RSS
RSS



 
Bienvenue aux nouveaux membres sur Rainbow Community !
L’événement spécial Halloween est lancé ici
Le concours d'écriture vous ouvre ses portes juste ici !
Pour finir, la partie débat est ouverte ici !

Partagez | 
         

 Les fleurs du crime - Ethel & Tobias


Je suis arrivé à Zagreb le : 09/11/2014 J'ai posté un total de : 70 kunas en banque. On me dit que : Louis Tomlinson. donc j'ai : 22 ans La classe hein ! Côté cœur je suis : célibataire. Me, myself and i :




Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Les fleurs du crime - Ethel & Tobias    Dim 21 Oct - 16:20

Des fleurs. Sérieusement. Ethel traîne des pieds dans la rue. Des fleurs. Voilà sur quoi porte sa première enquête. Il sait très bien que ce n’est qu’un entraînement, qu’il ne peut pas tout de suite partir à la recherche d’un sauvage meurtrier mais… Quand même. Une de ses connaissances de l’école de police a été envoyé dans une banque pour un braquage. C’est quand même beaucoup plus intéressant que le vol de trois pauvres bouquets de fleur… Et qu’est-ce que vont dire ses parents quand il va les avoir au téléphone ? Ethel entend déjà son père ricaner et sa mère murmurer à l’arrière plan « C’est pas grave chéri, c’est très intéressant déjà, de travailler sur un vol. »

Ethel sait que ce n’est pas le cas. Il n’y a rien d’excitant à partir à la recherche d’un pauvre amoureux qui devait sans doute être trop pauvre pour payer un bouquet à sa belle et qui a donc choisi le moyen peu subtil — mais efficace — de cambrioler une boutique.

Enfin bon. Son chef lui fait confiance pour cette mission, et il entend malgré tout la réussir.

Le quartier où se trouve la boutique n’a rien à voir avec le sien. Ethel découvre des rues vivantes et joyeuses, où les gens marchent sans rentrer la tête dans les épaules. Un vent de liberté semble souffler entre les murs blanchis des maisons, un vent qui lui donnerait presque envie de tenter de voir le positif dans l’enquête qu’il va mener : une première expérience peu compliquée, qui ne va pas lui prendre trop de temps et d'énergie.

Il s’arrête enfin devant la devanture du magasin qu’on lui a indiqué, un peu surpris de constater que la vitre a été brisé. Le voleur n’a vraiment pas fait les choses à moitié. Il sonne et entre.

C’est la première fois qu’il pénètre chez un fleuriste. L’odeur lui donne d’abord un léger tournis. Tous ces arômes aussi différents qu’harmonieux… Et toutes ces couleurs. Les fleurs étalent leurs pétales multicolores, extravagantes et timides à la fois, si fragiles au sommet de leurs tiges vertes. Ethel se penche légèrement sur le côté, posant son nez sur une rose blanche. Sa mère en achetait souvent lors des fêtes de famille. Il se souvient très bien du bouquet qu’elle posait sur la table du salon, et qui fanait quelques jours plus tard, ce qui la désolait. Ethel ne comprenait pas alors pourquoi elle s’entêtait à racheter sans cesse quelque chose d’aussi onéreux qu’éphémère. Maintenant, il comprend un peu. La beauté subtile et rare de la fleur l’émerveille.
Le claquement d’une porte dans l’arrière boutique le fait sursauter. Quelques secondes plus tard, un jeune homme à l’épaisse chevelure blonde entre dans la boutique, lui souriant avec chaleur.

Ethel se redresse, et lui tend immédiatement sa carte d’étudiant à l’école de police.

« Bonjour. Je suis là pour le vol de fleurs que vous nous avez signalé, la destruction de votre vitrine et — »

Derrière le jeune homme, il remarque alors le tag, prenant tout le mur autrefois blanc  : « Sale pédé va vendre tes fleurs ailleurs ».

« — Et, euh… le vandalisme du mur. Apparemment. »

Tout en tendant sa main à son interlocuteur, il se mordille la lèvre, pensif… « Sale pédé ? » Est-ce que cet homme est… ? Ethel n’avait pas pensé qu’il pourrait un jour devoir enquêter pour ce genre d’individu. Il n’est pas sûr d’avoir envie de trouver les coupables. Après tout, peut-être n’ont-ils écrit que la simple vérité sur ce mur...

C'est avec un peu moins de vigueur qu'il demande donc :

« Pouvez-vous me relater les faits s'il vous plaît ? »





« S’il pouvait faire du soleil cette nuit. » - A. BRETON

Revenir en haut Aller en bas
         

 Les fleurs du crime - Ethel & Tobias

 Sujets similaires
-
» Les Fleurs de Bach : un coup de pouce pour vos émotions
» Infusion de fleurs d'Hibiscus
» Jachère fleurie sins fleurs
» Fleurs,....fruit,.....tout ce qui se mange,...se boit....ou qui vient de la nature..........
» Petit pot de fleurs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit