarrasser de sa vie antérieure pour devenir ce qu’il était le plus à même de devenir : un fervent fidèle.

Je n’ai pas eu besoin de me débarrasser de beaucoup de choses à l’époque, puisque mon père reste l’homme que j’ai toujours connu, ainsi que ce petit village sans nom près du lac sevan. Un lieu magique où la magie de Dieu m’a touché depuis ma naissance. Papa disait que j’étais son premier fidèle, le premier de la communauté. Le premier à être le membre le plus fondateur de la communauté du Salut. Né de lui et de ma mère qui est morte quelques années plus tard. C’est comme cela que tout à commencer, la privation de tout, l’oubli et l’abandon de soi dans la croyance.

Lentement, je fixe les vitrines en repensant à cette époque, aux Noëls qui n’en étaient pas vraiment, pas comme ça. Puisque là-bas mes genoux étaient rouges à force d’être à genoux par terre. Il faut courber l’échine, il faut savoir ployer la tête devant le Seigneur. Les jours important étaient pires, pires des litanies qu’il fallait prononcer toute la journée. Parfois il fallait recommencer, car le grand Mirhan n’était pas satisfait. Et bien sûr, on faisait comme il voulait. Il était notre guide….





Dernière édition par Wren Matijašević le Mar 23 Oct - 22:44, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas

Je suis arrivé à Zagreb le : 21/06/2014 J'ai posté un total de : 332 kunas en banque. On me dit que : Ashley Frangipane Je crédite : .Cramberry et tumblr pour les gifs. donc j'ai : 23 ans. à : Trešnjevka. La classe hein ! Côté cœur je suis : célibataire.


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: ϟ Wren Matijašević (Bill Sarsgard) - Oh Lord tell us so...   Ven 12 Oct - 21:49

C'est vide.

(Bienvenue, chou. Luve u. )


couverture

Are you searching for purpose?

"Then write something, yeah it might be worthless, then paint something then, it might be wordless, pointless curses, nonsense verses. You'll see purpose start to surface. No one else is dealing with your demons, meaning maybe defeating them could be the beginning of your meaning, friend"

Revenir en haut Aller en bas

Je suis arrivé à Zagreb le : 12/10/2018 J'ai posté un total de : 3 kunas en banque. On me dit que : Bill Skarsgard Je crédite : ironshy donc j'ai : 28 ans La classe hein ! Côté cœur je suis : célibataire Me, myself and i :



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: ϟ Wren Matijašević (Bill Sarsgard) - Oh Lord tell us so...   Ven 12 Oct - 21:57

@Anja Zelić ça vient ça vient
Revenir en haut Aller en bas

Je suis arrivé à Zagreb le : 10/03/2014 J'ai posté un total de : 896 kunas en banque. On me dit que : Leonardo Dicaprio Je crédite : moi donc j'ai : 25 à : domicile La classe hein ! Côté cœur je suis : libre et prisonnier. Me, myself and i : "Tout enfant est ainsi confondu la première fois qu'on le traite arbitrairement. S'il vient à vous, il estime avoir droit, par-dessus tout, à la justice. Si vous vous montrez injuste envers lui, il ne cessera pas de vous aimer mais il ne sera plus jamais le même. Nul n'oublie la première injustice" J.M Barrie



Voir le profil de l'utilisateur
En ligne
MessageSujet: Re: ϟ Wren Matijašević (Bill Sarsgard) - Oh Lord tell us so...   Ven 19 Oct - 18:31

+1 Anja c'est quoi cette fiche même pas remplie ? boude

Bienvenue encore quand même

Edit : ANH TROP BIEN UNE SEEEEEEEEECTE ** Dépêche toi j'veux la suite OWWIIIIIIIIII


"J'aimerais qu'on s'en aille, s'enfouir au plus profond des bras de la terre, entre les doigts des arbres immenses. Mais on ne pars pas, sinon la route serait morte, si on partait, qu'on claquait juste la porte. Alors je t'aime ce soir aussi fort que je veux t'aimer tout les prochains soirs, comme si ce premier soir était le dernier de mes soirs, comme si la moire de ton corps était le doux baiser de ma mort. J'aimerais être assez grand pour te porter sur mon dos. Il n'y a pas de serpents dans le ciel."
E.G.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: ϟ Wren Matijašević (Bill Sarsgard) - Oh Lord tell us so...   

Revenir en haut Aller en bas
         

 ϟ Wren Matijašević (Bill Sarsgard) - Oh Lord tell us so...

 Sujets similaires
-
» Magic Lord & The Mighty Drakkars
» Boule et Bill fêtent leurs N'os d'Or
» les Pirates des Caraïbes
» Boule et Bill / Coloriage
» William-Frédérick Cody, dit « Buffalo Bill ».

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit