RP LIBRES
TOUS LES RPS LIBRES!

(MINI EVENT) fête de la musique
[Gaelien#2] Avec toi je me sens bien - Page 5
RSS
RSS



 
Bienvenue aux nouveaux membres sur Rainbow Community !
Le concours #2 du jeu des avatars est lancé ici
Ainsi que l’événement de la fête de la musique ici !

Partagez | 
         

 [Gaelien#2] Avec toi je me sens bien


Je suis arrivé à Zagreb le : 09/06/2018 J'ai posté un total de : 405 kunas en banque. On me dit que : Henrik Holm Je crédite : Ilyria donc j'ai : Dix-huit ans. La classe hein ! Côté cœur je suis : en couple avec : Gaelan Me, myself and i : + Gaelien#2

Terminés :
+ Erebe#1
+ Erebe#1~Hot
+ Gaelien#1



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Gaelien#2] Avec toi je me sens bien   Mer 1 Aoû - 11:00




Gaelan & Julien
Avec toi je me sens bien

Pour l'heure tu es un peu déçu, tu as confié tes sentiments à ton homme mais si toi tu as réussi a lui faire entendre que tu l'aimes lui n'est pas encore capable de te dire très clairement qu'il ressent de l'amour pour toi. Chaque chose en son temps. C'est ce que tu essaies de te dire. Que ce n'est pas grave. Qu'il a probablement besoin de temps pour pouvoir le dire très franchement. Tu tentes de comprendre, de te mettre à sa place mais tu demeures blessé qu'il n'aie pas voulu te dire ouvertement qu'il t'aime. Alors tu restes contre lui tandis qu'il reprend la parole « J’ai envie d’y croire moi aussi …. Mais quand je fais tout foirer ce n’est pas volontairement… vraiment. C’est même sans m’en rendre compte mais c’est fait malgré tout. Mais avec des si, on mettrait Paris en bouteille. » Tu acquiesces en entendant ses mots sans rien répondre. Quoi dire de toute façon ? Tu as déjà tout dis. Soit que tu l'aimes et que tu as besoin de lui. Donc tu te tais et tu poses tes yeux sur lui en soupirant. Oui tu espères sincèrement que ça se passera bien entre vous mais tu restes très inquiet. Vu qu'il est du genre à gaffer tu t'inquiètes encore plus. De ta part comme de la sienne désormais.

Alors vous regardez le film et tu tentes d'oublier cette discussion foireuse que vous venez d'avoir et ça fonctionne. Tu te concentres sur le film et uniquement sur le film jusqu'à ce qu'il prenne fin. Là tu te lèves et tu éteins la télévision ainsi que ton PC puis tu te déshabilles restant uniquement en boxer. Tu voulais absolument savoir s'il pouvait accepter ce corps et ses cicatrices. Tu voulais savoir s'il pouvait t'aimer en tant qu'homme trans et visiblement ça ne le dérange pas, ça semble même lui plaire alors tu l'embrasses fougueusement l'attirant jusqu'au lit où tu t'allonges sur lui jusqu'à ce que tu te rendes compte qu'un baiser pareil peut tourner d'une façon bien trop érotique et vous n'êtes pas encore prêts pour ça. Ainsi tu rompt le baiser et tu te décales puis vous décidez d'aller vous coucher « Aucun souci. A demain.. » Tu souris tout en restant contre lui tête contre son torse et tu finis par t'endormir. A un moment donné ton homme se décale quittant la chambre puis il revient quelques instants plus tard et se réinstalle contre toi. Tu reviens te lover contre son torse tout en ronronnant ton bonheur dans ton sommeil.

Lorsque tu te réveilles tu attrapes ton iPhone posé sur la table de nuit, il est neuf heures du matin et ton homme dort encore paisiblement. Tu souris tout en restant contre lui encore un moment. Ton érection matinale te tire un petit peu et finalement tu décides d'aller jusqu'à ta salle de bain faire descendre ton érection. Lorsque tu reviens tu vois ton homme qui se réveille et tu te colles contre lui en souriant « bonjour Mamour. » Que tu dis en souriant tout en sentant sa propre érection matinale contre ta cuisse. Tu rougis face à ce contact tandis que tu lui souris tendrement tentant d'oublier ce monstre contre ta cuisse. Bien sûr ça t'excite, ça te plaît même carrément de le sentir tout dur contre toi mais tu préfères ne pas y songer. « Les toilettes sont là si tu veux... » Dis-tu en désignant d'un signe de tête la porte de droite dans ta chambre. Après quoi tu te décales de contre lui en le dévisageant longuement. « Tu as bien dormi ? » Tu demandes en souriant tandis que tu quittes ta chambre te rendant jusqu'à la cuisine au bas de la maison et tu optes pour faire votre repas du matin. Des gaufres, des crêpes, des pancakes ? Tu ne sais pas donc tu décides de faire de tout, toi et lui vous choisirez ce qui vous inspire...


Revenir en haut Aller en bas

Je suis arrivé à Zagreb le : 13/06/2018 J'ai posté un total de : 91 kunas en banque. On me dit que : Andy Biersack. Je crédite : Blondienate (avatar), Ilyria (gif). donc j'ai : 27 ans. à : Trešnjevka. La classe hein ! Côté cœur je suis : Récemment en couple. avec : Julien. Me, myself and i :
En cours,
Gaelien 2
Leïla 1
Tobias 1
Terminés,
Gaelien 1



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Gaelien#2] Avec toi je me sens bien   Ven 3 Aoû - 7:41

La tension est palpable. Gaelan à voulu être honnête mais comme souvent, il n’a pas use des bons souvenirs mots pour s’exprimer. Et résultat, c’est qu’il a par inadvertance, blessé Julien. Et pour ne rien arranger, il n’a pas été capable de lui prononcer les simples mais lourds mots du ‘je t’aime’. Mais c’est trop tôt dans son esprit. Trop lourd de conséquences. Il n’est pas prêt encore pour ça, pensant trop à son passé pour accepter d’avancer. Parce que même s’il ne dit rien, il a réellement peur de souffrir avec cette relation. Pourtant, au fond de lui, il sait qu’il aime Julien. Mais il n’arrive tout simplement pas encore à prononcer ses mots. Alors il tente de se rattraper comme il peut, murmurant que ses sentiments sont plus forts que ceux qu’il avait pour Kat. Ce n’est qu’une phrase anodine mais qui fait croire à Gaelan que Julien va comprendre qu’il l’aime. Heureusement, ils se concentrent tous les deux sur le film d’horreur, évitant les discussions gênantes. Il vaut mieux d’ailleurs parce que Gaelan n’aura peut être pas la patience pour ce soir. Une fois le film terminé, Gae laisse son homme s’occuper de tout ranger avant que ce dernier ne vienne se reblottir contre lui. Le laissant s’endormir, le croate finit par descendre pour rincer son thermos avant de se brosser les dents et de retourner se coucher. Julien vient se blottir contre lui et Gae finit par s’endormir en le tenant dans ses bras.

Ouvrant péniblement les yeux, Gae grimace un peu. Heureusement, le visage de Julien apparaît devant lui, cachant un peu la luminosité du matin. « Bonjour. » Sa voix est encore pâteuse de sommeil. Le corps de Julien est appuyé contre le sien. Gaelan tente d’y faire abstraction mais c’est compliqué. Alors quand le blond lui indique la salle de bain, Gaelan se détourne brusquement, gêné, et se lève rapidement pour s’y diriger. Il sait parfaitement que l’érection matinale est normal mais la sentir appuyer contre la cuisse de son homme l’a mis mal à l’aise. Dans un certain sens, ça lui a quand même fait monter une bouffé de désir mais qu’il n’est pas encore prêt à assumer et à montrer. Faisant redescendre, il retourne ensuite dans la chambre, un petit sourire gêné aux lèvres et une légère rougeur aux joues, ce qui lui arrive presque jamais. « Desolé… » Hochant positivement la tête face à la question de son homme, il se passe les mains sur le visage pour chasser les dernières traces de sommeil. « Et toi ? » Suivant son homme jusqu’à la cuisine, Gae attrapé son vieux téléphone. Trois messages de sa sœur. Lui répondant que tout va bien et qu’il dort chez un pote, il repose son téléphone sur le comptoir de la cuisine avant d’attraper de nouveau la cafetière. Puis il se tourne vers le blond. « Tu bois quoi le matin ? »
Revenir en haut Aller en bas

Je suis arrivé à Zagreb le : 09/06/2018 J'ai posté un total de : 405 kunas en banque. On me dit que : Henrik Holm Je crédite : Ilyria donc j'ai : Dix-huit ans. La classe hein ! Côté cœur je suis : en couple avec : Gaelan Me, myself and i : + Gaelien#2

Terminés :
+ Erebe#1
+ Erebe#1~Hot
+ Gaelien#1



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Gaelien#2] Avec toi je me sens bien   Ven 3 Aoû - 13:58




Gaelan & Julien
Avec toi je me sens bien

Votre première nuit aura été magique. Tu as tellement bien dormi dans les bras de ton homme, c'était très agréable mais lorsque ton homme se réveille avec une érection matinale très imposante tu sens bien qu'il est gêné « Bonjour. » Tu lui souris tout en embrassant ses lèvres tandis que ton homme se retire et file dans la salle de bain faire redescendre son érection. Tu le dévisages longuement alors que le rouge lui monte aux joues puis il revient quelques instants plus tard « Désolé… » Tu souris aussitôt à ses mots « tout va bien. C'est juste la nature. » Et tu ricanes à ses mots tout en lui demandant s'il a bien dormit, il se contente de hocher la tête et tu descends dans le salon puis dans la cuisine avec lui sur tes talons. Tu optes pour un petit-déjeuner assez copieux soit des gaufres, des crêpes et des pancakes quand soudain ton homme reprend la parole « Tu bois quoi le matin ? » Tu te tournes alors vers lui en lui souriant largement « plutôt du jus de fruits. Et toi ? » Du café sans doute vu qu'il vient de prendre la cafetière il n'y a pas trop de doute à avoir. « Des crêpes, gaufres et pancakes ça te convient ? » Tu demandes essayant de voir si ça lui convient ou s'il préfère quelque chose de moins calorique que ces choses là. « Sinon je peux préparer une salade de fruits ou quelque chose d'autre si ça t'inspire davantage ! » Tu souhaites que tout soit parfait ainsi c'est important pour toi que ton homme te dise concrètement ce qu'il préfère...

Une fois que vous vous êtes tous les deux décidés tu prépares le repas comme il se doit et tu te concentres sur ton homme, t'occupant de faire tout pour que votre repas matinal soit parfait. Tu songes à lui et aux nombreux efforts qu'il fait pour toi. Gaelan a des soucis pour affirmer ses sentiments mais il tente, il essaye pour te faire plaisir. Rien qu'hier quand il t'a dit qu'il t'aimait plus que son ex ça t'a touché. T'as été déçu sur le moment parce que voilà tu aurais aimé qu'il t'en dise plus mais bon il a au moins fait l'effort et pour toi c'est déjà énorme. Ainsi tu poses tes yeux sur lui en ce moment tout en te disant qu'il est parfait avec toi et que c'est tout ce qui compte. Tu souris largement tout en le dévisageant longuement de tes yeux bleus puis tu vas vers lui en le serrant dans tes bras « je suis heureux avec toi sais. » Et tu souris largement en prononçant ces quelques mots qui étaient très importants pour toi de prononcer. Puis tu te tais profitant simplement de ce petit câlin qui tombe bien puis tu l'embrasses dans le cou un rapide instant jusqu'à finir par te décaler pour continuer de préparer le repas...




Spoiler:
 


Dernière édition par Julien Sullivan le Ven 3 Aoû - 17:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Je suis arrivé à Zagreb le : 13/06/2018 J'ai posté un total de : 91 kunas en banque. On me dit que : Andy Biersack. Je crédite : Blondienate (avatar), Ilyria (gif). donc j'ai : 27 ans. à : Trešnjevka. La classe hein ! Côté cœur je suis : Récemment en couple. avec : Julien. Me, myself and i :
En cours,
Gaelien 2
Leïla 1
Tobias 1
Terminés,
Gaelien 1



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Gaelien#2] Avec toi je me sens bien   Sam 11 Aoû - 22:30

Le croate est gêné il ne peut le nier. Il sait parfaitement que son érection matinale est donnée par dame nature, mais lorsqu’elle repose contre la cuisse de Julien qui vient l’embrasser pour lui dire bonjour, il est extrêmement mal à l’aise. C’est bien pour cette raison qu’il se dépêche de se détourner et d’aller dans la direction indiquée par le blond pour y trouver la salle de bain. En revenant dans la chambre, le trouble ne la pas quitté et ce n’est pas là rougeur de ses joues qui vont le contredire. Hochant simplement la tête face à la réponse du blond, il avalé sa salive alors que cette histoire matinale semble oublier. Ce qui rassure le croate, parce qu’il n’avait pas envie de s’étendre sur ce sujet délicat. Affirmant qu’il abien dormi, Gaelan suit Julien jusqu’à la petite cuisine et lui demande ce qu’il désire boire. Sachant ou se trouve maintenant la cafetière, il en profite pour la sortir en attendant la réponse. Il adresse un léger sourire à son homme tout en faisant un signe de tête vers l’électroménager. « Café bien évidemment. Si tu veux, je peux te faire un vrai jus de fruits, pas un de bouteilles ? » Il ne veut pas le forcer mais vu que le blond a l’air d’avoir apprécié hier le cocktail. Se tournant vers le blond, il sourit. « Des pancakes et gaufres c’est parfait. Quand je dis qu’avec tout je vais prendre du poids ! » Il lui lance un clin d’œil avant de mettre son café en route.

S’activant pour faire le jus de fruits de son homme, il y met des oranges, pommes, kiwi et banane. C’est sur qu’à la couleur ça n’a pas l’air top mais au goût oui. Mettant le tout dans un verre, Gaelan y ajoute deux glaçons qu’il trouve dans le congélateur, avant d’aller le poser sur la table. Puis il revient dans la cuisine et au même instant, Julien vient se blottir contre lui. « J’ai vu ça ! Une vraie marmotte cette nuit. » Il le charrier mais c’est sà manière de gérer les sentiments. Du moins, il découvre ça aux côtés du blond. « Mais moi aussi… » Sa voix est hésitante mais il ne sait pas les mots que le blond attend et il a peur de le blesser à nouveau. Julien retourne derrière les fourneaux et Gaelan s’appuie contre le mur, croisant les bras sur son torse en souriant. « Franchement, c’est plaisant pour mes yeux de te voir derrière les fourneaux. » Il pensait pas que voir quelquun cuisinait pouvait donner ce sentiment. Allant derrière lui, il glisse ses bras autour de sa taille posant son visage entre ses omoplates et fermant les yeux. « Ni que le fait que tu sois plus grand me plairait autant. »
Revenir en haut Aller en bas

Je suis arrivé à Zagreb le : 09/06/2018 J'ai posté un total de : 405 kunas en banque. On me dit que : Henrik Holm Je crédite : Ilyria donc j'ai : Dix-huit ans. La classe hein ! Côté cœur je suis : en couple avec : Gaelan Me, myself and i : + Gaelien#2

Terminés :
+ Erebe#1
+ Erebe#1~Hot
+ Gaelien#1



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Gaelien#2] Avec toi je me sens bien   Dim 12 Aoû - 17:42




Gaelan & Julien
Avec toi je me sens bien

Avec lui tu te sens bien, tu imagines parfaitement un avenir joyeux aux côtés de Gaelan, pour toi il est parfait, doux, attentionné, câlin, aimable, tu apprécies toutes ces choses. Alors naturellement passer ces quelques semaines en sa compagnie ça te fait grandement plaisir et il te tarde déjà de savoir comment le reste de ce séjour se passera. Finalement toi et lui vous rendez jusqu'à la cuisine et vous cherchez à savoir ce que l'un et l'autre prend le matin, tu lui confies boire du jus de fruits et tu lui demandes en retour ce qu'il aime « Café bien évidemment. Si tu veux, je peux te faire un vrai jus de fruits, pas un de bouteilles ? » Tu souris à ses mots tout en posant tes yeux sur lui « je veux bien oui, merci ! » Que tu réponds simplement tout en posant ton regard bleuté sur lui alors que tu lui proposes de préparer des crêpes, gaufres et pancakes pour ce matin puis tu te reprends en lui proposant une salade de fruits « Des pancakes et gaufres c’est parfait. Quand je dis qu’avec tout je vais prendre du poids ! » Sa réponse t'amuse c'est évident et tu poses tes yeux sur lui en souriant largement l'air amusé « je doute que tu grossisses et de toute façon tu n'es pas bien gros donc ça ne pourra pas te faire de mal non plus. » Tu réponds aussitôt en souriant tout en t'activant sur ta tache tandis que tu entends également ton homme s'activer sur sa propre tache. Ainsi tu te tournes vers lui un instant et tu vois la boisson qu'il t'a préparé. C'est sûr qu'à la gueule ça ne donne pas trop envie mais tu es sûr que ça sera absolument délicieux comme le cocktail qu'il t'a préparé hier.

Ton homme s'éloigne alors emmenant sans aucun doute le cocktail dans la cuisine puis il revient et tu te colles contre lui en lui disant être heureux avec lui « J’ai vu ça ! Une vraie marmotte cette nuit. » Tu ricanes à ses mots tout en caressant ses cheveux tendrement « aurais-je ronflé tel un putois répugnant ? » Tu demandes sur le ton de l'humour parce que mine de rien si ce fût le cas on repassera pour la touche de glamour. Ainsi tu te décales de lui retournant préparer votre nourriture « Mais moi aussi… » Un sourire se dessine sur tes lèvres en l'entendant te dire ça tandis que tu sens son regard sur toi, tu t'actives alors davantage « Franchement, c’est plaisant pour mes yeux de te voir derrière les fourneaux. » Tu souris une nouvelle fois en entendant ses mots tandis que tu le sens se coller contre toi passant ses mains autour de ta taille, tu soupires d'aise tout en passant l'une de tes mains sur les siennes « Ni que le fait que tu sois plus grand me plairait autant. » T'es heureux c'est sûr. Qu'il te dise tout ceci ça te met en joie totale alors tu te retournes le dévisageant longuement « ça me fait plaisir. Savoir que je te plais tout ça... C'est agréable. » Réponds-tu d'une voix douce tandis que tu caresses son visage tendrement tout en déposant un rapide baiser au coin de ses lèvres. Après quoi tu te retournes tout en préparant la pâte à pancakes que tu termines d'ailleurs et tu la laisses reposer. Ainsi tu t'occupes désormais de la pâte des gaufres et tu allumes le gaufrier pour ne pas attendre trois plombes qu'il chauffe et que vous puissiez manger...


Revenir en haut Aller en bas

Je suis arrivé à Zagreb le : 13/06/2018 J'ai posté un total de : 91 kunas en banque. On me dit que : Andy Biersack. Je crédite : Blondienate (avatar), Ilyria (gif). donc j'ai : 27 ans. à : Trešnjevka. La classe hein ! Côté cœur je suis : Récemment en couple. avec : Julien. Me, myself and i :
En cours,
Gaelien 2
Leïla 1
Tobias 1
Terminés,
Gaelien 1



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Gaelien#2] Avec toi je me sens bien   Mar 14 Aoû - 17:20

Gaelan ne veut rien imposer. Mais le fait d’hier, lorsque Julien lui a dit que son cocktail sans alcool lui plaisait, il se dit qu’un jus de fruits frais ne peut que plaire. Mais il lui laisse le choix. Après tout, le blond préfère peut-être boire un truc en bouteille, ce que Gaelan peut comprendre. Hochant simplement mais positivement la tête, le croate se met en mouvement pour récupérer tout ce dont il a besoin. Il confirme que des crêpes et pancakes sont parfaits pour ce petit déjeuner, même s’il ne peut s’empêcher de charrier un peu son homme malgré tout. C’est vrai que lui qui a l’habitude de se nourrir uniquement de café presque, ça le change totalement de faire de vrais repas. Mais rien que l’idée de voir Julien qui cuisine, il regrette presque qu’il n’y en est que trois. Le regardant faussement choqué, Gae ne peut s’empêcher de lever les yeux au ciel. « Tu dis ça … mais imagine dans dix ans, si je continue de manger ce que tu fais, j’aurai pris je ne sais combien de kilos et je ressemblerai à une pomme de terre tatoué. Faudra me faire rouler après ! » Tournant la tête après avoir ri un peu, le brun se remet au travail. Coupant les fruits correctement, il les met tous dans le mixeur. Une fois certains qu’il ne reste plus un seul morceau, il met le tout dans le shaker d’hier, avant de verser la boisson dans un verre. C’est vrai qu’en vue de la couleur, ça n’a pas l’air appétissant. Pourtant, ça l’est mais il laissera Julien seul juge sur cette boisson.

Partant en direction de la salle à manger, Gae pose le verre sur la table avant de revenir dans la cuisine. Julien vient contre lui et Gaelan, fidèle à lui-même, ne peut s’empêcher de le charrier. C’est plus fort que lui, mais apparemment, ça ne dérange pas Julien. Sinon il lui aurait dit non ? Faisant mine de réfléchir, il sur-joue avant de finalement répondre. « Répugnant je ne sais pas … Mais comme un putois, je dirais oui. Mais plutôt mignon l’animal ça va ! » En vrai il n’a pas ronflé, mais le croate aime le charrier. Comme si c’était une sorte de code entre eux qui se créait … Le laissant reprendre la préparation du petit déjeuner, Gae l’observe avec attention. Il serait incapable de reproduire les gestes. Mais il prend la parole, avant de venir se blottir contre le dos de son homme. Passant ses bras autour de sa taille, il blottit son visage entre ses omoplates. C’est vrai que si on lui avait dit qu’il aimerait un homme, mais surtout plus grand que lui, il y a quelques années, il aurait sûrement ri au nez de la personne. Sa main vient se poser sur une des croates et ce dernier sourit doucement. Le sentant bouger, Gae relâche un peu la pression autour de sa taille, afin de le laisser se retourner. Il sourit face à ses mots. Il aimerait être comme lui, pouvoir dire les choses avec autant d’aisance. Restant contre lui encore pendant quelques instants, Gae finit par le relâcher pour lui laisser la liberté de mouvement et surtout, pour qu’il ne se blesse pas. Entendant les pattes du chien qui claque sur le sol, Gae s’avance pour le voir. La petite boule de poils s’arrête pour le fixer, n’osant pas passer devant lui. Alors c’est idiot, mais le croate se baisse à sa hauteur, se retrouvant assis sur le sol et tend sa main. Au bout de longues minutes, le chien finit par s’approcher. Se tournant vers le blond, il lui sourit en lui montrant son animal. « Je crois qu’il m’apprécie après une nuit de réflexion. Tu crois que je pourrais amadouer ton frère à coups de caresses crâniennes ? »
Revenir en haut Aller en bas

Je suis arrivé à Zagreb le : 09/06/2018 J'ai posté un total de : 405 kunas en banque. On me dit que : Henrik Holm Je crédite : Ilyria donc j'ai : Dix-huit ans. La classe hein ! Côté cœur je suis : en couple avec : Gaelan Me, myself and i : + Gaelien#2

Terminés :
+ Erebe#1
+ Erebe#1~Hot
+ Gaelien#1



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Gaelien#2] Avec toi je me sens bien   Mer 15 Aoû - 12:24




