RSS
RSS



 
Bienvenue aux nouveaux membres sur Rainbow Community !
L’événement spécial Halloween est lancé ici
Le concours d'écriture vous ouvre ses portes juste ici !
Pour finir, la partie débat est ouverte ici !

Partagez | 
         

 (mikhail) feel the thunder (tarjei sandvik moe)


Je suis arrivé à Zagreb le : 24/06/2018 J'ai posté un total de : 34 kunas en banque. On me dit que : Tarjei Sandvik Moe Je crédite : anesidora donc j'ai : vingt-trois ans. à : l'école primaire Horvati. La classe hein ! Côté cœur je suis : célibataire


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: (mikhail) feel the thunder (tarjei sandvik moe)   Sam 7 Juil - 23:18


SAMIROV, mikhail pavlovich
✱ c'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son que bien des gens paraissent brillants avant d'avoir l'air con ✱


Passes ta souris sur la dernière image !


Que pensez vous de Mila Nola ? Et Goran Horvat ? : La première t'indiffère complètement. Elle ne t'inspire tout au plus qu'un haussement de sourcil méprisant à chacune de ses interventions publiques et tu t'empresses de quitter les quartiers ou elle apparaît publiquement, de zapper d'une chaîne lorsqu'elle est présentée à la télévision. Qu'elle pense ce qu'elle souhaite, mais a t-elle réellement besoin de s'exhiber à ce point, de pourrir l'esprit de la jeunesse – tu grinces des dents, en entendant son nom. Sans elle, sans entendre parler aussi souvent de l'homosexualité dans les manifestions, à la télévision, tu n'aurais jamais effleuré les lèvres de ce garçon au début de ton adolescence… Tu grinces des dents, en songeant à cela. C'est plus facile de rejeter ta faute sur les autres, qui pervertissent ton esprit, pas vrai ?
Goran quant à lui, te paraît déjà plus accessible niveau idéaux. La différence de confession n'étant pas un souci à tes yeux, tu partages ses convictions même sans réellement le connaître, même sans jamais l'avoir approché de vraiment près. Tu n'as jamais discuté avec lui mais tu es attiré par son discours, sa manière d'être, qu'importe les moyens qu'il emploie pour faire cesser les pervers de la cause ennemie.
Quelle est votre position sur la cause LGTB+ ? Tu les méprises, préférant ne pas t'approcher des personnes la soutenant. Tu détournes les yeux de chaque nouvelle édition de la Zagreb Pride, ton cerveau enclenchant ce souvenir de la première fois ou elle est apparue, en 2002, à la fin du mois de Juin. Tu avais jeté un regard intrigué au défilé, intrigué du haut de tes sept ans et demi par ce carnaval improvisé mais aussitôt, ton père t'avait violemment tiré par le bras – trop violemment peut-être, parce que tu avais fini à l'hôpital avec l'épaule gauche déboîtée. T'as le réflexe de te la toucher depuis, dès lors que la manifestation apparaît dans ton champ de vision, et tu changes brusquement de coin, errant d'une rue à l'autre jusqu'à t'éloigner suffisamment de l'ambiance perverse diffusée par cette communauté. Ils ne te dérangent pas, pourtant, dès l'instant ou leur orientation reste dans le domaine du privé – tes deux colocataires ont d'ailleurs des préférences pour les gens du même sexe et tu n'en es pas plus dérangé que cela – mais tu évites soigneusement leurs apparitions publiques.
pourquoi êtes-vous à zagreb et comment êtes-vous arrivés là ? Né au cœur du Comitat de Varaždin dans le nord de la Croatie, tu t'es retranché dans la capitale du pays au moment de faire tes études pour devenir professeur, parce que tu souhaitais te rapprocher d'une métropole. Tu connaissais pourtant Zagreb particulièrement bien puisque tu y allait à chacune des vacances estivales lorsque tu étais enfant et tu n'as donc pas eu le loisir d'être dépaysé.
dans quel groupe souhaiteriez vous être et pourquoi ? Opposant parce qu'il paraît que vous en manquez (non je déconne.), parce que tu ne peux pas dire que tu es tolérant même si l'un de tes colocataire est gay et l'autre bisexuelle à tendance lesbienne. Tu as encore dans le crâne les convictions religieuses qui ont bercé ta vie et tu ne pourrais pas avouer non plus que tu es ignorant de la cause, tu la côtoies constamment même si tu essaie de le faire de loin malgré tout. Quand à être militant, tu as un sourire ironique à l'idée de les rejoindre – non, ce n'est pas pour toi. Il y a bien eu ce garçon, cette erreur de jeunesse plutôt, car qui n'a jamais fait d'erreur et d'imprudence au début de son adolescence ? Tu te contentes de vivre dans ton coin, sans militer, sans ignorer, en esquivant, tout simplement.
quel est votre avis sur les différents groupes (militant, neutre, ignorant, opposant) ? Ni positif ni négatif. Ils vivent leur vie comme tu vis la tienne. Tu accordes moins d'importance à un groupe entier qu'à une personne en particulier – tu as des amis partout mais tu ne peux pas dire que tu en possède dans un groupe plus que d'autres, y compris dans les opposants. Tu es beaucoup trop discret pour cela, marginal introverti qui fout des coups de pieds dans la fourmilière d'une humanité majoritairement sociable. T'esquive les militants mais tu pourrais tout aussi bien éviter les opposants même en te définissant pourtant comme l'un d'eux. Tu fuis les gens en général, mais les marginaux plus que d'autres parce que deux spécimens insolites ensemble ne font pas forcément bon ménage.
A Zagreb, 9 habitants sur 10 se déclarent catholiques. Quelle est donc votre confession ? En avez vous une? Quel est votre point de vue sur la religion? Difficile de mépriser la religion, tu baignes dans son univers depuis ta plus tendre enfance – pourtant, tu diffères de la plupart des Croates par le fait que tu n'es pas catholique mais orthodoxe, les origines russes héritées de ton père trompant la confession majoritaire du pays ou tu as grandi. Gamin, puis adolescent et maintenant adulte, l'Église de la Sainte Transfiguration située à Zagred est ancrée dans ton âme, comptant dans ton crâne comme un souvenir d'enfance aussi vif que ton premier jour d'école ou ton premier amour.


Informations générales


Nom Samirov, qui reflète les origines russes héritées de ton père bien que tu sois né sur le territoire croate tout comme ta mère. Prénom Mikhail, un seul et unique prénom pour se plier à la règle russe, que l'on remplace le plus souvent par Misha. Il est suivi du traditionnel patronyme, Pavlovich dans ton cas. Date de naissance Décembre 1994 s'achevait et tu étais déjà en retard, comme tu le serais toute ta vie. Procrastination obligeant, c'était un accouchement déclenché et tes parents avaient trouvé amusant du haut de tout leur amour pour le christianisme, de fixer la date au vingt-quatre du mois. Age Compteur qui tourne depuis vingt-trois ans, c'est trop long, c'est trop court, tu sais pas, t'as arrêté d'y penser. Nationalité Russo-croate, le premier par ton père, le second par ta mère. T'es né ici pourtant mais comme dans ton nom et ton prénom, la puissance paternelle s'est imposée jusque sur ton passeport. Origines T'es d'un peu partout, toi qui adore voyager et découvrir de nouveaux horizons. On peut pas tout écrire sur un livre de famille alors tu te contente sur le papier de venir de Croatie à défaut d'être d'ici comme d'ailleurs pour de bon. Orientation sexuelle Tu te dis hétérosexuel. Les gens n'ont pas besoin de savoir que tu es en réalité bisexuel, que tes lèvres ont parfois effleuré des attributs virils ; dans ton milieu, dans ta famille, ce genre de chose est à passer sous silence et tu as appris depuis longtemps à les enterrer au plus profond de ton crâne – ou de ton cœur. Statut Célibataire, tu ne t'intéresse pas spécialement à l'amour, tu trouves ta vie assez chargée comme cela. Métier ou études Professeur des écoles, titularisé dans le cycle de l'éducation primaire. Tu enseignes ainsi aux enfants du premier au quatrième grade, les salles de classe croates réunissant ces quatres années sous la tutelle du même instituteur. Zone du travail Tu exerces dans l'ouest de la ville, dans le même quartier que ton logement, au sein de l'école primaire Horvati. Située sur la route Horvacanska, elle ne te donne pas énormément de trajet à faire et tu es satisfait d'y avoir été muté. Quartier de résidence Tu es résidant du district de Trešnjevka, dans lequel tu as trouvé une colocation deux ans auparavant alors que tu étais encore étudiant. Statut financier Aisé, si ce n'est carrément noble. Ta mère étant chatelaine et ton père lui-même faisant partie des grosses fortunes russes, tu n'as jamais vraiment manqué de rien – et si cela avait été le cas, il t'aurait suffit de claquer des doigts pour l'obtenir.

Caractère & Particularités

adroit ✔️ ambitieux ✔️ appliqué ✔️ assidu ✔️ attentif ✔️ autoritaire ✔️ avenant ✔️ brillant ✔️ calme ✔️ charmeur ✔️ compétitif ✔️ consciencieux ✔️ convaincant ✔️ courtois ✔️ cultivé ✔️ dévoué ✔️ digne ✔️ direct ✔️ discipliné ✔️ discret ✔️ doué ✔️ imaginatif ✔️ intelligent ✔️ intuitif ✔️ inventif ✔️ joueur ✔️ loyal ✔️ malin ✔️ minutieux ✔️ patient ✔️ persuasif ✔️ poli ✔️ productif ✔️ prudent ✔️ rusé ✔️ sérieux ✔️ studieux ✔️ vif ✔️ vigilant.

arbitraire ✖️ autoritaire ✖️ blessant ✖️ borné ✖️ caractériel ✖️ cassant ✖️ cynique ✖️ dragueur ✖️ désinvolte ✖️ entêté ✖️ hautain ✖️ impulsif ✖️ intransigeant ✖️ ironique ✖️ maniaque ✖️ méfiant ✖️ moqueur ✖️ narcissique ✖️ nerveux ✖️ obstiné ✖️ orgueilleux ✖️ pointilleux ✖️ profiteur ✖️ provocateur ✖️ rancunier ✖️ renfermé ✖️ rigide ✖️ sarcastique ✖️ solitaire ✖️ sombre ✖️ sournois ✖️ strict ✖️ taciturne ✖️ vaniteux.

homo homini lupus est. Ton mètre quatre-vingt-huit et tes vingt-trois années de lâcheté sont sûrement à tes yeux les premières choses que les autres être humains remarquent en ce qui te concerne. La tête baissée vers le sol, un rythme de marche rapide et une volonté plus dure que le fer à ignorer les personnes de tout âge, c'est bien toi, Misha. Tu n'aimes pas beaucoup les gens, c'est un fait, et tu déploies les trois quarts de ton énergie à les éviter. Oh, tu aimes bien te chercher des excuses et à défaut d'accepter le poids de ton adolescence introvertie en t'avouant que tu n'affectionnes pas le genre humain, tu préfères davantage penser que tu n'as pas confiance en lui. Il t'es plus facile de songer que les hommes sont traîtres, instables et imprévisibles et qu'il n'est pas bon de se lier et de s'épancher envers trop de personnes plutôt que de voir du bon en chaque personne qui t'entoure. Parfois, pourtant, tu forces ton caractère solitaire pour dialoguer avec certaines personnes – principalement celles que tu n'as pas réussies à esquiver ou que tu apprécies suffisamment pour réaliser un tel effort mental - et tu parviens ainsi à te tisser quelques relations durables avec lesquelles tu mets un point d'honneur à rester loyal et amical, mais ce fait est rare.

Parler n'a donc jamais été ton fort et ce, depuis ton plus jeune âge. Plutôt que de discuter avec les gens, tu préfères les observer de loin, étudier leur comportement et leurs manières d'agir dans les différentes situations, afin de repérer les éléments mentalement stables et dignes de confiance avant de les approcher. C'est probablement cette capacité à vouloir constamment analyser et décrypter qui t'as valu ton acceptation à l'université, car tu ne te trouves pas spécialement intelligent ni studieux en soi le reste du temps. Gamin, il en était déjà ainsi et, lors des réunions familiales ou mondaines, tu restais à l'écart, captant avec méfiance chaque parole, chaque mouvement effectué par les différentes personnes présentes.

Les années passant n'avaient pas arrangé ce trait de caractère. Rejetant ainsi les hommes la plupart du temps, tu bascules ton affection sur les animaux, qui te fascinent depuis ton plus jeune âge. Enfant, lors des cours à domicile dispensés par un précepteur, tu passais ton temps à crayonner chiens, chats, dauphins et lions au milieu des hippogriffes, acromentules, sombrals et sphinxs – génération potterhead obligeant, tu as grandi avec cette célèbre saga britannique – sur tes cahiers qui auraient été plutôt destinés à des devoirs et un travail sérieux. L'apprentissage des langues étrangères pourtant, trouvait grâce à tes yeux et tu parvins à maîtriser couramment le Français, l'Anglais, le Russe – hommage obligatoire à ton prénom – ainsi que le Japonais lors de ton enfance. À un moment, tu as le souvenir d'avoir également commencé l'apprentissage du Chinois, de l'Allemand et de l'Espagnol mais tu ne retiens que peu de choses de ces trois dernières langues, mais tu t'en es limité à l'écrit, délaissant l'oral au profil des trois autres langues. Tu restes cependant d'un naturel à aimer apprendre, mais apprendre seul et il fallut attendre que tu entres à l'université à Zagreb pour pouvoir être réellement motivé par les études, parce que ton projet de devenir professeur se révélait un tremplin suffisamment motivant pour que tu acceptes de rebondir dessus.

Depuis que tu es arrivé dans la métropole, tu te forces malgré tout à manifester de l'intérêt aux cours qui ne te passionnaient pas et dont tu niais l'utilité auparavant. Ton intransigeance personnelle y est sûrement pour quelque chose. En toutes circonstances, tu cherches désormais à donner le meilleur de toi-même et à te surpasser, poussé par l'idée que tu peux mieux faire, toujours mieux faire. Minutieux, pour ne pas dire pointilleux, tu t'appuies sans arrêt sur ton esprit compétitif et discipliné, sans pour autant te tuer au travail ; dans le domaine privé comme public, tu es surtout à la recherche de nouvelles façons de t'instruire, et par conséquent d'instruire tes élèves.

C'est sur ce trait qu'il convient d'achever ta description mentale. Curieux et intéressé de tout une fois en compagnie de personnes à qui tu fais confiance, tu affectionnes particulièrement la découverte de nouvelles choses. Tu veux apprendre, découvrir, t'instruire, sans cesse. Plus que ton père et sûrement moins que tes futurs enfants, tu t'intéresses à la technologique depuis ton plus âge et l'amélioration sans cesse plus magnifique des jeux vidéos et de la réalité virtuelle te passionne, au point de te faire passer une grande partie de ton temps libre sur console ou ordinateur.



ft tarjei sandvik moe

Pseudo PRESS START Âge 24 ans Comment es-tu arrivé ici ? Via le projet sur PRD que je suivais Ton avis sur le forum ? , juste Veux-tu voir la "partie câline" ? Yep, sait-on jamais, cela pourrait être utile yesy :zad:



Dernière édition par Mikhail P. Samirov le Ven 10 Aoû - 23:06, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas

Je suis arrivé à Zagreb le : 24/06/2018 J'ai posté un total de : 34 kunas en banque. On me dit que : Tarjei Sandvik Moe Je crédite : anesidora donc j'ai : vingt-trois ans. à : l'école primaire Horvati. La classe hein ! Côté cœur je suis : célibataire


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: (mikhail) feel the thunder (tarjei sandvik moe)   Sam 7 Juil - 23:18


paint it black
* *

15 ans
Janvier 2010



Milles particules de glace. Milles flocons.
C'est la Sibérie dans ton sang, Misha. C'est tout. Rien que le gel et la neige ; et ce vice, impur, répugnant, contre-nature, qui court dans tes veines, qui chante dans ton corps. Tu t'en fous. Et si les battements de ton cœur s'activent, c'est pour contrer le froid, pour vivre, encore, toujours.
Tu sais plus ce que c'est, la vie. T'en as perdu le sens, tu l'as laissée filer pour pas grand-chose en y repensant.
Pour un sourire. Pour un parfum.
Pour un regard.

Tu sais plus ce que c'est, la vie. Elle a filé entre tes doigts comme le sable d'une mer ou tu n'es jamais allé.
T'es pas homme de la méditerranée, t'es enfant des glaciers.

Pédé, disent-ils.
Pédé ?, ris-tu.
Elle est coincée dans ta gorge, cette erreur de jeunesse. Elle a stoppé ton existence dans le regard des autres.
Les autres, c'est ta famille.
T'as jamais fréquenté le système scolaire, t'es trop noble pour cela. Descendant des Drašković, t'as passé ton enfance au milieu du château Trakošćan, dans une sorte d'autarcie donc la bulle n'était brisée que par les allées et venues de tes précepteurs.
Cela rend le vice encore plus immonde.
Cela rend la suffocation encore plus violente.

T'es pas né dans le bon milieu pour ce genre d'erreurs – y a t-il, d'ailleurs, un bon milieu pour ce genre d'erreur ? Un acte contre nature reste contre nature, disent-ils.
Tu le retiens.
Et tu oublies. Son sourire. Son parfum.
Son regard.

Il ne reste que les cendres des lettres que tu écrivais, qui pourrissent au sein de l'âtre.
On les retourne parfois avec le tisonnier pour entretenir le feu.

On finira par les ramasser à la pelle, pour les jeter à la poubelle.
Dommage que ta honte ne parte pas avec elles.

7 ans
Juin 2002



C'est joli.
C'est coloré, comme un arc-en-ciel. Tu le ramasses, roulant entre tes paumes le bâton de plastique qui maintient la feuille de papier solidifié.

C'est la miniature d'un drapeau, l'icône d'un pays dont tu n'as jamais entendu parler.
Tu cours leur montrer.
Tu retiens la baffe flanquée.
Y a du sang qui coule de tes lèvres, du sang qui coule de ton nez.
Et ta tête qui s'est retournée.

Ils font quoi, les gens ?, demandes-tu.
De la musique, et des gens qui marchent. Il y a qui portent des parapluies aux mêmes teintes que le drapeau.
Ils s'amusent., répondent-ils.
Et on te tire par le bras. La musique couvre ton cri.
Y a ton épaule qui s'est déboîtée.
Hôpital. Médocs pour parer la douleur. T'as gardé le drapeau dans la main droite. Tu le chiffonnes, casse le bâton en deux et tu jettes les débris dans la poubelle en sortant.
Tu retiens la leçon.
La prochaine fois que tu feras une découverte colorée, tu la garderas pour toi.

Tu ne leur montreras plus que le noir et blanc.

22 ans
Août 2017



Tu hoches la tête une dernière fois, te levant pour serrer la main du directeur.
Tu le remercies de sa confiance, selon l'usage.
Tu passes en sortant devant la classe que tu occuperas en Septembre, un vague sourire aux lèvres. Tu ne jettes pas de coup d'yeux à l'intérieur, tu n'as jamais poussé la curiosité jusqu'à être indiscret.

Tu la découvriras en Septembre, en même temps que les élèves du premier grade.
Et ceux des trois autres grades t'aideront à t'y adapter, eux qui la connaîtront déjà.

Tu essaies de te faire à l'avance aux roulements de l'école primaire, toi qui a étudié par correspondance jusqu'au lycée.
Chaque année une classe arrivera.
Chaque année une classe repartira.
Et entre les deux, tu géreras quatre niveaux scolaires à la fois, du premier au quatrième grade.

Tu maîtrises la plupart des matières et tu es sûr de t'en sortir dans l'étude des langues, les mathématiques, l'éducation physique et musicale.
Tu es moins certain de ta réussite sur la religion. Tu es orthodoxe et même si ta foi est enseignée au même titre que l'islam, la plupart des gamins choisiront le catholicisme.

Tu mordilles tes lèvres, moins assuré que lorsque tu étais dans le bureau du gérant de l'école.
Tu verras bien en Septembre.
En attendant, tu veux profiter de la fin de l'été.

Y a ton monde qui se recolore. Les teintes en gris familiales de ton enfance laissent place à une colocation aux couleurs du drapeau, brisé quinze ans auparavant.
Il est homo. Elle est bi à tendance lesbienne.
Tu te surprends à voir qu'ils sont quand même humains.

Cela t'empêche pas de fuir les manifestations de la Zagreb Pride quand elles ont lieu. Tu détournes le regard et tu fais des détours pour esquiver les couleurs. Dans ces moments là, t'as le cœur noir, le cerveau blanc.
Y a ton enfance qui fait des siennes, parfois, souvent. T'as jamais un mot de travers en privé mais t'as des attitudes en publiques qui te trahissent.

C'est con.
Tu pourras pas apprendre aux gosses à être tolérants. T'en restera aux basiques, l'histoire, les sciences, la religion.
Tu feras ce qu'on te demande de faire, tu apprendras ce que l'on te demande d'apprendre, comme toujours.

13 ans
Mars 2008



Tes sens qui s'embrasent.
Et ton cœur qui bats plus fort. Tu contres pas le froid, pourtant. Ton myocarde n'est pas en milieu hostile et n'a pas besoin d'activer un mode de survie.
Mais il le fait.  Métronome, calqué sur les mouvement des lèvres qui s'entrouvrent, de tes mains qui se glissent le long de ses cuisses.
Et c'est agréable.
Une seconde.
Deux secondes.

Y a un déclic.
Et tu rompt la promesse du jamais deux sans trois. Tes mains s'activent, accrochant sa poitrine.

Il est au sol.
Mais t'es sérieux ?, hurles-tu.
Je suis sérieux., s'amuse t-il.

Tu tournes les talons. Tu pourrais lui éclater la gueule, et tout Varaždin verrait les traces de son vice.
Mais ce serait reconnaître le tien.

Alors tu t'en vas.
Cela n'a rien à voir avec le fait qu'il est trop beau pour que tu lui refasses le portrait. Tu veux juste effacer les actes contre nature que tu as commis aujourd'hui, comme hier, comme depuis un mois.
Tu tournes les talons et tu pars.

Y a des mots qui se répercutent dans le vent.
Tu entends bonheur.
Tu ralentis le pas, sans pour autant te figer.
Tu inclines le regard, sans pour autant te retourner.

Derrière toi, y a des bois.
C'est pas la mer et pourtant, t'es à la dérive.

Tu pourrais te raccrocher à celui qui t'appelles, mais quel intérêt ?
Y a pas besoin de bouée de secours dans les arbres.

Si tu avais eu des frères ou sœurs, ta réaction aurait peut-être été différente.
Mais tu es fils unique. Tes parents n'ont que toi et tu ne veux pas les décevoir.

Alors tu repars de plus belle.
Tu laisses Viktor derrière toi pour de bon, comme si le temps depuis Février n'avait jamais existé.
Et tu cours. Jusqu'à l'orée de la forêt, puis à travers un champ.
Jusqu'au château.
Jusqu'au noir et jusqu'au blanc.
Jusqu'à la fin des temps.

23 ans
Juin 2018



Sortie scolaire.
Comme tous les ans au début du mois, la musique et les gens qui défilent.
Gabrijel te demande ce qu'ils font.

Ils s'amusent., réponds-tu.
On peut pas aller jouer avec eux ?, s'enquiert-il.
Sourire.
Une autre fois, peut-être., t'amuses-tu.

T'as le réflexe de te toucher l'épaule.
Mais t'es pas son père, t'es son prof, alors la sienne restera intacte.
Tu te contente de le pousser doucement dans le dos, pour qu'il rejoigne le reste du groupe, le troupeau qui reste intrigué mais à l'écart, sans poser de questions.
C'est tout ce que tu peux faire de positif pour le moment.



Dernière édition par Mikhail P. Samirov le Dim 12 Aoû - 0:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Je suis arrivé à Zagreb le : 13/06/2018 J'ai posté un total de : 103 kunas en banque. On me dit que : Andy Biersack. Je crédite : Hungryavatars (avatar), Ilyria (gif). donc j'ai : 27 ans. à : Trešnjevka. La classe hein ! Côté cœur je suis : Récemment en couple. avec : Julien. Me, myself and i :
En cours,
Gaelien 2
Leïla 1
Tobias 1
Terminés,
Gaelien 1



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: (mikhail) feel the thunder (tarjei sandvik moe)   Sam 7 Juil - 23:22

Bienvenue ici!
J'aime beaucoup ton avatar.
Revenir en haut Aller en bas

Je suis arrivé à Zagreb le : 24/06/2018 J'ai posté un total de : 34 kunas en banque. On me dit que : Tarjei Sandvik Moe Je crédite : anesidora donc j'ai : vingt-trois ans. à : l'école primaire Horvati. La classe hein ! Côté cœur je suis : célibataire


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: (mikhail) feel the thunder (tarjei sandvik moe)   Sam 7 Juil - 23:23

ANDY Je te retourne le compliment
Merci
Revenir en haut Aller en bas

Je suis arrivé à Zagreb le : 26/03/2014 J'ai posté un total de : 158 kunas en banque. On me dit que : Anthony Hopkins Je crédite : Abyss donc j'ai : 44 ans à : l'Université de Zagreb, et à domicile La classe hein ! Côté cœur je suis : veuf.


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: (mikhail) feel the thunder (tarjei sandvik moe)   Dim 8 Juil - 23:16

Bienvenue par ici !


Hello, Invité ! Ma boîte à MP est ouverte pour toute question/réclamation/déclamation
Revenir en haut Aller en bas

Je suis arrivé à Zagreb le : 24/06/2018 J'ai posté un total de : 34 kunas en banque. On me dit que : Tarjei Sandvik Moe Je crédite : anesidora donc j'ai : vingt-trois ans. à : l'école primaire Horvati. La classe hein ! Côté cœur je suis : célibataire


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: (mikhail) feel the thunder (tarjei sandvik moe)   Lun 9 Juil - 2:25

Merci **1
Revenir en haut Aller en bas

Je suis arrivé à Zagreb le : 08/06/2018 J'ai posté un total de : 92 kunas en banque. On me dit que : Anastasiya Scheglova Je crédite : january cosy donc j'ai : 27 ans à : Trešnjevka et Sjever La classe hein ! Côté cœur je suis : célibataire Me, myself and i :
In DISPONIBLE ~ (6/6.)
-

My Friends & Divers
Filip mon patron
Tobias un ami
-

Love & Ex
-
:-




Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: (mikhail) feel the thunder (tarjei sandvik moe)   Lun 9 Juil - 12:36

Bienvenue à toi
Revenir en haut Aller en bas

Je suis arrivé à Zagreb le : 24/06/2018 J'ai posté un total de : 34 kunas en banque. On me dit que : Tarjei Sandvik Moe Je crédite : anesidora donc j'ai : vingt-trois ans. à : l'école primaire Horvati. La classe hein ! Côté cœur je suis : célibataire


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: (mikhail) feel the thunder (tarjei sandvik moe)   Mar 10 Juil - 1:46

Merci
Revenir en haut Aller en bas

Je suis arrivé à Zagreb le : 30/03/2018 J'ai posté un total de : 476 kunas en banque. On me dit que : Julien Doré Je crédite : Fae pour l'avatar. MORPHINE pour les images de ma signature et CRIMSON DAY pour le codage de ma signature. donc j'ai : 35 ans à : trešnjevka La classe hein ! Côté cœur je suis : célibataire Me, myself and i :





Kieran ♥️ Le plus beau.
Matea Colocataire 1
Stacey Cliente
Gaelan Voisin
Anja Ma petite soeur
Jouni Mon meilleur ami



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: (mikhail) feel the thunder (tarjei sandvik moe)   Jeu 12 Juil - 22:24

Ma press start !!! Je suis contente de te voir ici, je te souhaites la bienvenue et te souhaites une plume inspirée. Si tu as une question ou plusieurs n'hésites pas !





Smile at the sun, cry with the stars
Revenir en haut Aller en bas

Je suis arrivé à Zagreb le : 24/06/2018 J'ai posté un total de : 34 kunas en banque. On me dit que : Tarjei Sandvik Moe Je crédite : anesidora donc j'ai : vingt-trois ans. à : l'école primaire Horvati. La classe hein ! Côté cœur je suis : célibataire


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: (mikhail) feel the thunder (tarjei sandvik moe)   Dim 15 Juil - 23:41

Merciii Je n'hésiterais pas si j'ai des questions
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: (mikhail) feel the thunder (tarjei sandvik moe)   

Revenir en haut Aller en bas
         

 (mikhail) feel the thunder (tarjei sandvik moe)

 Sujets similaires
-
» if you ride like lightning you're gonna crash like thunder + priaspen
» ~ i feel like my life is flashing by and all i can do is watch and cry
» MAC Temperature Rising Collection - Mai 2013
» That's not about who you are, but how you feel. Ft. Erin Darjeeling
» Can you feel the love tonight? ∞ Leviya

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Air du temps et Société | Homosexualité