Gaelan & Julien
Avec toi je me sens bien

Tout se passe bien entre toi et ton homme et pour toi c'est tout ce qui compte. C'est vrai que tu t'inquiétais au départ, te demandant comment ça allait se passer entre toi et ton homme. Souvent tu te questionnais au sujet de Gaelan, te demandant s'il allait t'apprécier toujours autant, s'il allait apprécier le style de vie que tu as, si tu allais toujours lui plaire quand il te  verrait torse nu donc oui ça te stressait un peu. Même beaucoup quand on y songe, il n'y a qu'à voir comment tu as fait le ménage en grand dans toute la maison avant son arrivée. Et maintenant qu'il est là tu es soulagé de voir qu'il est vraiment intéressé par toi et pour les bonnes raisons qui plus est. Alors quand ton homme te fait un commentaire au sujet de son poids parce que tu cuisines beaucoup tu lui fais savoir que prendre du poids ne lui ferait pas de mal mais il ne semble pas tout à fait d'accord avec toi « Tu dis ça … mais imagine dans dix ans, si je continue de manger ce que tu fais, j’aurai pris je ne sais combien de kilos et je ressemblerai à une pomme de terre tatoué. Faudra me faire rouler après ! » Tu éclates de rire en entendant ses mots tout en caressant le visage de ton homme tout en caressant son ventre par la même occasion « pour une pomme de terre tatouée je te trouve plutôt séduisant Mamour. Enfin tu n'auras pas à t'inquiéter je ne vais pas non plus t'engraisser. » Tu dis en ricanant tout en continuant de le caresser tendrement en te mettant à rire, ton homme te propose alors de te préparer un jus de fruits et tu acceptes avec grand plaisir.

Alors que vous préparez l'un et l'autre le repas ton homme te fait un commentaire sur la nuit que vous avez passé ensemble tous les deux, il te charrie gentiment mais ça ne te dérange pas ainsi tu lui demandes si tu as ronflé comme un putois répugnant ce qui semble amuser ton homme « Répugnant je ne sais pas … Mais comme un putois, je dirais oui. Mais plutôt mignon l’animal ça va ! » Tu ricanes alors tout en le serrant dans tes bras, posant ta tête contre son cou en ricanant « si l'animal est mignon alors tout va bien. » Murmures-tu contre son cou tout en caressant ses cheveux bruns tendrement. Au bout du compte ton homme s'éloigne et va déposer la boisson sur la table de salle à manger puis tu continues à préparer le repas jusqu'à ce qu'il revienne et se colle contre toi. Une fois que la pâte des pancakes a suffisamment reposer tu commences à faire cuire des pancakes sur ta poêle les tournant et les retournant les uns les autres jusqu'à ce que finalement tu entendes les pattes de ton chihuahua claquer contre le parquet, tu te retournes en voyant ton homme les fesses sur le sol en train de caresser le petit chien « Je crois qu’il m’apprécie après une nuit de réflexion. Tu crois que je pourrais amadouer ton frère à coups de caresses crâniennes ? » Tu ricanes alors en réfléchissant à l'idée mais concrètement c'est mort pour Gaelan il faudra sans doute plus d'efforts que ça pour que Owen apprécie véritablement Gaelan « je ne sais pas trop... A voir ! » Tu dis en ricanant tout en mettant un nouveau pancake dans l'assiette où il y en a déjà quelques uns puis tu t'approches de ton homme et de Galla, tu caresses alors le crâne de ton chien tout en déposant un rapide baiser sur les lèvres de ton homme. « Vous êtes mignons. Tous les deux. » Tu dis tout en te redressant alors que tu retournes devant ta cuisinière préparer tes pancakes jusqu'à ce que tu fixes le gaufrier qui est suffisamment chaud, tu laisses donc tes pancakes tout en commençant à mettre de la pâte à gaufre dans le gaufrier et tu laisses opérer le charme. Tu te tournes alors vers ton homme « tu veux quoi sur tes gaufres et pancakes ? Nutella, sirop d'érable, confitures, chocolat fondant ? Caramel fudge ? Autre chose ? » Tu demandes à ton amoureux tout en posant tes yeux sur le bel animal qui vous fixe longuement tandis que tu prépares un nouveau pancake...


Revenir en haut Aller en bas

Je suis arrivé à Zagreb le : 13/06/2018 J'ai posté un total de : 91 kunas en banque. On me dit que : Andy Biersack. Je crédite : Blondienate (avatar), Ilyria (gif). donc j'ai : 27 ans. à : Trešnjevka. La classe hein ! Côté cœur je suis : Récemment en couple. avec : Julien. Me, myself and i :
En cours,
Gaelien 2
Leïla 1
Tobias 1
Terminés,
Gaelien 1



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Gaelien#2] Avec toi je me sens bien   Ven 17 Aoû - 17:21

Depuis le départ, Gaelan ne cesse de charrier Julien. Même quand ils se parlaient derrière leur écran, Gae ne pouvait s’empêcher de faire des blagues pourries. C’est plus fort que lui. Avec le blond, il se sent comme ça : enfantin. Chose qui ne lui est pas arrivé depuis bien longtemps, parce qu’il en a vécu des épreuves depuis qu’il a quitté cette période de sa vie. Mais avec Julien, le croate se sent parfaitement bien. Il est serein, en paix. Et de ce fait, il essaye de faire des efforts pour que le blond soit content. Il essaye de lui montrer qu’il peut être affectif, même si ce n’est pas dans ses toutes premières cordes. Le charriant, même s’il aime beaucoup la cuisine de son homme, Gaelan le regarde et tout en parlant, il imagine Julien qui fait rouler la pomme de terre qu’il sera devenu. Il pourrait presque en faire un dessin tellement l’image est réaliste dans son esprit. Riant avec lui, Gae secoue la tête. « Heureusement que tu ne vas pas m’engraisser ! Je tiens à mon superbe corps d’athlète ! » Il sait parfaitement qu’il est loin du corps de sportif. Mais c’est tellement agréable d’entendre son homme rire, qu’il veut tout faire pour l’entendre à nouveau. Comme une mission.
Changeant de sujet, Gaelan parle de la nuit qu’ils ont passée ensemble. Sentir le blond dans ses bras pendant toute la nuit, ça lui a plu. A ses côtés, il découvre des choses qu’il aime mais ignorer. Ce n’est pas pour autant qu’il est encore prêt à franchir la ligne sexe ou sortie en public. Mais il est déjà sur le bon chemin. Alors quand Julien entre dans son jeu, cela fait sourire le croate. Il est heureux que son homme accepte son humour parfois décalé. Riant, la main sur les reins de Julien, Gae hoche la tête même si on ne peut le voir. « Très mignon ce putois. » Il sourit. Parce que le blond est loin d’être un putois. Mais ça le fait sourire.

Laissant son amoureux retournait à ses occupations, Gaelan entend les pattes du chien qui griffent le sol. Se dirigeant vers le bruit, il se glisse au sol et attend patiemment que l’animal ose enfin s’approcher de lui. Tendant la main, hésitant au départ, l’animal finit pourtant par s’approcher. C’est ainsi que Julien trouve Gaelan et Gala. Se tournant vers son homme, le brun le charrie en lui demandant son avis. Est-ce qu’il pourra amadouer Owen à coup de caresses crâniennes ? Faisant une moue de chien battue, Gaelan s’en voit déçu. Du moins, c’est ce qu’il montre, même s’il savait très bien qu’il en faudrait plus pour convaincre le frère du blond. « Oh dommage …. J’étais pourtant prêt à lui caresser le crâne toute une nuit ! » Julien l’embrasse, ce qui le fait sourire doucement. Lui qui n’est pas très tactile, il aime toutes les petites attentions que le blond a à son encontre. Il est tellement différent de ce que Gaelan a connu par le passé. Kat’ était loin d’être aussi attentionnée envers lui. Son homme retourne vers lui et le croate sourit. « Je vais faire mon gamin mais … Nutella. Un pancake sans nutella n’est pas un vrai pancake. » Il rit doucement avant de se relever. Allant se laver les mains, il fixe Julien. « Je peux peut-être donner à manger au chien en attendant que tu finisses ? Parce que même si c’est plaisant de te voir cuisiner, j’ai l’impression de rien pouvoir faire à côté … »
Revenir en haut Aller en bas

Je suis arrivé à Zagreb le : 09/06/2018 J'ai posté un total de : 405 kunas en banque. On me dit que : Henrik Holm Je crédite : Ilyria donc j'ai : Dix-huit ans. La classe hein ! Côté cœur je suis : en couple avec : Gaelan Me, myself and i : + Gaelien#2

Terminés :
+ Erebe#1
+ Erebe#1~Hot
+ Gaelien#1



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Gaelien#2] Avec toi je me sens bien   Hier à 13:48




Gaelan & Julien
Avec toi je me sens bien

C'est clair que tu es très amoureux de lui, tu te sens bien avec Gaelan et tu aimerais que ça dure longtemps encore parce que plus tu passes du temps avec lui et plus tu l'aimes et donc... Plus ça va plus tu n'imagines pas passer ta vie sans lui. T'as besoin de lui c'est simple, t'as besoin de Gaelan comme on a besoin d'oxygène pour vivre ainsi que de boire et manger. Gaelan te rend plus confiant, plus heureux, plus optimiste et serein par rapport à ton avenir et tout ça ce sont des sensations que tu ne connaissais pas avant aujourd'hui. Vivre en ce moment avec lui sous le même toit que lui ça t'apaise énormément mais tu sais que tu ne dois pas t'attacher à cette vie là où vous vivez ensemble parce que d'ici quelques semaines ce sera terminé et Gaelan devra rentrer chez lui et toi tu vivras à nouveau avec ton frangin. Malheureusement cette unique nuit que vous avez passé ensemble dans les bras de l'autre fut suffisante pour que tu t'habitues à ce style de vie, pour que tu t'habitues à l'avoir près de toi. Le retour à la normale va être probablement très difficile pour toi mais pour l'heure tu refuses réellement d'y songer en considérant que pour le moment il est avec toi et que ça te convient parfaitement. Ainsi lorsque ton homme en arrive à faire une blague sur son poids causé par ta bouffe tu ris à gorge déployée tandis qu'il en rajoute une couche « Heureusement que tu ne vas pas m’engraisser ! Je tiens à mon superbe corps d’athlète ! » A nouveau tu ris tout en posant tes yeux sur lui en acquiesçant « t'en fais pas. Même gros tu serais parfait à mes yeux. » Tu dis en souriant tout en posant tes yeux sur lui le regard plein de tendresse.

Vous en arrivez à parler de la nuit que vous avez passé ensemble, tu lui demandes alors si tu n'as pas trop ronflé comme un putois répugnant et il te fait rapidement savoir que non, que cette nuit lui a plu énormément, ainsi tu souris largement rassuré de voir que cette nuit l'a parfaitement convaincu « Très mignon ce putois. » Tu souris tout en baisant rapidement ses lèvres puis tu te décales et te remets à cuisiner. Tu sens qu'il te mate mais ça ne te dérange pas vraiment. Ton côté pudique et complexé commence à disparaître peu à peu avec ton homme, pourtant tu es en boxer et torse nu dans la cuisine mais ça ne te dérange pas vraiment qu'il te mate comme ça, en petite tenue. Tu t'habitues à lui et tu sais très bien qu'un jour viendra où vous finirez par coucher ensemble. Pour l'heure vous n'en avez pas envie tous les deux mais l'envie peut venir facilement, ne serait-ce qu'en l'espace de quelques instants alors tu sais qu'à un moment donné vous finirez par vous jeter sur l'autre. D'ailleurs en pensant à ça tu as une pensée pour celui que tu considères comme ton meilleur ami qui ne te donne plus la moindre nouvelle. Depuis que vous avez couché ensemble toi et lui tu n'as plus la moindre nouvelle. C'est à croire qu'il a eu ce qu'il voulait et que maintenant il te jette mais tu refuses de penser ainsi parce que tu le connais depuis longtemps et tu oses à croire qu'il n'est pas comme ça.

Tu décides de ne plus songer à tout ceci et tu te concentres sur la préparation de votre petit-déjeuner, préparant ainsi gaufres ainsi que pancakes jusqu'à ce que le chien vienne vous rejoindre dans la cuisine. Quand tu te retournes tu trouves ton homme le cul par terre avec Galla près de lui dont il caresse le crâne. Ton brun en arrive à te demander si ce sera aussi simple avec ton frère qu'avec le chien et quand tu lui dis que non il semble déçu « Oh dommage …. J’étais pourtant prêt à lui caresser le crâne toute une nuit ! » Tu soupires en entendant ses mots « je ne suis pas sûr que ça me plairait à moi que tu passes nuit collé contre mon frère. » Tu dis jaloux tout en préparant le petit-déjeuner, tu lui demandes alors ce qu'il souhaite comme sauce sur ses pancakes « Je vais faire mon gamin mais … Nutella. Un pancake sans nutella n’est pas un vrai pancake. » Tu acquiesces alors tout en attrapant dans un placard le pot de Nutella et tu le donnes à ton homme pour qu'il l'emmène sur la table. « Personnellement ce sera du caramel fudge. Pour tes gaufres tu veux quoi ? Des fruits ? Un coulis de fruits ? Autre chose ? » Tu dis tout en posant tes yeux sur lui attendant son point de vue tandis que tu termines de préparer un dernier pancake avec le peu de pâte qu'il te reste puis tu poses tes yeux sur le gaufrier et constates que les gaufres sont cuites, tu les sors et les mets dans une assiette puis tu remets de la pâte à gaufres dans l'appareil et tu retournes auprès de ton dernier pancake qui cuit. « Je peux peut-être donner à manger au chien en attendant que tu finisses ? Parce que même si c’est plaisant de te voir cuisiner, j’ai l’impression de rien pouvoir faire à côté … » Tu te tournes alors vers ton homme en te grattant la tête l'air de dire que tu réfléchis, tu finis alors par acquiescer vivement de la tête « oh oui tu peux le nourrir si tu veux. Les croquettes sont dans le placard du bas, le plus proche du frigo. Quant à la pâte il y a des petites boites dans le placard du bas, le même mais tout au fond. » Tu dis tout en laissant ton homme s'occuper de ça tandis que tu termines de préparer le dernier pancake puis tu le mets dans l'assiette à pancakes et tu te concentres désormais sur le gaufrier uniquement. Tu comptes en faire une dernière fournée après quoi vous irez à table manger tu considères en avoir suffisamment fait comme ça. Cependant tu te rappelles alors que tu dois faire la sauce caramel ainsi tu retournes devant ta cuisinière et tu attrapes une casserole dans laquelle tu verses tout ce qu'il faut pour préparer ta sauce. Tu baves presque tant la bonne odeur se répand dans la cuisine et ainsi dans tes narines. Tout ceci te plaît énormément....


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [Gaelien#2] Avec toi je me sens bien   

Revenir en haut Aller en bas
         

 [Gaelien#2] Avec toi je me sens bien

 Sujets similaires
-
» elle pèse 330kg et elle est belle
» Donde esta la biblioteca? → FT. Edward H. Nicolas
» CHRYSLER VOYAGER 3,3 V6 4x4 LIMITED toutes options!
» "Bien communiquer avec son enfant" de Christel Petitcollin
» LE SENS DES MOTS ou l’art de jouer avec les mots.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit